English
Insecula > Ferdinand Victor Eugène Delacroix
Guide de visite : Ferdinand Victor Eugène Delacroix
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
Naissance : Charenton-le-Pont - 1798 / Décès : Paris, 1863
Ecole française - Romantisme
Eugène Delacroix (né le 26 avril 1798 à Charenton-Saint-Maurice, décédé à Paris le 13 août 1863) est un peintre français majeur du mouvement romantique, apparu, en peinture, au début du XIXème siècle.

Cliquer pour agrandir

Biographie   
Paternité
Le père du peintre, Charles Delacroix, fut un secrétaire de Turgot avant d'être député de la Convention (il votera la mort du roi), puis préfet. Sa mère, Victoire Oeben, descendait d'une famille d'ébénistes de renom.

Selon certains historiens, Eugène Delacroix aurait eu pour père biologique Talleyrand. Le père légitime, prédécesseur de Talleyrand comme ministre des relations extérieures, était affecté d'une excroissance qui l'empêchait de procréer avec les moyens de l'époque et Talleyrand fréquentait assidûment son épouse pendant cette période. Quoi qu'il en soit, Talleyrand accorda au peintre la même protection efficace que s'il avait été son propre fils, et ceci, pendant tous les régimes qu'il servit (la Restauration et la monarchie de juillet). Le petit-fils adultérin de Talleyrand, le duc de Morny, président du corps législatif et demi-frère utérin de Napoléon III, fit de Delacroix le peintre officiel du Second Empire, bien que l'empereur lui préférât Winterhalter et Meissonnier.

Talleyrand était blond et pâle, alors que, décrivant leur ami Eugène Delacroix à la chevelure de jais, Baudelaire parle d'un "teint de Péruvien" et Théophile Gautier d'un air de "maharadjah". À la chute du Second empire, époque où la génétique en était à ses balbutiements, cette caractéristique physique constitua un argument pour les amis et les admirateurs de Delacroix afin de lui éviter la disgrâce posthume d'avoir appartenu à la clique impériale.

Le peintre romantique
Delacroix fut élève de Guérin, d'abord en atelier privé, ensuite à l'École des Beaux-Arts, mais abandonna bientôt la tradition académique, sacrifia le dessin à la couleur, et, suivant un mouvement semblable à celui qui s'accomplissait alors dans la poésie, produisit une foule d'oeuvres fort admirées des uns, fort critiquées par d'autres, qui firent de lui le chef de l'école romantique en peinture, et dont les incontestables mérites lui ouvrirent, après bien des résistances, les portes de l'Institut de France (1857).

Delacroix proposera son Dante et Virgile en Enfer à l'importante exposition de Paris de 1822 et le Massacre à Chios en 1824. Cette dernière oeuvre, qui s'inspire du massacre de 20.000 Grecs par les Turcs dans l'île de Chios, sera acquise par l'Etat pour 6000 francs.

Influencé par les techniques de peintres anglais tel John Constable, Delacroix visitera l'Angleterre en 1825. Ses promenades dans les galeries, visites dans les théâtres et l'observation de la culture des Anglais en général produiront une impression durable sur lui.

Entre 1827 et 1832, il abordera les thèmes historiques et peindra La bataille de Nancy et La bataille de Poitiers. Le poète Lord Byron lui inspirera la mort de Sardanapale pour le Salon de 1827. Delacroix produira également 17 lithographies pour illustrer l'édition française du Faust de Goethe. La Révolution française de 1830 lui inspirera le fameux La liberté guidant le peuple.

Le peintre trouvera une nouvelle source d'inspiration à l'occasion d'un voyage au Maroc, en 1832. Il fut l'un des premiers artistes à aller peindre, l'Orient d'après nature, ce qui nous valut, outre de très nombreux croquis et aquarelles, quelques belles toiles de la veine des Femmes d'Alger dans leur appartement.

Il peindra un ensemble de tableaux muraux pour la chambre du roi, au Palais-Bourbon, et poursuivra ce genre d'exercice jusqu'en 1861, notamment au Louvre et au Musée historique de Versailles. La plupart de ses peintures architecturales nécessiteront de nombreuses heures de travail sur des échafaudages.

Delacroix est l'artiste emblématique du romantisme en peinture. Souvent opposé à Ingres, considéré comme néoclassique, notamment par les critiques des différents salons où ils exposèrent, il devient, lors de l'exposition universelle de 1855, l'homme qui sut dépasser la formation classique pour renouveler la peinture. À sa mort, les artistes contemporains lui rendirent de vibrants hommages, notamment Gustave Courbet. Authentique génie, il a laissé de nombreuses oeuvres engagées qui étaient souvent en rapport avec l'actualité : Les massacres de Scio ou encore La Liberté guidant le peuple. Ce dernier tableau sera représenté à la fin du XXème siècle sur le billet de 100 francs. Il s'agissait alors du seul billet de banque au monde représentant une femme aux seins nus. On le retrouvera également sur un timbre poste.

Delacroix exécuta nombre de tableaux à thèmes religieux (Crucifixion, Jacob et l'Ange, le Christ sur le lac de Génésareth, etc.), bien qu'il se soit parfois déclaré athée.

La plupart des oeuvres de Delacroix sont d'inspiration littéraire. Il en était ainsi déjà de sa La Barque de Dante. Il en sera ainsi de son Sardanapale, inspiré d'un poème de Byron, et de sa Barque de don Juan, tiré d'un autre poème de Byron. Quantité d'autres peintures feront référence aux oeuvre de Shakespeare, de Goethe ou d'autres écrivains.

L'oeuvre de Delacroix inspirera nombre de peintres, tel Vincent Van Gogh.

Plusieurs oeuvres de Delacroix sont exposées au musée du Louvre.

La Société Nationale des Beaux-Arts
Eugène Delacroix participa à la création, en 1862, de la Société Nationale des Beaux-Arts mais laissa son ami, le peintre, poète et romancier Théophile Gautier (qui l'a fait connaître dans le cénacle romantique), en devenir le président avec le peintre Aimé Millet comme vice-président. En plus de Delacroix, le comité était composé des peintres Albert-Ernest Carrier-Belleuse, Pierre Puvis de Chavannes et parmi les exposants se trouvaient Léon Bonnat, Jean-Baptiste Carpeaux, Charles-François Daubigny, Laura Fredducci, Gustave Doré et Edouard Manet. En 1864, juste après la mort de Delacroix, la société organisa une exposition rétrospective de 248 peintures et lithographies.

Peintures
• La Barque de Dante ou Dante et Virgile (aux enfers) (1822), 189x241,5 cm, Musée du Louvre, Paris
• Aline la mulâtresse ou Portrait d'Aspasie la Mauresque (vers 1824), Musée Fabre, Montpellier
• Jeune orpheline au cimetière (1824)
• Scènes des massacres de Scio (1824), Musée du Louvre, Paris
• La Grèce sur les ruines de Missolonghi (1826), 213x142 cm., Musée des Beaux-Arts de Bordeaux
• La Mort de Sardanapale (1827-1828), Musée du Louvre, Paris
• La Liberté guidant le peuple (1830), 260x325 cm., Musée du Louvre, Paris
• La bataille de Nancy (1831), 237x350 cm, Musée des Beaux-Arts de Nancy
• Femmes d'Alger dans leur appartement (1834), 180x229 cm., Musée du Louvre, Paris
• La Bataille de Taillebourg (1835-1837), 485x555 cm., Musée du Château de Versailles
• Autoportrait au gilet vert (illustration ci-dessus dans la biographie) (1837), 65x54,5 cm., Musée du Louvre, Paris
• Autoportrait (1840), Galerie des Offices, Florence
• Entrée des Croisés à Constantinople (1840), 410x498 cm., Musée du Louvre, Paris
• Le Christ en croix (1846), The Walters Art Gallery, Baltimore.
• Paysage à Champrosay vers 1849, Musée Malraux, Le Havre
• Le Christ sur le lac de Génésareth (vers 1853), Portland Art Museum.
• La fiancée d'Abydos (1857), 47,7x40 cm.
• Ovide chez les Scythes (1859), 88x130 cm., National Gallery, Londres
• La Chasse aux lions (1861)
• Médée furieuse (1838-1862), 260x165 cm., Musée des Beaux-Arts, Lille, 122,5x84,5 cm., Musée du Louvre, Paris
• La grande Gigue (1855-1856)
• Lutte de Jacob avec l'Ange (1855-1861), Église Saint-Sulpice, Paris
• Portrait de Chopin (1838), Musée du Louvre, Paris
• Orpheus (ou Orphée en Grec) et Eurydice



Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A8ne_Delacroix
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html

Ami de Honoré-Victorien Daumier, Richard Parkes Bonington et Jules Dupré
Elève de Pierre-Narcisse Guérin
Cousin de Léon Riesener
Professeur de Alexandre Bida et Emile Hirsch
En relation avec Théodore Chassériau
Réalisation(s)   
J. Paul Getty Museum
Artiste
Cavalier marocain traversant un gué
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1850)

Kunstmuseum de Winterthour
Artiste
Femme d'Alger avec un lévrier
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1854)

Le Marais
Artiste
Le Christ au Jardin des Oliviers
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1826)

Los Angeles County Museum of Art
Artiste
Saint Sébastien avec sainte Irène et un assistant
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1858)

Metropolitan Museum of Art
Artiste original
Barque de Dante
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix, Edouard Manet
(vers 1859)
Artiste
Le jardin de George Sand à Nohant
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1843)
Madame Henri François Riesener
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1835)
Les Natchez
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1835)
L'enlèvement de Rébecca
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1846)
Corbeille de fruits
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(de 1848 à 1849)

Musée d'art de Philadelphie
Artiste
Chevaux à une fontaine
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1862)

Musée d'Orsay
Artiste
La chasse au tigre
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1854)
Chevaux arabes de battant dans une écurie
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1860)
Passage d'un gué au Maroc
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1858)
La Chasse au lion
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1854)

Musée du Louvre
Artiste
Deux guerriers grecs dansant
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1822)
Noces juives dans le Maroc
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1839)
Deux études de costumes souliotes
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(approx. de 1824 à 1825)
Léon Riesener
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1935)
Mort de Sardanapale
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1826)
Chopin
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1838)
L'assassinat de l'évêque de Liège
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1829)
Portrait de l'artiste
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1837)
La fuite de Loth
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1853)
Pietà
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1837)
Pirates africains enlevant une jeune femme
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1852)
La mer vue des hauteurs de Dieppe
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(approx. de 1852 à 1854)
Le maréchal ferrant
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
Hamlet et Horatorio au cimetière
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1839)
Coin d'atelier
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1830)
Nu assis
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(approx. de 1820 à 1823)
L'appartement du comte de Mornay
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1833)
Bataille de Poitiers
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1830)
La bataille de Taillebourg gagnée par Saint Louis
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1837)

Musée Oskar Reinhart "Am Römerholz"
Artiste
Tobie et l'Ange
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1863)
Scène de la guerre d'indépendance grecque
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1827)
Tasso dans la maison de santé
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1839)
La Mort d'Ophélie
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1838)
Marie Madeleine priant
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(de 1843 à 1845)
Soldats marocains dans le dortoir
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1832)
Lutte entre le lion et tigre
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix, Tigre
(1854)
Samson et Dalila
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(de 1849 à 1856)

Musée Van Gogh
Artiste original
Pietà (d'après Delacroix)
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix, Vincent van Gogh
(1889)

National Gallery
Artiste
Ovide chez les Scythes
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1859)
Portrait de Louis-Auguste Schwiter (1805-1889)
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(de 1826 à 1830)
Christ sur la Croix
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1853)

National Museum of Western Art (NMWA) - Tokyo
Artiste
La mise au tombeau
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1859)
L'éducation de la Vierge
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1852)

Nouvelle Pinacothèque de Munich
Artiste
Clorinde libére Olinde et Sophronie
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1856)
La chasse au sanglier (d'après Rubens)
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix, Petrus Paulus Rubens
(vers 1839)
Voir tous les éléments (61)
Elément(s) en relation   
Exposition Matisse Picasso
En relation avec
Femmes d'Alger d'après Delacroix - Version M
Peinture
Pablo Ruiz Blasco y Picasso (Picasso)
(1955)

Kunstmuseum de Winterthour
En relation avec
La chasse aux lions d'après Delacroix
Peinture
Odilon Redon
(1867)

Musée d'Orsay
Modèle
Hommage à Delacroix
Peinture
Ignace-Henri-Jean-Théodore Fantin-Latour
(1864)

Musée du Louvre
Modèle
Portrait de l'artiste
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(vers 1837)
En relation avec
Madame de Verninac en Diane chasseresse
Sculpture
Joseph Chinard
(1808)

Musée Oskar Reinhart "Am Römerholz"
A la manière de
Soldats marocains à l'entrainement au combat
Peinture
Ferdinand Victor Eugène Delacroix
(1847)

National Gallery
En relation avec
Tigre dans une tempête tropicale
Peinture
Henri-Julien-Félix Rousseau (Le Douanier Rousseau)
(1891)

Sénat et jardin du Luxembourg
Modèle
Le Marchand de Masques
Sculpture
Zacharie Astruc
(1883)
Monument à Delacroix
Sculpture
Aimé Jules Dalou
Lieu(x) en relation    

Ferdinand Victor Eugène Delacroix

Honoré-Victorien Daumier
Richard Parkes Bonington
Jules Dupré
Pierre-Narcisse Guérin
Léon Riesener
Alexandre Bida
Emile Hirsch
Théodore Chassériau