English
Insecula > Dionysos
Guide de visite : Dionysos
Dionysos
Fils de Sémélé


Ce dieu du vin, qui occupera une place importante dans le monde grec classique, est généralement accompagné des Silènes et des Satyres, divinités protectrices de la fertilité.

Cliquer pour agrandir

Biographie   
Les Ménades (femmes possédées), vêtues de peaux de faon et portant des torches et un thyrse (hampe ornée de feuilles de vigne ou de lierre, et couronnée de pommes de pin), se livreront à des danses sur les collines. Dionysos sera considéré comme une divinité étrangère par les gouvernements aristocratiques pré-hellénistiques de nombreuses cités. Ces derniers refuseront d'accomplir les rites orgiastiques.

Parfois appelé Bromios, Lénaios (le dieu du pressoir), Lyaioe (qui délivre des soucis) et Dendritès (le protecteur des arbustes), Dionysos sera souvent identifié au dieu Iacchos, en relation avec Déméter et les "Mystères d'Eleusis". Il sera le protecteur des festivals d'art dramatique athéniens, les Lénéennes et les Dionysies urbaines, qui seront à l'origine de la comédie et de la tragédie. La naissance de Dionysos raconte comment Zeus, sous l'apparence d'un mortel, séduira Sémélé, la fille de Cadmos. Héra, prenant les traits de sa vieille nourrice Béroé, induira le doute, dans l'esprit de Sémélé, sur la nature du père de son enfant. Elle lui conseillera de demander à Zeus d'apparaître dans toute sa splendeur. Le dieu cherchera à l'en dissuader mais s'acquittera de sa promesse. Il réduira en cendres le corps de sa maîtresse. Zeus placera l'enfant qu'elle portait, Dionysos, dans une entaille pratiquée dans sa cuisse jusqu'à sa naissance trois mois plus tard. La tombe de Sémélé, à Thèbes, fumera pendant des années.

Hermès confiera Dionysos à Inô, la soeur de Sémélé, ou à la nymphe Macris, la fille d'Aristée. Les soeurs de Sémélé, Inô, Agavé et Antinoé, refuseront de croire l'ascendance divine de l'enfant, dans la version thébaine de l'enfance de Dionysos. Inô acceptera de l'élever et le protégera de la colère d'Héra en l'habillant avec des vêtements féminins. Héra découvrira la vérité. Elle frappera Inô et Athamas de folie. Toutes les soeurs de Sémélé se joindront aux Bacchanales et seront saisies par un délire. Elles déchireront le fils d'Agave, Penthée, qui les espionnait. Certains rapportent que le châtiment aurait été infligé par Dionysos, pour les punir d'avoir douté de son ascendance divine.

Poséidon transformera Inô en divinité marine sous le nom de Leucothée. Celle-ci prendra la forme d'une mouette lorsque Héra la poussera à se jeter dans la mer, avec son fils Mélicerte. Zeus transformera Dionysos en chevreau et le confiera aux nymphes du mont Nysa pour le protéger de sa femme Héra. Dionysos placera ces dernières, peut-être les nymphes des pluies de printemps Hyades, dans le firmament, sous la forme d'un amas d'étoiles.

Un mythe plus ancien de la naissance de Dionysos, qui sera ajouté à la version thébaine, prétend que Déméter l'aurait conçu de Zeus. Dans la tradition des "Mystères Orphiques", Perséphone prend la place de sa mère Déméter et s'unira à Zeus qui aurait pris la forme d'un serpent. Héra persuadera les titans de dévorer l'enfant qui avait pris l'apparence d'un chevreau. Athéna sauvera le coeur qui sera confié à Sémélé, afin qu'elle le mange et redonne ainsi vie à l'enfant. Devenu adulte, Dionysos cherchera sa mère aux Enfers pour qu'elle reçoive les honneurs sur l'Olympe. Il atteindra le royaume d'Hadès en plongeant dans le lac de Lerne ou dans la baie de Trézène. Il placera sa mère dans le royaume des immortels, sous le nom de Tyonè.

Lycurgue, fils de Dryas et roi des Edoniens, tentera de tuer les nourrices de Dionysos, les nymphes de Nysa, avec un aiguillon. Ce dernier trouvera asile dans la mer, auprès de Thétis, jusqu'à ce que les dieux aveuglent Lycurgue et le tuent. La pièce d'Euripide, "Les Bacchantes", raconte comment Dionysos affrontera son cousin Penthée, le fils d'Agave, qui avait hérité du trône de Cadmos et refusait de reconnaître sa divinité. Dionysos se rendra à Thèbes, sous l'apparence d'un beau jeune homme entouré de Ménades lydiennes. Il frappera les femmes d'un délire bacchique, avant de les conduire sur les flancs du mont Cithéron. Penthée l'enfermera dans une tour. Les chaînes du prisonnier tomberont d'elles-mêmes et les portes de la prison s'ouvriront. Dionysos suscitera la curiosité de Penthée et lui offrira d'assister aux orgies sous un déguisement de femme. Les Bacchantes thébaines, sous la conduite de sa mère Agavé et de ses tantes, le découvriront. Elles le prendront, dans leur délire, pour un bon des montagnes. Elle le feront tomber de l'arbre dans lequel il s'était caché et le tueront.

Dionysos exilera Agavé et ses parents, Cadmos et Harmonie, au pays des Enchéléens. Sémélé prétendra, d'après les habitants de Brasiae, en Laconie, que son fils avait été conçu par Zeus. Cadmos, incrédule, l'enfermera avec Dionysos dans un coffre qu'il jettera à la mer. Le colis s'échouera sur la côte de Brasiae. Sémélé périra au cours du voyage. Dionysos sera recueilli et élevé, dans une grotte voisine, par sa tante Inô déjà folle.

L'hymne homérique à Dionysos rapporte que des pirates tyrrhéniens trouveront le beau Dionysos ivre-mort à la pointe de l'île de Chios ou d'lcaria. Ils l'enlèveront, pour demander une rançon ou de le vendre comme esclave, en lui proposant de le ramener chez lui, à Naxos. Le pilote, Acoetès, protestera. Il changera de cap à la demande des autres membres de l'équipage. Le vent tombera alors. Des guirlandes de vigne recouvriront le navire, alourdissant le mât et les voiles. Les rames se transformeront en serpents. Des bêtes sauvages, apparues soudain, entraîneront la fuite des marins qui seront transformés en dauphins et en poissons. Dionysos rassurera Acoetès et lui ordonnera de faire voile sur Naxos. Le marin deviendra l'un de ses fidèles compagnons et de ses prêtres. Dionysos recueillera Ariane, abandonnée par Thésée, et l'épousera. Leur couronne nuptiale sera placée dans le firmament et deviendra la Constellation de la Couronne.

Les filles du roi Minyas refuseront de se joindre aux Bacchanales organisées dans la cité béotienne d'Orchomène. Elles seront frappées de folie et déchireront leurs enfants, avant d'être transformées en chauves-souris. Les filles du roi d'Argos, Proetos, refuseront de suivre les Ménades et perdront la raison. Elles partiront dans la montagne, persuadées qu'elles étaient des vaches, et dévoreront leurs enfants. Mélampous les délivrera du mal. Toutes les Argiennes seront frappées quand le roi refusera de donner le tiers de son royaume pour payer le guérisseur.

Une autre légende argienne raconte comment Persée affrontera Dionysos et tuera la plupart de ses suivantes, les Halai ou "Femmes de la mer", avant de se réconcilier. Dionysos enseignera la culture de la vigne à un humble paysan, Icarios, et à sa fille Erigoné pendant le règne du roi athénien Pandion. Il enivrera ses voisins qui le mettront à mort, croyant avoir été empoisonné. Sa fille se pendra lorsqu'elle découvrira, avec son chien Maera, le corps de son père. La jeune fille et son chien seront immortalisés sous la forme d'étoiles, la Constellation de la Vierge et l'étoile Procyon. Dionysos punira les Athéniens en les frappant de folie. La plupart de leurs femmes se pendront. L'Oracle d'Apollon révélera l'origine de ce fléau. Les hommes institueront une fête au cours de laquelle l'on suspendra des figurines aux arbres en l'honneur d'Icarios et d'Erigoné.

Le roi Ânée offrira à Dionysos sa propre femme, Althée, qui lui donnera une fille, Déjanire, la future femme d'Héraclès. Dionysos le remerciera en lui offrant sa protection et en lui enseignant l'art de cultiver la vigne. Dionysos voyagera beaucoup en dehors de la Grèce. Héra le frappera de folie avant qu'il ne parte en Syrie et en Egypte. Cybèle le purifiera en Phrygie et le guérira. Dionysos, accompagné des Ménades lydiennes, des Satyres et des Silènes, adoptera les coutumes phrygiennes. Ses suivantes se livreront à la débauche sexuelle, vêtues de peaux de cerf et portant un thyrse à la main Elles allaiteront les faons et dévoreront les animaux sauvages.

Midas, fils de Gordias et de Cybèle (ou d'une prophétesse de Telmessos), succédera à son père sur le trône de Phrygie. Le vieux Silène, tuteur de Dionysos, sera capturé, ivre, par des paysans de Lydie. Il sera emmené, enchaîné de guirlandes de fleurs, à Midas. Ce dernier, qui reconnaîtra le compagnon de Dionysos, lui réservera un accueil chaleureux pendant dix jours. Il ramènera ensuite son hôte en Lydie. Dionysos récompensera Midas en lui promettant d'exaucer son voeu le plus cher. Le roi obtiendra de pouvoir changer en or tout ce qu'il touchait. Le don deviendra un cauchemar. Midas ne pouvait plus rien avaler. Il demandera à Dionysos de le débarrasser de ce qui était devenu un fléau. Ce dernier lui demandera de se laver dans l'eau du Pactole. Le sable du fleuve restera, depuis cette date, chargé de nombreuses paillettes d'or. Une légende différente rapporte que Midas mêlera du vin à l'eau de la fontaine auprès de laquelle Silène se désaltérait. Il l'enivrera afin de le capturer pour qu'il lui apprenne la sagesse. Il apprendra ainsi que la meilleure chose pour un homme est de ne pas naître, et la suivante, de mourir le plus tôt possible.

Midas exprimera son désaccord lorsque Tmolos désignera Apollon vainqueur d'une compétition musicale qui l'opposait à Pan, ou, selon une autre tradition, à Marsyas. Apollon le punira en lui infligeant des oreilles d'âne. Midas dissimulera cette humiliation en portant un bonnet phrygien. Seul son barbier, qui devait garder le secret, connaîtra cette infirmité. Il ne pourra se taire très longtemps. Il creusera un trou pour chuchoter ce qu'il savait avant de le refermer. Les roseaux, qui pousseront en cet endroit, agités par la brise, répéteront au monde entier : "Le roi Midas a des oreilles d'âne !".

Dionysos fondera l'Oracle d'Ammon en Egypte, à l'endroit du désert où un bélier le conduira, avec ses compagnons, à une source. L'animal deviendra la Constellation du Bélier. Dionysos construira un pont de lierre et de vignes entrelacées au-dessus de l'Euphrate et ira jusqu'au Gange, en Inde après avoir imposé son culte dans le pays. Il reviendra ensuite en Grèce, sur un char tiré par des léopards.

Dionysos tuera Eurytos, d'un coup de thyrse, au cours de l'affrontement entre les dieux et les Géants. Les ânes conduits par les Satyres terrifieront les Géants par leurs braiments. Dionysos se transformera en bouc lorsque les dieux fuiront le monstrueux Typhon et partiront en Egypte. Il se réconciliera avec Héra et l'aidera à s'échapper d'un siège fabriqué par Héphaïstos, qui la maintenait prisonnière. Il enivrera le forgeron. Certaines traditions lui attribueront un fils, Priape, conçu avec la déesse Aphrodite. L'enfant sera également un dieu de la Fertilité et de la Végétation. Aristophane le représentera sous la forme d'un personnage comique dans "Les Grenouilles". Les Romains l'identifieront au vieux dieu rustique italique, Liber Pater.

Equivalent grec de Bacchus
En relation avec Melpomène, Euterpe, Les Muses, Aristée, Alcithoé, Leucippé, Arsippé, Bacchantes, Les Ménades, Penthée, Inô, Agavé, Autonoé, Cadmos, Lycos, Phocos, Hermès, Zéthos, Antiope, Amphion, Silène, Les Anthestéries, Zagreus, Tirésias, Les Satyres, Les Satyresses, Oenée, Erigoné, Icarios et Midas
Filiation   
Marié à Ariane
Marié à Aphrodite

Elément(s) en relation   
Art Institute of Chicago
Modèle
Bacchus consolant Ariane
Sculpture
Aimé Jules Dalou
(vers 1892)

British Museum
Modèle
Hermès et Dionysos
Sculpture
Phidias
Scène de combat
Objet
Anonyme
(vers 350 avant J.C.)
Dionysos et Ménades
Récipient
Peintre de Meidias
(approx. de 420 à 400 avant J.C.)
Cratère à colonnettes
Récipient
Anonyme
(approx. de 150 à 100 avant J.C.)
Dionysos
Sculpture
Anonyme
(approx. du IIIème au IIème siècle avant J.C.)
Relief en bronze provenant d'une hydrie
Sculpture
Anonyme
(approx. de 325 à 300 avant J.C.)
Silène enseignant au jeune Dionysos (?)
Sculpture
Anonyme
(vers 200 avant J.C.)
Aphrodite couronnant un herme de Dionysos
Sculpture
Anonyme
(approx. de 150 à 100 avant J.C.)
Masque d'un Dionysos à cornes provenant d'une situle
Sculpture
Anonyme
(approx. de 200 à 100 avant J.C.)

Ephèse
Modèle
Troisième bloc de la frise du temple d'Hadrien à Ephèse
Sculpture
Anonyme
(approx. de 76 à 138)
Quatrième bloc de la frise du temple d'Hadrien à Ephèse
Sculpture
Anonyme
(approx. de 76 à 138)

L'Acropole et son musée
En relation avec
Théâtre de Dionysos
Architecture extérieure
Anonyme
(approx. de 410 à 330 avant J.C.)

Los Angeles County Museum of Art
Modèle
Bacchus et Ariane
Peinture
Guido Reni (Le Guide)
(approx. de 1619 à 1620)

Metropolitan Museum of Art
Modèle
Tête de Dionysos
Sculpture
Anonyme
(Ier siècle avant J.C.)
Disque orné de la tête de Dionysos
Sculpture
Anonyme
(Ier siècle avant J.C.)
Partie frontale d'un diadème
Bijou
Anonyme
(approx. de 330 à 300 avant J.C.)
Amphore en terre cuite
Récipient
Anonyme
(approx. de 550 à 530 avant J.C.)
Aryballe en terre cuite
Récipient
Peintre d'Amasis
(vers 550 avant J.C.)
Pyxis en ivoire ornée du Triomphe de Dionysos en Inde
Récipient
Anonyme
(approx. de 540 à 560)
En relation avec
Scène pastorale, très certainement liée au culte de Dionysos
Vaisselle
Anonyme
(vers 50 avant J.C.)
Phiale en argent doré
Récipient
Anonyme
(approx. de 360 à 340 avant J.C.)
Anse d'un bassin en bronze
Récipient
Anonyme
(approx. de 425 à 400 avant J.C.)
Fragment d'un relief de Ménades dansant
Sculpture
Anonyme, Kallimachos
(approx. du Ier siècle au 2)
Chous en terre cuite
Récipient
Peintre Shuvalov
(vers 420 avant J.C.)
Relief en marbre d'une Ménade dansant
Sculpture
Anonyme, Kallimachos
(approx. de 27 avant J.C. à 14)
Canthare en terre cuite orné d'un masque de satyre de chaque coté
Récipient
Anonyme
(VIème siècle avant J.C.)

Musée archéologique d'Antalya
Modèle
Dionysos
Sculpture
Anonyme
(IIème siècle)

Musée archéologique de Pergame
Modèle
Relief de Dionysos
Sculpture
Anonyme
(approx. du IIème au IIIème siècle)
Hermès transportant Dionysos enfant
Sculpture
Anonyme
(approx. du IIème au IIIème siècle)
Statue de Dionysos
Sculpture
Anonyme
(approx. du IIème au IIIème siècle)
Statue de Dionysos et Silène
Sculpture
Anonyme
(approx. du IIème au IIIème siècle)

Musée archéologique d'Ephèse
Modèle
Dionysos
Sculpture
Anonyme
Dionysos
Sculpture
Anonyme
Dionysos / Bacchus
Sculpture
Anonyme
(approx. de 150 à 200)
Dionysos sous les traits d'un jeune homme nu appuyé sur le tronc d'un arbre
Sculpture
Anonyme
Dionysos / Bacchus
Sculpture
Anonyme
(approx. de 100 à 120)
Troisième bloc de la frise du temple d'Hadrien à Ephèse
Sculpture
Anonyme
(approx. de 76 à 138)
Quatrième bloc de la frise du temple d'Hadrien à Ephèse
Sculpture
Anonyme
(approx. de 76 à 138)

Musée de Pergame
Modèle
Combat des Dieux contre les Titans : Frise D
Sculpture
Anonyme
(de 180 à 159 avant J.C.)
Achille blesse Télèphe avec l'aide de Dionysos
Sculpture
Anonyme
(approx. de 165 à 159 avant J.C.)

Musée du Louvre
Modèle
Isis, Sarapis, Harpocrate et Dionysos
Sculpture
Anonyme
(approx. de 150 à 175)
Sarcophage représentant Dionysos et Ariane tirés par des centaures
Sculpture
Anonyme
(vers 230)
Dyonysos, silène et panthère entre deux petits satyres
Bijou
Anonyme
(IVème siècle avant J.C.)
Apollon et Dionysos
Récipient
Anonyme
(vers 480 avant J.C.)
Dionysos appuyé sur Eros, Muse ou Nymphe
Objet
Anonyme
(du IVème au IIIème siècle avant J.C.)
Dionysos et Ariane sur un éléphant
Sculpture
Anonyme
(approx. de 75 à 25 avant J.C.)
Dionysos et Ariane sur un rocher avec une panthère
Sculpture
Anonyme
(approx. de 50 avant J.C. à 0)
Silène portant Dionysos enfant
Sculpture
Anonyme
(approx. de 125 à 100 avant J.C.)
Satyre portant Dionysos enfant
Sculpture
Anonyme
(Ier siècle avant J.C.)
Voir tous les éléments (112)
Lieu(x) en relation    

Dionysos

Bacchus
Melpomène
Euterpe
Les Muses
Aristée
Alcithoé
Leucippé
Arsippé
Bacchantes
Les Ménades
Penthée
Inô
Agavé
Autonoé
Cadmos
Lycos
Phocos
Hermès
Zéthos
Antiope
Amphion
Silène
Les Anthestéries
Zagreus
Tirésias
Les Satyres
Les Satyresses
Oenée
Erigoné
Icarios
Midas