English
Insecula > Les représentations de la Vierge dans l'art byzantin
Les représentations de la Vierge dans l'art byzantin
Les représentations de la Vierge dans l'art byzantin sont souvent associées à des qualificatifs qui font référence à son attitude.
Article   
"Vierge Hodiguitria" ou "Celle qui montre le chemin"

Marie est représentée de face. L'une de ses mains maintient l'Enfant et le désigne de l'autre main comme étant la voie à suivre. Ce dernier a toujours un geste de bénédiction de la main droite. Il tient dans son autre main le rouleau symbole des textes saints, le plus souvent les écrits de l'Ancien Testament annonçant sa venue par les prophètes.

"Vierge Eleousa", la miséricordieuse, également appelée "Oumiliénié" ou "Vierge de tendresse" en russe

L'Enfant se réfugie dans les bras de sa mère, ou bien la regarde en s'accrochant à son manteau ou lui tend la main. La tête de Marie, qui porte un regard tendre, est tournée vers lui.

Vierge Orante ou Vierge en prière

Marie est de face, les mains levées, invitant le fidèle à prier avec elle.

La "Vierge du signe" ou "Platytera"

Il s'agit d'une variante de la "Vierge orante" et sera la plus vénérée en Russie à partir du XIIème siècle. L'Enfant est représenté sur sa poitrine de sa mère.

La Vierge "Blachernitissa"

Cette Vierge, l'une des plus vénérée à Constantinople, porte le nom de l'église Panagia of Blachernae construite à l'emplacement d'une source sacrée par Pulchérie, entre 450 et 453 (année de sa mort), et son mari, l'empereur Marcien, entre 450 et 457. L'église sera agrandie et embellie par l'empereur Léon Ier qui fera construire la Fontaine de l'Eau sainte (Hagiasma) et le Bain sacré (Hagion Lousma).

Une Vierge "Blachernitissa", d'une hauteur de cinq mètres, prendra place dans l'abside de l'église Sainte Sophie de Kiev. Elle sera vénérée sous le nom de "Mur indestructible".