English
Insecula > Bodhisattva Maitreya
Guide de visite : Bodhisattva Maitreya
Bodhisattva Maitreya
Le Maitreya ("affection", "compassion" en sanscrit) est le dernier des cinq Bouddhas à gagner l'Illumination Suprême. Les sources du Theravada et du Mahayana s'accordent pour dire qu'il réside dans le devaloka (paradis) de Tushita.

Cliquer pour agrandir

Biographie   
Il descendra sur terre quand l'enseignement du Bouddhisme aura pris fin, prendra sa dernière renaissance comme être humain. Il découvrira la voie de l'Illumination et proclamera le Dharma une fois de plus au profit des dieux et des hommes.

Maitreya, en chinois Milefo, en japonais Miroku, en vietnamien Di-lặc Bồ Tát, est un bodhisattva mentionné entre autres dans la Prophétie de Maitreya (Maitreyavyakarana), qui apparaîtra dans l'avenir et atteindra l'illumination pour devenir le prochain bouddha, le précédent étant Siddhartha Gautama-Shakyamuni. Il règnera sur le monde, unissant toutes les créatures dans l'étude du dharma. La croyance en l'avènement de Maitreya est partagée par les courants hinayana et mahayana du bouddhisme. Il est parfois appelé "bouddha du futur".

Le bouddhisme considère que quantité d'êtres sont éveillés ou ont atteint et atteindront l'éveil depuis le Bouddha Shakyamuni, mais que seuls quelques-uns font tourner la Roue de la Loi, le dharma (enseignement). Pour beaucoup d'écoles bouddhistes, depuis la mort de Siddharta Gautama, le monde est entré dans l'"ère sans bouddha" caractérisée par un désordre croissant et une perte progressive de la Loi. Lorsqu'elle sera totalement perdue, Maitreya apparaîtra. Une caractéristique du bouddhisme est de prévoir sa propre extinction en tant qu'enseignement, comme toute chose : « tout ce qui naît finit par mourir ».

certains textes comme le Sutra du lotus, le Bouddha Gautama appelle Maitreya Ajita, "invincible". On considère donc parfois que Maitreya est son nom de famille et Ajita son prénom. Il peut être aussi confondu avec un autre Ajita mentionné dans le Soutra du Parinirvana, grand criminel repenti accepté comme disciple par le bouddha.

L'un des fondateurs supposés de l'école Yogaçara-Cittamatra, nommé Maitreyanatha (270-350), lui est assimilé. Le bodhisattva est parfois représenté avec à ses côtés les deux plus célèbres penseurs de l'école, Asanga et Vasubandhu. Il existe dans le bouddhisme tibétain des illustrations montrant le bouddha avec à sa gauche Manjushri et les philosophes représentant la sagesse détachée, et à sa droite Maitreya, suivi d'Asanga et Vasubandhu devant leurs successeurs représentant la sagesse compatissante.

Un rapprochement a été fait entre le nom de Maitreya et celui de Mithra, assez difficile à éclaircir néanmoins du fait de la diversité des rôles assignés à ce dieu par les différents courants religieux indo-iraniens et persans. •

Le paradis Tusita
Maitreya réside dans un paradis nommé Tusita, où vivent les futurs bodhisattvas, divisé en un espace interne consacré exclusivement à l'enseignement du dharma, et un espace externe différent des "terres pures" ou "terres de bouddha" des déités postérieures du mahayana comme Amitabha en ce que les désirs y existent encore, bien que très assagis. Ainsi, la procréation s'y poursuit par contact des mains, les enfants surgissent sans grossesse sur les genoux des parents et grandissent immédiatement.

L'avènement de Maitreya
La Prophétie de Maitreya décrit la venue du futur bouddha. Il naîtra dans une famille brahmane, alors que Siddhartha Gautama était de la caste militaire et fonctionnaire kshatriya. Son avènement ne devrait survenir que très longtemps après la mort de Shakyamuni ; les estimations de la durée entre les deux événements varient grandement selon les théories, dépendant de la version choisie pour le calcul des trois âges du boudhisme. La prolongation (historiquement évidente) du délai prévu par l'estimation courte qui semble avoir prévalu aux débuts du bouddhisme (avènement de Maitreya 500 à 1500 ans après le parinirvana) est parfois expliquée par le fait que le bodhisattva aurait choisi la plus lente des trois voies permettant de parvenir à l'illumination parfaite : la sagesse, la foi et l'effort, par ordre décroissant de rapidité. Pour accélérer sa venue, il est conseillé de redoubler de piété et de multiplier les offrandes aux moines et les visites aux temples. Certains courants s'écartant du bouddhisme orthodoxe estiment au contraire que Maitreya a déjà atteint l'état de bouddha mais diffère sa venue, ou qu'il est déjà dans ce monde incognito.

La Prophétie de Maitreya a fait l'objet en Chine à certaines époques d'une interprétation nettement millénariste, et inspiré la rédaction de nombreuses versions apocryphes. Elle offre un espoir à des populations qui ont le sentiment de vivre dans la période finale du dharma où l'ordre social et religieux se dégrade et les catastrophes et désastres se multiplient, et qui attendent un sauveur inaugurant une ère nouvelle. Cette croyance est responsable de la popularité de Maitreya auprès des sectes syncrétistes (bouddhisme - manichéisme - taoïsme) dont certaines furent impliquées dans des rébellions, comme celle des Turbans rouges qui mit fin à la dynastie mongole. Maitreya est également attendu par de nouveaux courants religieux chinois.

Milefo
Maitreya était connu en Chine dès le IIIe siècle. Il y trouva une identité historique, phénomène courant dans le contexte religieux chinois, qui contribua à lui donner un aspect physique et un rôle autres que ceux que le bouddhisme lui avait jusque-là prêtés.

Sous la dynastie Liang vivait un moine errant Chan, de nom religieux Qici , originaire de la préfecture de Mingzhou dans le Zhejiang. Transportant tout son nécessaire dans une besace en toile, il se distinguait par sa corpulence et un comportement loufoque et imprévisible mais bienveillant ; on lui prêtait de plus des dons de voyance exceptionnel. Il serait mort en méditation au temple Yuelinsi, dans sa province d'origine, en 916, en prononçant ces mots : "Le vrai Maitreya est présent simultanément sous des milliards de formes ; il se montre constamment, mais personne ne le reconnait". Une légende naquit qui en faisait l'incarnation de Maitreya : on prétendit l'avoir aperçu après sa mort, des images pieuses le représentant commencèrent à circuler.

Le moine corpulent et souriant est devenu la représentation de Maitreya la plus courante et la plus populaire en Chine. Son ventre plein et son sourire sont gages de bonheur et de prospérité, de même que son sac que l'on prétend inépuisable. Ces caractéristiques n'ont pas fait une impression favorable sur les voyageurs français du XIXème siècle, et Milefo est à l'origine du terme péjoratif "poussah" (de pusa, bodhisattva) désignant un homme gros au physique peu avenant. Le moine Qici est devenu au Japon Hotei ("sac de toile"), un des Sept dieux du bonheur. Pour les Chinois qui ne s'intéressent pas à la théologie bouddhiste, Milefo est l'un des Dieux de la fortune.

Représentations
Maitreya est généralement représenté en saint homme ou en prince. Lorsqu'il est assis, ses deux pieds reposent sur le sol, ce qui peut s'interpréter de deux façons : il n'est pas encore "assis" comme bouddha, ou au contraire il se prépare à descendre sur terre. Il peut d'ailleurs avoir la tête légèrement baissée, signifiant qu'il regarde le monde. Il porte quelquefois un petit stupa dans sa coiffure. On voit souvent dans sa main droite une roue posée sur un lotus, et dans la gauche une fiole contenant le nectar du dharma.

Étant le prochain qui mettra en marche la roue de la Loi, il en fait parfois le geste (dharmacakra mudra).

Milefo est un moine chauve au ventre rebondi et à la figure réjouie, souvent appelé le Bouddha riant. Comme tous les êtres d'exception, les lobes de ses oreilles sont très longs. Outre son sac, il peut porter une gourde, symbole taoïste de longévité.

Prétendants et nouvelles interprétations Le contexte indien auquel la prophétie de Maitreya fait très naturellement référence, n'a pas
empêché de nombreuses personnes de se prétendre son incarnation, et ce dès les premiers siècles. Bodawpaya, souverain du royaume d' Ava (Myanmar) à la fin du XVIIIème siècle, et Lu Zhongyi, 17ème maitre d'Ikuan Tao, en sont deux exemples.

Maitreya a aussi été adopté par de nouveaux courants religieux bouddhistes ou syncrétistes, certains nés hors d'Asie. Il existe des mouvements bouddhistes pour qui la personnalité centrale est Maitreya le sauveur ; ils considèrent qu'il atteignit l'illumination avant le boudha Gautama, mais le prit pour maître par respect et renonça temporairement au nirvāna.

Maitreya est une des formes de la divinité suprême des nouvelles religions chinoises syncrétistes nées du mouvement Xiantiandao.

Share International (branche française : Partage international), fondé dans les années 70 par Benjamin Creme, influencé par les écrits de la théosophe Helena Blavatsky et d' Alice Ann Bailey, une pionnière du New Age, prétend que Maitreya est le messie attendu par toutes les religions sous des noms différents, et qu'il aurait déjà fait de nombreuses apparitions publiques et privées.

Des mentions de Maitreya comme un des candidats possibles pour le rôle de l'Antéchrist peuvent être trouvées ici et là sur des sites chrétiens fondamentalistes.

En relation avec Bouddha et Bodhisattva
Elément(s) en relation   
British Museum
Modèle
Bodhisattva assis, sans doute Maitreya
Sculpture
Anonyme
(Xème siècle)

Drepung
Modèle
Le Bouddha du Futur de Maitreya
Objet de culte
Anonyme
Maitreya
Objet de culte
Anonyme
Statue géante de Maitreya à l'âge de huit ans
Objet de culte
Anonyme

Grottes d'Ajanta
Modèle
Sept Bouddha du passé et Maitreya
Peinture
Anonyme

Metropolitan Museum of Art
Modèle
Bouddha Maitreya
Sculpture
Anonyme
(de 489 à 495)

Musée des Arts Asiatiques de San Francisco
Modèle
Bouddha Maitreya
Sculpture
Anonyme
(687)
Bodhisattva Maitreya
Sculpture
Anonyme
(approx. de 100 à 300)
Modèle (non visible)
Bodhisattva Maitreya assis entouré d'assistants
Sculpture
Anonyme
(551)

Musée Guimet
Modèle
Bodhisattva Maitreya
Sculpture
Anonyme
(approx. de 80 à 150)

Parc et lac Beihai
Modèle
Bouddha Maîtreya
Sculpture
Anonyme

Temple des Lamas
Modèle
Bouddha Maîtreya
Sculpture
Anonyme
"Maitreya au gros ventre"
Sculpture
Anonyme
Lieu(x) en relation    

Bodhisattva Maitreya

Bouddha
Bodhisattva