S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
France > Paris Ier > Jardin des Tuileries
Jardin des Tuileries


Jardin des Tuileries
Paris Ier (France)

Métro : Concorde, Tuileries
Le jardin des Tuileries est le plus important et le plus ancien jardin à la française de Paris. Il s'étend d'ouest en est, de la place de la Concorde au Louvre, et du sud au nord, de la Seine à la rue de Rivoli.
   Jardin des Tuileries : Visite virtuelle   11 sections et 104 éléments
Jardin des Tuileries : Art contemporain (1)


Jardin des Tuileries : Sculpture française (10)











En relation avec : Catherine de Médicis
Jardin des Tuileries : Description   
La galerie du Jeu de Paume est un musée d'art contemporain situé au nord-ouest du jardin. À l'est du jardin, près de l'arc du Carrousel, se trouvent de nombreuses statues d'Aristide Maillol. Depuis 1998, le jardin accueille des sculptures contemporaines : Auguste Rodin, Henry Moore, Roy Lichtenstein, Tony Cragg, Jean Dubuffet, Alain Kirili, Étienne Martin, Guiseppe Penone, etc. Des expositions provisoires y ont lieu, comme l'Araignée de Louise Bourgeois ou Clara-Clara du sculpteur minimaliste Richard Serra au printemps 2008.

De nos jours, pour les touristes et promeneurs, de nombreuses chaises sont mises gratuitement à disposition dans tout le parc. Il est également à noter que la grande roue de Paris, a été installée place de la Concorde, puis dans le jardin des Tuileries, à quelques pas de la rue de Rivoli et de nouveau place de la Concorde, provisoirement. Près de l'arc de triomphe du Carrousel, se trouve le deuxième bassin du jardin.
Jardin des Tuileries : Histoire   
Ce jardin fut planté par Catherine de Médicis à partir de 1564, au moment où commençait la construction du palais des Tuileries. Il fut tracé à l'italienne : six allées dans le sens de la longueur et huit dans le sens de la largeur délimitaient des compartiments rectangulaires comprenant des plantations différentes (massifs d'arbres, quinconces, pelouses, parterres de fleurs, etc.). Une fontaine, une ménagerie et une grotte ornementaient le jardin, auxquels furent rajoutées une orangerie et une magnanerie au début du XVIIe siècle.

En 1664, Jean-Baptiste Colbert ordonna que le jardin fût entièrement redessiné par André Le Nôtre, qui s'était déjà illustré à Vaux-le-Vicomte. Celui-ci donna au jardin l'aspect qu'il allait conserver, dans ses grandes lignes, jusqu'à nos jours : il perça dans l'axe du palais une allée centrale délimitée, à l'est par un bassin rond, à l'ouest par un bassin octogonal ; il construisit la terrasse du Bord de l'eau le long du quai et la terrasse des Feuillants le long de la future rue de Rivoli ; enfin, il bâtit deux terrasses le long de la future place de la Concorde ainsi que deux rampes en courbe permettant d'y accéder.

De nombreuses statues de marbre vinrent par ailleurs orner le jardin. En 1719, l'entrée principale fut flanquée de deux statues d'Antoine Coysevox représentant Mercure et la Renommée chevauchant un cheval ailé.

En 1783 eut lieu la première ascension de personnes dans un ballon à gaz. Une plaque, située aujourd'hui à droite en entrant dans le jardin, marque le souvenir de cet événement.

Sous la Révolution, le jardin fut le témoin des grands événements dont le palais fut lui-même le théâtre. Le bassin rond fut utilisé pour la cérémonie de l'Être suprême (8 juin 1794). On y avait placé des effigies représentant l'Athéisme entouré de l'Ambition, de l'Égoïsme, de la Discorde et de la Fausse-Simplicité. Maximilien de Robespierre y mit le feu, dans une apothéose de cris et d'applaudissements. Le cortège se dirigea ensuite vers le Champ-de-Mars. Le 10 octobre, ce même bassin accueillit le cercueil de Jean-Jacques Rousseau, drapé d'un drap parsemé d'étoiles (exhumé d'Ermenonville pour être porté au Panthéon).

Le jardin accueillit les épreuves d'épée des Jeux Olympiques d'été de 1900.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale une partie du jardin fut transformée en potager à cause du manque de ravitaillement durant l'Occupation.

Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tuileries
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html
Oeuvre(s) associée(s)   
Dôme et église Saint-Louis des Invalides
Paris-Saint-Pétersbourg 1800-1830 - Quand la Russie parlait français... :
Metropolitan Museum of Art
Camille Jacob Pissarro :Carroll and Milton Petroe European Sculpture Court :
Montparnasse-Raspail
Vues du sommet de la Tour Montparnasse :
Musée Carnavalet
La Bastille :
Musée d'Orsay
Carpeaux :Monet-Renoir-Pissarro-Sisley :Sculpture 1840-1875 :Terrasse Lille : Maillol :
Musée du Louvre
Barye :Chaudet. Sculptures françaises du temps de la Révolution, de l'Empire et de la Restauration. Roland, Chaudet, Chinard, Bosio :Cour Marly :Cour Marly :Cour Marly :Cour Marly :Cour Marly :Cour Marly :Cour Marly :Cour Marly :Cour Marly :Cour Marly :Cour Puget :Cour Puget :Delacroix :Escalier du Ministre :Le paysage autour de 1800 :Répliques antiques d'après des originaux grecs de l'époque hellénistique :
National Gallery
Manet, Monet et les Impressionnistes :
Jardin des Tuileries
Du Bassin à la Concorde
Le Grand Carré
Le Grand Couvert
Du Bassin à la Concorde
Le Grand Carré
Le Grand Couvert
Le Jardin du Carroussel
Les Terrasses