S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
Insecula > Sésostris III (Moyen-Empire/1990-1780 avant Jésus-Christ)
Sésostris III (Moyen-Empire/1990-1780 avant Jésus-Christ)
Le règne du pharaon de la XIIème dynastie, Sésostris III, le plus représenté dans la statuaire égyptienne, a marqué son histoire. Le musée du Louvre possède deux statues plus grandes que nature.
Article   
La posture et le vêtement du roi sont traditionnels. La tête est enveloppée du nemès, et le corps vêtu de la chendjit, plissée et bordée d'une ceinture marquée à son nom. Les deux visages, dissemblables, montrent le roi à deux âges différents. Il s'agit d'une nouveauté pour l'époque.

Un masque de Sésostris III, également conservé au Louvre, montre le pharaon à un âge intermédiaire. Les statues de Sésostris III, découvertes à Thèbes, le représentent uniquement à l'âge mur.

Le linteau de porte conservée au Louvre est en calcaire. Le portrait du roi présentant des pains au dieu à tête de faucon Montou, est asymétrique. Son côté droit laisse apparaître des rides. Les deux statues et le linteau de porte ont été retrouvés sous le dallage d'un temple ptolémaïque avec d'autres pièces conservées au musée du Caire. L'ensemble qui provient de Médamoud, près de Karnak, sur la rive droite du Nil représente Motou avec une tête de faucon sur le linteau ou une tête de taureau.

Ce dieu guerrier porte deux urei, des serpents dressés sur la tête. Il devient une divinité majeure du panthéon égyptien sous le règne des rois du Moyen-Empire. Les pharaons Montouhotep qui réunifieront l'empire porteront son nom. Sésostris III ne fera que perpétuer le culte du dieu de la dynastie. La disparition des monarques lui permettra d'asseoir son emprise sur la province et de réorganiser son administration. Il fera appel à une catégorie de population plus nombreuse et moins fortunée.

Il annexera la Basse Nubie dans le cadre d'une politique extérieure vigoureuse. Des stèles, que Sésostris III qualifie dans les inscriptions d'aide-mémoire pour la poursuite de son oeuvre, marqueront les nouvelles frontières. Il conduira quatre campagnes militaires victorieuses contre les voisins hostiles et fera construire des forteresses pour contrôler la vallée du Nil jusqu'à la seconde cataracte.

Le nombre des statues de Sésostris III témoigne de l'importance de son règne et ses réformes. Certains égyptologues décèlent une représentation du cycle solaire dans l'évolution des figures qui le représentent jeune à l'aube, dans la force de l'âge à midi et vieux au crépuscule. Osiris, dont le culte est très répandu à la fin du Moyen-Empire, est la face cachée du cycle solaire. Ce dieu prépare la résurrection de l'aube. Selon cette théorie, Sésostris III, assimilé à Osiris, représente l'équilibre de l'Egypte.