English
Insecula > Gaspard Monge (de Péluse)
Guide de visite : Gaspard Monge (de Péluse)
Gaspard Monge (de Péluse)
Naissance : Beaune - 1746 / Décès : Paris, 1818
Comte :

Gaspard Monge est né le 9 mai 1746, à Beaune, où son père était marchand. Il fera de brillantes études chez les oratoriens, puis à Lyon. Il se fera remarqué par l'état-major de l'école du génie de Mézières en dessinant un plan de sa ville natale.

Cliquer pour agrandir

Biographie   
Trop pauvre pour être admis comme élève dans cette école, il sera embauché comme dessinateur-géomètre. Il inventera une méthode graphique originale permettant de définir le plan d'une fortification "imprenable" par les ennemis, quelque soit leur position.

Monge enseignera les mathématiques à Mézières à partir de 1776, après le départ de Bossut. Il se consacrera à cette tâche une vingtaine d'années, tout en poursuivant ses recherches. Il présentera plusieurs mémoires à l'Académie des sciences, concernant la géométrie différentielle, la géométrie descriptive, le calcul des variations, la combinatoire.

Monge épousera Catherine Huart, qui possèdait une forge, en 1777. Il s'intéressera alors de très près à la métallurgie. Il renoncera à son poste de professeur à Mézières en 1784, après avoir été élu associé géomètre à l'Académie des sciences, puis avoir obtenu un poste d'examinateur à l'Ecole Navale. Il participera à des travaux avec des chimistes autour de Lavoisier et étudiera des phénomènes météorologiques.

Monge soutiendra activement les Révolutionnaires et sera nommé ministre de la marine au lendemain de la chute du roi, en septembre 1792. Démissionnaire le 8 avril 1793, il étudiera de nouvelles méthodes de fabrication de poudre à canon tout en consacrant son énergie à la création de l'Ecole Centrale des Travaux Publics, la future Ecole Polytechnique. Monge y donnera des cours d'analyse et de géométrie descriptive de 1794 à 1809 (avec une interruption de quatre ans). Il occupera un temps le poste de directeur de l'école.

Envoyé en mission en Italie en 1796, afin de dresser un inventaire des richesses culturelles de ce pays nouvellement conquis, Monge rencontrera Napoléon Bonaparte auquel il vouera une admiration et une amitié sans limite. Il accompagnera le futur empereur en Egypte en 1798, au côté des mathématiciens Fourier et Malus, et fondera l'Institut d'Egypte au Caire tout en achevant son traité Application de l'analyse à la géométrie.

Monge abandonnera ses convictions républicaines après le XVIII brumaire et servira Napoléon sans faille. Il sera nommé sénateur, grand officier de la légion d'honneur et Comte de Péluse. Monge devra fuir provisoirement Paris après la défaite de Waterloo, en 1815. Il sera chassé brutalement de l'Institut sous la Restauration et remplacé par le royaliste Cauchy. Monge décèdera le 28 juillet 1818. Ses cendres seront transférées au Panthéon à l'occasion du bicentenaire de la Révolution.

Au service de Bonaparte (Napoléon Ier)
En relation avec Jean Nicolas Pierre Hachette
Elément(s) en relation   
Cimetière du Père-Lachaise
En relation avec
Gaspard Monge
Sépulture
Anonyme
(vers 1818)

Musée du Louvre
Modèle
Gaspard Monge (1746-1818), comte de Péluse
Sculpture
François Rude
(de 1846 à 1847)
Lieu(x) en relation    

Gaspard Monge
de Péluse
Bonaparte (Napoléon Ier)
Jean Nicolas Pierre Hachette