English
Insecula > Les Anthestéries
Les Anthestéries
Les Anthestéries, qui donneront leur nom au mois pendant lequel elles se déroulaient (Anthestérion), sont les plus anciennes fêtes célébrées à Athènes en l'honneur du dieu.
Article   
Elles dépassaient largement le cadre attique et se déroulaient dans le sanctuaire de Dionysos en limnais, aux marais, entre la Pnyx et l'Aréopage. Les festivités avaient lieu les 11, 12 et 13 du mois (fin février - début mars), comme les Thesmophories de Déméter en Pyanopsion.

• Le premier jour, appelé pithoïgia, donnait lieu à l'ouverture des "pithoï" qui contenaient le vin de la dernière vendange.

• Le deuxième jour, celui des choes, était celui des congés. Il était consacré à la procession de Dionysos monté sur un char en forme de navire. Les participants portaient des masques et le rôle de la divinité était sans doute confié à l'archonte roi. Les festivités donnaient lieu à des concours. Chaque buveur venait avec son chous de trois litres et le gagnant remportait une outre. Ce jour était également consacré aux enfants. Ceux qui devaient avoir trois ans dans l'année étaient couronnés de fleurs et on leur offrait des cadeaux.

• Le troisième jour de la fête, appelé Chytroï (marmite), était consacré aux morts et aux mourants. Le Dieu honoré ce jour-là n'était plus Dionysos mais Hermès, sous son principal attribut de "psychopompe". On préparait une bouillie de légumes et de grains divers, appelée panspermia, qu'il fallait consommer avant la nuit.