English
Insecula > Jules Hardouin-Mansart
Guide de visite : Jules Hardouin-Mansart
Jules Hardouin-Mansart
Naissance : 1646 / Décès : 1708
Intendant des bâtiments du Roi : France 1685

Petit-neveu de l'architecte François Mansart, Jules Hardouin est formé par Libéral Bruant. Associé à son frère, il unit son nom à celui de son oncle et se consacre à l'architecture à partie de 1672.

Cliquer pour agrandir

Biographie   
Introduit à la Cour en 1674, Jules Hardouin-Mansart entreprend la construction du château de Val la même année, avant de réaliser le château de Clagny. Il arrive à Versailles en 1677. Louis XIV lui confie la transformation du château de Versailles l'année suivante.

Le duc de Saint-Simon, historiographe de la cour, ironise sur les relations entre l'architecte et le souverain : "L'adresse de Mansart était d'engager le roi par des riens en apparence, en des entreprises fortes ou longues, et de lui montrer des plans imparfaits, surtout pour ses jardins, qui, tous seuls, lui missent le doigt sur la lettre. Alors Mansart s'écriait qu'il n'aurait jamais trouvé ce que le roi proposait : il éclatait en admiration, protestait qu'auprès de lui il n'était qu'un écolier, et il le faisait tomber de la sorte où il voulait, sans que le roi s'en doutât le moins du monde".

L'architecte de Versailles

Le chantier de Versailles durera près de 20 ans. La cour s'établit définitivement à Versailles en 1682. Mansart fait construire les ailes du Midi et du Nord, dans le double prolongement de la façade dessinée par Le Vau, afin de loger les princes de sang parfois obligés de loger dans la ville. Le nouvel ensemble architectural se déploie alors sur 575 mètres.

Mansart est nommé intendant des bâtiments du roi en 1685. Il devra attendre 14 années supplémentaires pour obtenir le titre prestigieux de surintendant.

Il relie les pavillons de Le Vau, créant ainsi les ailes des ministres, avant d'entreprendre la construction des petites et grandes écuries. Profitant de l'orientation au sud de la butte sur laquelle s'élève le château, Mansart construit l'Orangerie encadrée par le monumental double-escalier des cent-marches, en 1686. Il construit en 6 mois le grand Trianon, en 1687. Ce bâtiment de marbre rose et vert conçu comme un Versailles miniature, à un étage, sera le refuge d'un Louis XIV vieillissant et fatigué des apparats de la Cour.

Mansart entreprend la construction de la Chapelle Royale qui s'élève dans l'aile Nord du château avant de mourir. Robert Cotte poursuivra le chantier. Le bâtiment sera consacré en 1710, bien que son décor ne soit pas achevé, deux années après la mort du grand architecte.

Le style de Hardouin-Mansart est reconnaissable à sa structure simple et la répétition horizontale des formes, fait le plus souvent de successions d'arcades et de colonnes. Le dôme des Invalides aux deux tambours superposés, qui allie arts baroques et classiques, est considéré comme le chef-d'oeuvre de l'architecte.

Ayant sous ses ordres Pierre Le Paultre
Petit-neveu de François Mansart
Professeur de Robert de Cotte, Germain Boffrand et Jacques V Gabriel
Réalisation(s)   
Bourse-Opéra-Grands Boulevards
Artiste
Façades
Architecture
Jules Hardouin-Mansart
(1686)

Dôme et église Saint-Louis des Invalides
Artiste
Façade extérieure
Architecture extérieure
Jules Hardouin-Mansart
(de 1679 à 1706)

Jardins de Trianon
Artiste
Fontaine du Buffet d'Eau
Sculpture
Jules Hardouin-Mansart, Robert Le Lorrain...
(de 1700 à 1701)

Parc et jardins du château de Versailles
Artiste
Vasque de marbre
Sculpture
Jules Hardouin-Mansart
(vers 1688)
Bassin rond, vasque en marbre blanc
Sculpture
Jules Hardouin-Mansart
(1704)
Elément(s) en relation   
Lieu(x) en relation    

Jules Hardouin-Mansart

Pierre Le Paultre
François Mansart
Robert de Cotte
Germain Boffrand
Jacques V Gabriel