English
Insecula > Les serviteurs funéraires
Les serviteurs funéraires
Les serviteurs funéraires sont de petites statuettes d'esclaves debout, emmaillotés dans des bandelettes. Déposés dans les lieux sacrés et tombes collectives, elles tiennent des instruments ou des attributs variés dans les bras croisés.
Article   
Le nom et les titres du propriétaire apparaissent à coté de la mission confiée dans l'autre monde. Les égyptiens ont consigné cette coutume dans le livre des Morts.

Les formules précisaient les corvées à accomplir. Le serviteur funéraire d'Imeny remonte au Moyen Empire, aux environs de 1991-1786 avant Jésus-Christ.

Issu d'une société agricole très hiérarchisée, l'esclave devait accomplir les travaux des champs confiés au maître. Le serviteur funéraire de Khabekhent date du Nouvel Empire, vers 1555-1305 avant Jésus-Christ. Il tient des instruments et des amulettes et mentionne certaines formules du Livre des Morts.

La tenue vestimentaire des statuettes, parfois affublées d'une tête de taureau en l'honneur d'Apis à Saqqarah, s'enrichit sous la dynastie des Ramsès. Le peuple s'approvisionne en produits réalisés en série qu'il entasse dans les urnes.

Les souverains et la cour n'hésitent pas à mobiliser les meilleurs artisans et utiliser les matériaux les plus précieux - le bois, la faïence, la terre cuite et le bronze - pour enrichir une armée de statuettes qui les accompagnera dans l'au-delà. Toutankhamon en comptait 417.