S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
Insecula > Les saisons agricoles
Les saisons agricoles
L'Egypte doit sa prospérité au travail de ses terres très fertiles. Chaque année, dans ce pays désertique, le Nil inonde la vallée, apportant à la fois l'eau et les alluvions.
Article   
Tout le pays attend les crues du Nil avec anxiété qui permet d'échapper à la famine.

L'année comprend trois saisons de quatre mois. Elle commence en juillet par la saison de l' «Inondation». Les activités agricoles sont en sommeil.

Lorsque le fleuve se retire, les paysans curent les canaux, renforcent les digues et les bassins de retenue, remettent en place les bornes arrachées par les eaux afin d'assurer le moment venu la répartition de la taxe sur la récolte. La terre est travaillée au moyen de la pioche et de la houe ou d'une charrue tirée par des animaux ou des hommes. On sème le blé, l'orge ou le lin à la volée. C'est la période de la «Germination».

La récolte, baptisée période de la «Moisson», s'effectue au moyen de faucilles de bois dans lesquelles sont enchâssées des petites lames de silex. Les gerbes sont transportées à dos d'animal dans de grands sacs vers le lieu de battage.

Les potagers et les vergers bénéficient d'une irrigation permanente tout le long de l'année.

En théorie, l'ensemble des terres du pays appartient au roi. Celui-ci concède de nombreux domaines à ses hauts fonctionnaires pour qu'ils assurent le fonctionnement du culte.

L'Etat prélève un impôt sur la plupart des terres. Le percepteur devient ainsi une calamité supplémentaire qui s'ajoutent aux coûts des dégâts provoqués par les hippopotames, les sauterelles et les oiseaux.

Les paysans, qui représentent l'essentiel de la population du pays, forment la classe sociale la plus pauvre soumise aux corvées et brutalités de leur maître.