English
Insecula > Héraclès (Hercule) > Biographie
Héraclès (Hercule)
Alcide
Sommaire   
1. Introduction
2. Le Lion de Némée
3. L'Hydre de Lerne
4. La Biche de Cérynie
5. Le Sanglier d'Erymanthe
6. Les Ecuries d'Augias
7. Les Oiseaux du lac Stymphale
8. Le Taureau de Crète
9. Les Juments de Dioméde
10. La Ceinture de l'Amazone
11. Les Boeufs de Géryon
12. Les Pommes d'Or des Hespérides
13. La Descente aux Enfers
14. Le culte d'Héraclès
Biographie   


Thèbes, sa ville natale selon la légende, revendiquera la propriété du héros très tôt dans le temps. Les textes grecs, qui nous livrent peu de récits précis sur ce dieu, lui accorderont plusieurs qualités parmi lesquelles un tempérament audacieux, la vigueur, l'endurance, la bonne humeur et la générosité.

Héraclès, héritier du royaume d'Argos par sa naissance, en sera privé par les machinations d'Héra. Celle-ci, jalouse de ne pas avoir engendré celui qui allait devenir le plus grand de tous les héros, décidera de priver l'enfant du trône de l'Argolide.

Zeus venait d'avouer aux autres dieux la naissance imminente du héros en déclarant que "ce jour, un homme naîtrait d'une femme, appartenant à une race du sang de Zeus lui-même, et qu'il régnerait sur ceux qui habitaient autour de lui". Héra demandera à Ilithyie, la déesse qui préside aux enfantements, de hâter la naissance d'Eurysthée. Nicippé (ou Ménippé) était alors enceinte de sept mois. Sthénélos, descendant de Persée, appartenait également à la race du sang de Zeus.

Héra demandera à Ilithyie, dans le même temps, de retarder l'accouchement d'Alcmène, la mère d'Héraclès. Une servante, Galanthis, ne parviendra à contrecarrer la volonté de la déesse. Eurysthée héritera de l'Argolide et sera le maître d'oeuvre de la décision de l'Oracle de Delphes qui ordonnera à Héraclès de se mettre au service d'Eurysthée et d'accomplir dix (ou douze) travaux. Jaloux de la force d'Héraclès et craignant que ce dernier fasse valoir ses droits au trône de l'Argolide, Eurysthée lui imposera une série d'exploits que seul le fils de Zeus pouvait réussir. Il se cachera à plusieurs reprises dans sa jarre de bronze, pour ne pas affronter du regard les proies rapportées par Héraclès. Il défendra au héros de revenir en ville et transmettra ses ordres par son oncle Coprée. Euripide le dépeint, dans sa pièce "Les Héraclides" comme un homme cruel plutôt que peureux.

Il deviendra l'esclave d'Eurysthée qui lui était nettement inférieur. Il prouvera qu'il était le fils de Zeus en portant secours aux dieux et en remportant la victoire sur leurs ennemis, les Géants. Héra tentera de tuer Héraclès, âgé de huit ans, alors qu'il dormait dans un bouclier en compagnie de son demi-frère jumeau, Iphiclès. Elle fera entrer deux serpents dans leur chambre. Iphiclès réveillera Héraclès en se mettant à crier. Ce dernier se saisira des reptiles et les étouffera. Amphitryon comprendra alors lequel des deux enfants était le fils de Zeus. Il lui enseignera la maîtrise du cheval et la conduite d'un char.

Eurytos, le roi d'Oechalie, lui apprendra le tir à l'arc, Autolycos, la lutte, Pollux, le maniement des armes, Linos, frère du musicien Orphée, la lyre. Ce dernier enseignement ne sera pas du goût d'Héraclès. Il tuera son professeur en lui défonçant le crane avec l'instrument. Il sera accusé de meurtre, puis acquitté, en vertu de la sentence de Rhadamanthe qui lui accordera la légitime défense. Amphitryon enverra Héraclès garder ses troupeaux sur le mont Cithéron, près de Thèbes. Il deviendra fort et puissant, doué au tir à l'arc, au combat de lutte et au lancer de javelot. Il tuera, à dix-sept ans, un lion qui ravageait les troupeaux d'Amphitryon, ainsi que ceux de Thespios qui régnait sur la ville voisine de Thespis et qui l'hébergeait. Le roi laissera le berger courtiser ses filles. Chacune d'entre elles donnera naissance à un fils.



Héraclès s'opposera ensuite au roi des Minyens, Erginos, dont les émissaires venaient chaque année prélever le tribut imposé à la suite de la mort de son père, Clyménos, tué à Thèbes. Il avait battu les Thébains et les avait dépouillés de leurs armes. Héraclès, qui ne supportait l'humiliation infligée à sa ville natale, s'emparera des envoyés, leur coupera le nez et les oreilles et les renverra à leur maître. Armé par Athèna, il affrontera ensuite Erginos et lui fera subir une défaite dans un col dans la montagne. Héraclès mettra ensuite le siège devant Orchoméne, escaladera les murailles de la ville durant la nuit et incendiera le palais d'Erginos. Il imposera aux vaincus un tribut double de celui qu'ils réclamaient aux Thébains. Le roi Créon lui donnera la main de sa fille, Mégara, pour le remercier. Le couple donnera naissance à trois fils : Thersimaclos, Créontidas et Déicoon.

Lycos, un usurpateur venu d'Eubée, s'emparera du pouvoir lorsque Créon décédera. Il ordonnera la mort des filles du défunt et de leurs enfants. Héraclès reviendra d'Argos pour tuer l'usurpateur. Il sera frappé d'un accès de folie par Héra, au cours des réjouissances. Il tuera à coups de flèches ses trois fils ainsi que Mégara qui tentait de protéger l'un d'entre eux. Athéna l'assommera d'un coup de pierre alors qu'il s'apprêtait à tuer Amphitryon. Héraclès entreprendra une série de douze travaux à titre de sanction. Il s'éxilera de Thèbes et se réfugiera chez son vieil ami Thespios, le roi de Thespies, qui le purifiera selon les rites. Il ira ensuite consulter l'Oracle de Delphes. Celui-ci lui ordonnera de se rendre à Tirynthe, l'une des villes du royaume d'Eurysthée, afin d'accomplir les épreuves que lui imposerait le roi.



Les auteurs les plus anciens s'accordent à dire que deux des douze travaux seront rejetés par Eurysthée, car considérés comme imparfaits. On admet généralement qu'Héraclès ne recevra l'ordre d'accomplir, à l'origine, que dix Travaux. Selon une version de la légende, il recevra le nom d'Héraclès de la Pythie, en remplacement de son nom d'origine d'Alcide (d'après le nom du père d'Amphitryon, Alcée) et la promesse de devenir immortel, s'il parvenait à surmonter les épreuves. Selon d'autres versions, la folie s'emparera de lui et il tuera sa famille après avoir pris connaissance de l'oracle.

L'ordre des Travaux d'Héraclès est différent selon les sources. Les métopes du temple de Zeus, à Olympie (datant d'environ 460 avant Jésus-Christ) indiquent un ordre différent de celui rapporté par Euripide dans son "Héraclès" qui remplace même certaines épreuves par d'autres. L'auteur compte au nombre des Travaux le combat contre Cycnos, l'expédition contre les pirates dont il débarrassera la mer et l'épisode où il portera la voûte céleste pour Atlas. Les six premiers travaux interviennent dans le Péloponnèse, les deux suivants dans des endroits reculés du monde grec et les quatre derniers dans des lieux mythiques.