English
Insecula > Laïos
Guide de visite : Laïos
Laïos
Roi : Thèbes - Grèce

Fils de Labdacos


Son père Labdacos décédera alors que Laios n'était âgé que de un an. Lycos, le grand-oncle maternel de Laïos, assurera la régence comme il l'avait déjà fait pendant la minorité de Labdacos. Il sera tué par Amphion et Zéthos qui s'empareront du trône de Thèbes.

Biographie   
L'histoire d'Oedipe, fils de Laïos et de sa femme Jocaste est le thème de nombreuses tragédies antiques parmi lesquelles "La Thébaïde" de Sophocle ("Oedipe roi", "Oedipe à Colonne" et "Antigone"), "Les Sept contre Thèbes" d'Eschyle et "Les Phéniciennes" d'Euripide. Le roi Laïos réfugié à la cour de Pélops à Pise, en Elide, enlèvera le fils de son hôte, Chrysippos. Il sera alors victime d'une malédiction qui le frappera ainsi que ses descendants. Laïos épousera Jocaste, la fille de "l'Homme Semé" Ménoecée, à son retour à Thèbes. Il apprendra d'un oracle que son prochain fils serait son meurtrier. Laïos engendrera Oedipe au cours d'une nuit d'ivresse. Il s'emparera du nouveau-né et percera son pied d'une pointe, pour qu'il ne puisse marcher, avant de l'abandonner sur le mont Cithéron. Le berger chargé de cette mission lui désobéira et confiera l'enfant à un berger corinthien qui le présentera à son roi, Polybos. Le souverain, sans enfant, l'adoptera et le nommera Oedipe (pied enflé). Ce dernier, devenu adulte et ayant appris qu'il pouvait un enfant naturel, se rendra à Delphes pour connaître la vérité. Il apprendra qu'il devait tuer son père et à épouser sa mère. Les prêtres le chasseront de Delphes et il partira en Béotie plutôt que de retourner à Corinthe. Il rencontrera à un carrefour, près du mont Parnasse, un étranger qui était son père et qui lui ordonnera de lui céder le passage. Il se rendait à Delphes pour connaître les raisons de la présence d'un Sphinx qui ravageait son royaume. Oedipe refusera de s'écarter. L'une des roues écrasera son pied et le passager lui assénera un coup de bâton violent. Oedipe tuera le conducteur et son équipage, excepté un serviteur qui prendra la fuite. Damasistratos, le roi de Platées ensevelira Laïos. Oedipe arrivera à Thèbes et trouvera la population désemparée après la disparition du roi.

Ce monstre ailé pourvu d'une tête de femme et d'un corps de lion, baptisée l'étrangleuse, était la fille d'Echidna et de Typhon ou du chien Orthros. Héra l'enverra à Thèbes pour venger l'enlèvement de Chrysippos par Làios. Certains auteurs rapportent qu'elle sera envoyée par Apollon ou Dionysos pour punir les Thébains qui négligeaient leurs rites. Elle posera aux jeunes Thébains, assise sur un mur ou un rocher, l'énigme suivante : "Qui est celui qui marche tantôt sur deux pattes, tantôt sur quatre et tantôt sur trois et qui avance le plus rapidement quand il utilise le moins de pattes ?". Ceux qui ne pouvaient répondre, parmi l'un des fils de Créon, seront dévorés. Créon, qui assurait la régence de Thèbes depuis la mort du roi Làios, promettra le royaume ainsi que la main de sa soeur et veuve de Làios, Jocaste, à celui qui apportera la bonne réponse et chassera ainsi pour toujours le Sphinx. Oedipe apportera la réponse suivante au Sphinx : "Tu veux parler de l'homme qui, enfant, marche à quatre pattes et qui, âgé et courbé par l'âge, s'appuie sur un bâton". Le Sphinx se précipitera alors du haut des rochers et décédera. Après avoir tué son père sans le savoir, Oedipe accomplira la seconde partie de l'oracle en épousant sa mère. Homère rapporte que Jocaste, ayant épousé son fils involontairement, se rendra compte de son crime. Elle ira se pendre après avoir donné naissance à deux filles incestueuses, Ismène et Antigone, ainsi que deux fils Etéocle et Polynice. Sophocle rapporte qu'Oedipe, prenant conscience de l'inceste qu'il avait commis, s'aveuglera. Il n'acceptera de rester à Thèbes que sur l'insistance de Créon, son beau-frère qui assumait la régence. Etéocle et Polynice chasseront leur père du trône. Antigone, que Créon avait promise à son plus jeune fils, Haemon, accompagnera Oedipe à l'enceinte sacrée de Poséidon à Colonne où il avait choisi de mourir.

Ismène les rejoindra pour leur annoncer qu'Etéocle et Polynice s'étaient fâchés. Créon, qui avait pris fait et cause pour le premier, demandait le retour d'Oedipe à Thèbes. Un oracle lui avait annoncé un présage favorable, si celui-ci acceptait de revenir. Créon prendra Antigone et Ismène en otage afin de convaincre Oedipe de rentrer à Thèbes. Le vieil homme persuadera les habitants de Colonne de faire appel à Thésée, roi d'Athènes, pour obtenir la libération de ses filles. Oedipe écoutera poliment Polynice lui demander de l'aide pour renverser son frère mais refusera d'intervenir. Antigone et Ismène rentreront de leur plein gré à Thèbes après sa mort et assisteront à la prise d'assaut de la ville par Polynice allié aux "Sept Chefs". L'un des fils de Créon, Mégarée sera tué au cours du siège, et un autre, Ménoecée, obéissant à un oracle, se sacrifiera en se jetant des murailles dans le repaire d'un dragon. Etéocle et Polynice périront au cours d'un duel au corps à corps. Créon fera d'imposantes funérailles au premier et interdira à quiconque de s'approcher du corps de Polynice, gardé par des soldats. Antigone, la fille d'Oedipe fiancée au fils cadet de Créon, Haémon, passera outre à cette interdiction. Elle jettera trois poignées de terre pour offrir une sépulture symbolique et un culte minimum au héros.

Antigone sera condamnée à mourir dans un souterrain avec un peu d'eau et de nourriture. Elle refusera que sa soeur partage son sort malgré l'intervention de cette dernière qui n'avait pas pris part à l'acte sacrilège. Haemon, le fils de Créon fiancé à Antigone, n'obtiendra pas sa grâce. L'intervention du vieux prophète Tirésias, qui ordonnera à Créon d'enterrer les morts et de déterrer les vivants sous peine de subir une grave malédiction, sera trop tardive. Créon offrira une sépulture à son neveu Polynice mais retrouvera Antigone pendue à une corde lors de l'ouverture du souterrain. Haemon tentera de tuer son père avant de se poignarder. Eurydicé, la femme de Créon, mettra fin à ses jours en apprenant la nouvelle. Le récit très incomplet d'Euripide rapporte que Créon ordonnera à son jeune fils Haemon de châtier Antigone afin de respecter la coutume qui imposait au fiancé ou à l'époux de punir lui-même sa compagne. Ce dernier prétendra avoir obéi et dissimulera Antigone à la campagne. Celle-ci accouchera d'un fils qui participera, à sa majorité, aux Jeux de Thèbes. Créon, reconnaîtra sa tâche de naissance en forme de pointe de lance, commune à tous les descendants des "Hommes Semés" de Thèbes Il ordonnera la mort immédiate d'Haemon et d'Antigone. La suite du récit offre deux versions différentes. Certains narrateurs prétendent que Dionysos ou Héraclès seraient intervenus et auraient obtenu leur grâce. D'autres indiquent que Créon n'aurait pas cédé. La vie du fils du couple condamné, dont on ignore le nom, n'est racontée par aucun auteur.

Il existe également une version de la vie d'Antigone qui rapporte que celle-ci, aidée par la femme de Polynice, Argia, transportera le corps de ce dernier sur le bûcher d'Etéocle pour le réduire en cendres. Les deux femmes, arrêtées par les gardes de Créon, devront leur salut à l'intervention des Athéniens conduits par Thésée. Une tradition plus ancienne rapporte que Laodamas, un fils d'Etéocle, tuera et brûlera les corps d'Antigone et d'Ismène dans le temple d'Héra.

Sophocle rapporte une version très différente. Oedipe et Jocaste, assistés du frère de cette dernière, Créon, régneront sur Thèbes pendant plusieurs années. Le couple donnera naissance à deux fils, Polynice et Etéocle et deux filles, Antigone et Ismène. La région sera alors frappée de famine et deviendra stérile. L'Oracle de Delphes demandera à Créon de chasser les meurtriers de Laïos et le prophète Tirésias désignera Oedipe comme le coupable. Au même moment, Oedipe héritera du trône de Corinthe après la mort du roi Polybos. Oedipe refusera pour ne pas approcher la reine Méropé, la femme de Polybos. Le messager, qui n'était autre que le berger corinthien qui avait confié autrefois Oedipe à Polybos, lui confirmera qu'il n'était pas le fils de Méropé et découvrira ses véritables origines ainsi que les fautes qu'il avait commises.

Jocaste se pendra et Oedipe s'aveuglera avec sa broche. Créon respectera les volontés de l'Oracle de Delphes et assurera la régence après avoir banni Oedipe. Ce dernier se querellera avec Etéocle et Polynice et les maudira. Profitant de sa cécité, ils lui avaient servi un repas dans la vaisselle de Laïos considérée comme maudite. Ses fils lui donneront également la deuxième part de viande au lieu de la première qui lui revenait. Il fera le voeu de les voir se tuer l'un l'autre. Oedipe sera chassé de Thèbes par Créon quand Etéocle deviendra roi. Il partira avec sa fille Antigone, promise à Haemon, le fils de Créon, à Colonne pour y mourir. Les malédictions prononcées par Oedipe contre ses fils se réaliseront quand Etéocle, qui avait accepté le partage du trône par roulement chaque année, refusera de le rendre à son frère Polynice à l'échéance, il semble avec le soutien de Créon.

Le roi Adraste d'Argos, père de la femme de Polynice, tentera de défendre les droits de son gendre et attaquera en même temps les sept portes de Thèbes. Polynice, prévenu par un oracle que la victoire reviendrait à celui qu'Oedipe protégerait, se rendra à Colonne pour convaincre ce dernier de lui accorder son soutien. Il repartira muni d'une nouvelle malédiction. Créon, allié d'Etéocle, tentera de ramener Oedipe de Colonne afin d'établir sa sépulture à Thèbes et sauver ainsi la cité selon la prophétie. Il sera repoussé par les troupes athéniennes de Thésée, venu à la rescousse du vieil homme. Oedipe lui assurera que la présence de son corps garantirait Athènes contre toute attaque ultérieure de Thèbes. Oedipe décédera à Colonne, accordant sa bénédiction à l'Attique qui lui avait servi de refuge. Une tradition précise que les Thébains, après avoir célébré des jeux funéraires en honneur de leur roi, l'enterreront en dehors de la ville, à Céos. Ses ossements seront transportés à Itonos après qu'une malédiction frappe l'endroit. Les habitants de la ville consulteront l'Oracle de Delphes qui les incitera à accepter cette sépulture, car Oedipe avait été accueilli par Déméter dans son bois.

Créon, qui avait purifié Amphitryon du meurtre de son beau-père, Electryon, et lui avait accordé son aide lors de la guerre contre les Taphiens, deviendra le régent du jeune fils d'Etéocle, Laodamas. Amphitryon s'établira à Thèbes où sa femme, Alcmène, donnera naissance à Héraclès. Créon offrira à ce dernier la main de sa fille Mégara. Lycos envahira Thèbes alors qu'Ulysse était en voyage aux Enfers, tuera Créon et s'emparera du trône. Ulysse tuera l'usurpateur, et, dans un accès de folie, les enfants de Mégara.

Une légende différente rapporte que Créon sera tué par Thésée, qui avait attaqué Thèbes afin d'obliger Créon à ensevelir le corps des Argiens morts.

Grand-père de Etéocle, Ismène, Polynice et Antigone
Gendre de Ménocée
En relation avec Chrysippos et Lycos
Filiation   
Marié à Jocaste

Elément(s) en relation   
Littérature
Modèle
Antigone
Oeuvre littéraire
Sophocle

Musée du Louvre
En relation avec
Oedipe et Antigone devant la Tombe de Laïus
Objet
Thomire et Cie, Moinet Aîné
(vers 1820)
Laïos

Etéocle
Ismène
Polynice
Antigone
Ménocée
Chrysippos
Lycos