English
Egypte > Assouan > Philae
Philae


Philae

Inscription au Patrimoine Mondial par l'Unesco : 1979

Assouan (Egypte)

   Philae : Visite virtuelle   20 sections et 20 éléments
Philae : Antiquités égyptiennes (19)


Temple d'Isis
Dynastie Ptolémaïque
Le temple de Philae, commencé par Nectanébo Ier et construit par les Ptolémées, sera, pendant des siècles, le domaine d'Isis, femme, épouse, mère universelle et magicienne qui régnait sur la vie, la mort et la résurrection.

Premier pylône (4)
Dynastie Ptolémaïque
Les massifs du premier pylône du temple haut de 18 mètres, large de 45 mètres, sont ornés du tableau traditionnel du massacre des captifs, que le roi Ptolémée XII Néos Dionysos, frère et époux de la célèbre Cléopâtre, exécute devant Isis, Hathor et Horus, les divinités honorées à Philae.

Mammisi (3)
"Maison de Naissance"
Dynastie Ptolémaïque
Le mammisi ou "Maison de Naissance" du nom égyptien "per mesout" occupe la partie droite de la cour comprise entre les deux pylônes. Il est entouré de colonnes à chapiteau composite et dé hathorique.

Deuxième pylône
Dynastie Ptolémaïque
Le second pylône, de 13 mètres de hauteur et 32 mètres de largeur, est orné de grands bas-reliefs représentant Ptolémée XII massacrant ses ennemis. Son portail donne accès à la grande salle hypostyle du temple, transformée en église dédiée à saint Etienne en 557.







Dromos (1)

Le temple d'Isis est encadré par deux petits temples, un à l'effigie du dieu nubien Arsénouphis et construit par Ptolémée IV Philopator, l'autre dédié à Imhotep, le bâtisseur de la pyramide Djeser. Il est précédé d'un dromos bordé de deux colonnades réalisées par l'empereur Auguste.

Portique occidental du dromos

Le portique occidental est composé de 31 colonnes aux chapiteaux gréco-romains, tous différents, inscrits de noms d'empereurs.

Kiosque de Nectanébo Ier (2)
XXXème dynastie
L'île de Philae accueillera ses premiers sanctuaires dès la XXVème dynastie. Taharqa y fera construire un temple dédié à Amon. Nectanébo Ier, cinq dynasties plus tard, fera construire un sanctuaire (l'Iseum) au sud-est de l'île, détruit en partie par les inondations de la crue du Nil, dont il subsiste un kiosque.






Philae : Guide (1)


Accès à l'île de Philae
2004
L'accès se fait en bateau. La traversée, dans les deux sens, coûte 2.50 £ égyptiennes par personne, avec un minimum de 20 £ égytiennes par barque. Chacune d'entre elles peut accuillir une vingtaine de personnes.
En relation avec : Isis, Hathor, Horus
Site en relation :
Croisière sur le Nil

Philae : Horaires   
tous les jours de 07h00 à 17h00 en été et de 07h00 à 16h00 en hiver.,
Philae : Description   
L'île de Philae, située en amont de la première cataracte du Nil (à 7 kilomètres d'Assouan), est engloutie depuis la mise en service du Grand Barrage d'Assouan en 1978. Elle avait déjà les pieds dans l'eau à la suite de la construction du premier barrage par les Britanniques. La visite du temple s'effectuait en barque. Le programme de sauvetage des sites archéologiques de la Nubie par l'Unesco prendra en charge le financement du déplacement, pierre par pierre, du temple sur l'île d'Agilkia, située à 300 mètres de l'île de Philae et plus élevée de 13 mètres. Entièrement dédié à Isis, ce temple a conservé son naos, le tabernacle de pierre qui abritait la statue de la divinité.
Philae : Histoire   
L'île de Philae accueillera ses premiers sanctuaires dès la XXVème dynastie. Taharqa y fera construire un temple dédié à Amon. Nectanebo Ier, cinq dynasties plus tard, fera construire un sanctuaire (l'Iseum) au sud-est de l'île, détruit en partie par les inondations de la crue du Nil, dont il subsiste un kiosque. Son portique est supporté par quatorze colonnes campaniformes dont le dé est orné, sur le quatre faces, du visage de la déesse Hathor en forme de triangle.

Le temple de Philae, commencé par Nectanébo Ier et construit par les Ptolémées, sera, pendant des siècles, le domaine d'Isis, femme, épouse, mère universelle et magicienne qui régnait sur la vie, la mort et la résurrection. En tant que déesse-mère, elle était associée à l'Inondation, dispensant ses bienfaits sur l'Égypte. Son culte sera actif jusqu'au VIème siècle après Jésus-Christ.

Selon la légende, Isis engendra Horus, fils d'Osiris, sur la colline émergée, dont le domaine se situe en face, sur l'île de Bigeh. Isis, après avoir rassemblé les morceaux du corps de son époux tué par Seth, fabriquera la première momie qu'elle cachera à Bigeh. Le grand temple de la déesse, théâtre d'importantes fêtes cultuelles, sera l'un des sanctuaires les plus importants d'Égypte et de Nubie. Le mythe d'Osiris restera vivace jusqu'à la christianisation totale de la Nubie par Théodose, en 391 après Jésus-Christ. L'empereur fera fermer tous les temples égyptiens. Le sanctuaire d'Isis rassemblera les anciens fidèles de l'ancienne religion, jusqu'à la sa fermeture par Justinien en 550 après Jésus-Christ.
Oeuvre(s) associée(s)   
Article(s) en relation   
Le département d'art égyptien du Metropolitan Museum
Le département de l'Art égyptien, inauguré en 1906, expose les collections rassemblées depuis 1874.
Histoire de l'Egypte ancienne
La datation des règnes de l'Egypte ancienne relève d'une approximation plus ou moins grande en fonction de dynasties étudiées.
Le sauvetage des temples nubiens
Les Anglais construiront un premier barrage à Assouan en 1902. L'ouvrage donnera naissance à un lac long de 225 kilomètres, qui noyait la Nubie près de huit mois par an. Les villages seront reconstruits en hauteur.
Philae