English
France > Paris IVème > Ile Saint-Louis
Ile Saint-Louis


Ile Saint-Louis
Paris IVème (France)

Métro : Châtelet , Jussieu, Pont Marie
L'ile Saint-Louis est l'une des deux îles naturelles de la Seine, à Paris, avec l'île de la Cité (l'île aux Cygnes est entièrement artificielle). Située immédiatement en aval de l'île de la Cité, elle est la plus petite des deux avec une superficie de 11 ha. Elle prend la forme d'un parallélogramme de 525 m sur son grand côté et de 250 m sur son petit côté, orienté dans une direction générale vers le nord-ouest. Sa plus grande diagonale, entre la pointe nord-ouest et la pointe sud-est, atteint un peu plus de 700 m. Administrativement, l'île fait partie du IVème arrondissement, dont elle marque la limite sud-est. Elle est reliée au reste de l'arrondissement sur la rive droite du fleuve par trois ponts, et au Vème arrondissement, sur la rive gauche, par deux autres ponts. Un dernier pont la relie à l'île de la Cité.
   Ile Saint-Louis : Visite virtuelle   6 sections et 4 éléments
Ile Saint-Louis : Eglise(s) (1)


Eglise Saint-Louis-en-l'Ile (4)

Lieux de culte - entre 1664 et 1675
L'église est bordée par la rue Poulletier et un étroit passage. Sa façade, orientée sur la rue Saint-Louis-en-l'Ile, est ornée d'une horloge suspendue à une potence en fer et dominée par une tour-clocher d'un architecte inconnu, dont la flèche est ajourée d'ouvertures ovales et circulaires.
Ile Saint-Louis : Rues, avenues ... (5)



Rue des Deux-Ponts

Rues, avenues et places - approx. entre 1610 et 1615
Cette rue, qui relie les ponts Marie et de la Tournelle au centre l'île Saint-Louis, portera le nom de la rue Saint-Louis.

Rue Jean du Bellay

Rues, avenues et places
Cette rue, qui coupe la pointe de l'Ile Saint-Louis à hauteur des ponts Louis-Philippe et Saint-Louis, porte de nom d'un cardinal et évêque de Paris, mort en 1560.


En relation avec : Louis IX ( Saint Louis)
Ile Saint-Louis : Description   
Urbanisme
L'île Saint-Louis est à vocation exclusivement résidentielle et contient un certain nombre d'hôtels particuliers. Le plus grand de ces hôtels, l'hôtel Lambert, est situé près de la pointe amont de l'île, le long du quai d'Anjou, et fut créé par l'architecte Louis Le Vau. Parmi les autres hôtels de l'île, on peut citer :
- l'hôtel Aubert-Perrot ;
- l'hôtel de Chenizot ;
- l'hôtel Comans-Richelieu ;
- l'hôtel de Gontaut-Biron ;
- l'hôtel de Lauzun ;
- l'hôtel Lefèvre de la Barre ;
- l'hôtel Lefèvre de la Malmaison ;
- l'hôtel Le Vau ;
- l'hôtel Sainctot ;
- l'hôtel de Pierre Viole ;
- l'hôtel Potart ;
- la maison Gruyn de Bordes ;
- le pavillon de Bretonvilliers.

La seule église de l'île est l'église Saint-Louis-en-l'Ile, oeuvre de l'architecte François Le Vau, frère cadet de Louis Le Vau.

La pointe amont de l'île est occupée par le square Barye, qui contient un monument au sculpteur Antoine-Louis Barye.

Ponts
Cinq ponts permettent d'accéder à cette île, depuis les rives droite et gauche de la Seine ou depuis l'île de la Cité :
- Le pont Saint-Louis depuis l'Ile de la Cité ;
- Le pont de la Tournelle depuis la rive gauche ;
- Le pont Louis-Philippe depuis la rive droite ;
- Le pont Marie depuis la rive droite ;
- Le pont Sully depuis la rive droite et la rive gauche.

Voies
L'île Saint-Louis est entourée par quatre quais, chacun délimitant grossièrement un quart de l'île :
- quai d'Anjou (rive droite de l'île, du pont Sully au pont Marie) ;
- quai de Bourbon (rive droite, du pont Marie jusqu'à la pointe avale et au pont Saint-Louis) ;
- quai d'Orléans (rive gauche, du pont Saint-Louis au pont de la Tournelle) ;
- quai de Béthune (rive gauche, du pont de la Tournelle au pont Sully).

L'île est traversée en son milieu par la rue Saint-Louis-en-l'Ile, unique voie de circulation qui soit parallèle à la Seine (à l'exception des quais). Les autres voies de l'île sont toutes perpendiculaires à la rue Saint-Louis-en-l'Ile. Depuis l'amont vers l'aval, on trouve successivement :
- la rue de Bretonvilliers ;
- la rue Poulletier ;
- la rue des Deux-Ponts ;
- la rue Budé ;
- la rue Le Regrattier ;
- la rue Boutarel ;
- la rue Jean-du-Bellay.

Par ailleurs, entre les deux parties du pont Sully se poursuit le boulevard Henri-IV.

Démographie
Le nombre d'habitants de l'île Saint-Louis n'est pas connu avec précision. Lors des derniers recensements, seule la population du quartier Notre-Dame a été officiellement fournie, et ce quartier de Paris inclut la partie orientale de l'île de la Cité en plus de l'île Saint-Louis. Cependant, en supposant la densité de population de l'île Saint-Louis similaire à celle du reste du quartier, celle-ci possédait environ un millier d'habitants en 1999.

Personnalités

- Charles Baudelaire y résida entre 1842 et 1845 (quai de Béthune, puis quai d'Anjou)
- Camille Claudel habitait au numéro 19, quai de Bourbon de 1899 à 1913
- Léon Blum habitait au numéro 25, quai de Bourbon pendant les années du Front populaire. Cet hôtel appartenait en 1662 au secrétaire du roi Antoine Moreau
- Georges Pompidou avait sa résidence au 24, quai de Béthune, où il est décédé en 1974, et où résidait sa femme Claude.
- Le présentateur Pascal Sevran y résida
- Le compositeur Henri Dutilleux
- L'auteur-compositeur-interprête Georges Moustaki
- La chanteuse Brigitte Fontaine
- La journaliste et écrivain Claude Sarraute
- L'acteur Jean-Claude Brialy
- L'acteur Édouard Baer
- L'humoriste Guy Bedos
- L'homme politique et avocat Roland Dumas
- L'homme d'affaires Jean-Luc Reynaert
- L'humoriste Jamel Debbouze et sa femme la présentatrie télé Mélissa Theriau.
Ile Saint-Louis : Histoire   
Située en amont de l'Ile de la Cité, l'Ile Saint-Louis est née de la réunion, en 1614, de deux îlots. Le plus petit, en amont, s'appelait l'Ile aux Vaches et le second, plus grand, en aval, l'Ile Notre-Dame.

Origine
Avant son urbanisation, le site actuel de l'île Saint-Louis est appelée l'île Notre-Dame. Elle est donnée par le roi Charles le Chauve à l'évêque de Paris en 867. Les chanoines de Notre-Dame en récupèrent la propriété peu après. L'île est reliée à la rive gauche du fleuve par une passerelle à l'emplacement général de l'actuel pont de la Tournelle. Elle sert essentiellement de zone de pâturage et d'entrepôt, mais également parfois à certaines cérémonies parisiennes.

En 1356, lors de la construction de l'enceinte de Charles V autour du Paris médiéval, un chenal est creusé dans le prolongement des murs d'enceinte. La partie ouest, grossièrement les deux-tiers de l'île originale, reste appelée Ile Notre-Dame. La partie est, l'île aux Vaches, reste inhabitée.

Urbanisation
Des projets d'urbanisation de ces deux îles sont élaborés sous le règne d'Henri IV, mais c'est sous le règne de son fils Louis XIII, sous la régence de Marie de Médicis en 1614, que cette tâche est confiée à Christophe Marie, entrepreneur général des Ponts. Il s'agit alors d'une des premières opérations d'urbanisme d'envergure à Paris. Marie s'associe à deux entrepreneurs, Lugles Poulletier et François Le Regrattier, et est chargé à ses frais de combler le chenal, de construire des ponts pérennes et de renforcer les quais, en échange d'un droit sur le lotissement du terrain.

Malgré l'opposition des chanoines de Notre-Dame, les opérations d'urbanisme se poursuivent pendant une trentaine d'années jusqu'à la moitié du XVIIème siècle. Le chenal séparant les deux îles est comblé afin de ne former qu'une seule île. Celle-ci est entourée de quais visant à assurer la stabilité et l'horizontalité de la zone ; leur hauteur permet de maintenir le terrain à l'abri des crues du fleuve. Le plan des rues adopte une forme en damier où les voies de circulation se coupent à angle droit.

L'île Saint-Louis voit également la construction d'un nombre important d'hôtels particuliers, qui la font surnommer "l'île des palais". Le lotissement est pratiquement achevé en 1664. Un certain nombre de ces hôtels sont l'oeuvre de l'architecte Louis Le Vau (qui s'y installe d'ailleurs avec sa famille en 1639). L'église Saint-Louis-en-l'Ile est bâtie en 1644.

Plusieurs ponts sont construits afin de relier l'île au reste de la capitale : le pont Marie est achevé en 1635, le pont de la Tournelle en 1656. La liaison entre l'île Saint-Louis et l'île de la Cité, inaugurée vers 1630, s'effondre à plusieurs reprises et sera reconstruite six fois au cours des siècles suivants.

Histoire récente
L'île Saint-Louis tire son nom actuel (depuis 1725) du roi Louis IX, surnommé Saint Louis, saint patron et ancêtre de Louis XIII. Selon la légende, il avait l'habitude de venir prier sur l'île aux Vaches et y aurait prit la croix avec ses chevaliers en 1269 avant de partir pour la huitième croisade (expédition qui lui sera fatale : Louis IX mourra de dysenterie sous les murs de Tunis un an plus tard).

Pendant la Révolution française, l'île est rebaptisée "Ile de la Fraternité".

Après son urbanisation, le centre de gravité de la capitale se déplace en aval du fleuve et l'île Saint-Louis ne connaît que peu de transformations. Le pont Louis-Philippe relie l'île à la rive droite en 1862. Le pont de Sully est construit à l'est de l'île en 1876 en remplacement de deux passerelles. Le pont Saint-Louis, dernier avatar des passerelles entre les deux îles, est inauguré en 1970.

Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_Saint-Louis
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html
Oeuvre(s) associée(s)   
Ile Saint-Louis