English
Mexique > Mexique méridonal > Chiapas et Yucatan
Chiapas et Yucatan


Chiapas et Yucatan
Mexique méridonal (Mexique)

   Chiapas et Yucatan : Visite virtuelle   19 sections et 184 éléments
Chiapas et Yucatan : Art précolombien (15)



Site archéologique de Becan (7)
Rio Bec

Les Mayas - approx. entre 500 et 830
Situé à environ 7 kilomètres au sud de Xpuhil, le site archéologique de Becán borde la route Rio Bec (Routa Bec). Elle compte parmi les nombreuses cités états de cette ancienne province maya qui lutteront contre Tikal pour asseoir leur domination au cours de la période classique tardive.

Site archéologique de Bonampak (25)

Les Mayas - approx. entre 250 et 792
Le site archéologique couvre une superficie d'environ 4 km² dans la vallée du Rio Lacanha, à une dizaine de km de San Javier, ville frontalière du Mexique avec le Guatemala.

Site archéologique de Chicanna (7)
Rio Bec

Les Mayas - approx. entre 300 avant J.C. et 850
Découverte par un chasseur en 1966, Chicanná borde la route Rio Bec (Routa Bec). Le nom maya de la cité, en bon état de conservation, provient du grand masque d' Itzamna (le dieu du Ciel, de la Nuit et du Jour) en forme de reptile, la gueule grande ouverte, qui orne la façade de l'une des structures.

Site archéologique de Chichen ltza (30)

Les Mayas - approx. entre 435 et 1400
Le site archéologique de Chichén ltzá (bouche des puits des ltzás) sera également appelé la cité des sorciers de l'eau. Cette grande cité maya, fondée en 435, connaîtra son apogée au cours de l'époque classique, entre 600 et 900 après Jésus-Christ. Les monuments de style Puuc datent de cette période.

Site archéologique de Coba (9)

Les Mayas - approx. entre 600 et 1500
Le site archéologie de Coba (eau des Chachalacas), entouré de par cinq lagunes, est encore très largement enfoui dans sous la végétation tropicale. Il comprend environ 6.500 structures répartis sur près de 70 km. La location d'une bicyclette, proposée à l'entrée, peut s'avérer un choix judicieux.

Site archéologique de Kabah (8)

Les Mayas - entre 600 et 900
Le site de Kabah, dont le nom signifie "le Seigneur à la main forte et puissante", est le témoin de l'architecture Puuc particulier à cette région. Construit entre 600 et 900 de notre ère, l'ensemble se caractérise par la décoration abondante et baroque des façades, qui inspirera des artistes pour des oeuvres récentes, notamment le palais des beaux-Arts de Mexico.

Site archéologique de Labna (5)

Les Mayas - approx. entre 700 et 1000
La cité, caractérisée par la proximité des édifices principaux réunis sur une surface réduite, est formée de deux groupes de constructions, celui du Palais, au nord, et du Mirador, au Sud.

Site archéologique de Palenque (17)

Les Mayas - entre 600 et 700
La région de Palenque est située dans la Sierra de Don Juan, à la limite Nord de la zone des collines du Chiapas recouvertes d'une forêt tropicale luxuriante, dans une zone de climat chaud (température moyenne de 26°C) et pluvieux à 150 mètres d'altitude. Couvrant une vingtaine de km², le site sera un centre cérémoniel important du premier empire Maya.

Site archéologique de Sayil (4)

Les Mayas - approx. entre 750 et 1000
Située à un dizaine de kilomètres de Kabah, sur la route Puuc, Sayil (maison des fourmis en langue maya) s'étendait sur 3.5 km².

Site archéologique de Tulum (16)

Les Mayas
Le nom de Tulum provient de l'expression yucatec qui signifie muraille ou barrière. Cette ancienne ville côtière fortifiée de l'époque post-classique (1200 à 1500 après Jésus-Christ), que les Mayas appelaient de Zamna où Zana (L'aube - lieu où le soleil se lève), surplombe la mer Caraïbe dans l'état du Quintana Roo, à cent trente kilomètres au sud de Cancún.

Site archéologique de Xlapak (2)

Les Mayas - approx. entre 600 et 1000
Ce site, qui n'offre qu'un nombre très limité de vestiges, est situé à 5 km de Sayil, sur la fameuse route Puuc. Les trois entrées de son palais, qui comprend neuf pièces voûtées, sont ornées de trois rangées de masques de Chaak superposées. Les deux masques de cette divinité, sur la façade sud, sont de plus grande taille que ceux de la façade nord.

Site archéologique de Xpuhil (3)
Rio Bec

Les Mayas - approx. entre 600 et 800
L'édifice I de la cité maya de Xpuhil est caractérisé par trois tours et non deux, comme dans la majorité des édifices de style Rio Bec.

Site archéologique d'Edzna (9)

Les Mayas - entre 200 et 900
La cité d'Edzná (la maison des grimaces), sur la route Puuc, s'étend sur près de trois kilomètres d'est en ouest, et deux kilomètres du sud au nord. Le site comprend plusieurs ensembles connus sous les vocables de Groupe du centre cérémoniel, grande Acropole et Groupe de la vieille.

Site archéologique d'Uxmal (17)

Les Mayas - approx. entre 600 et 1000
Le site archéologique d'Uxmal (traduction de reconstruite trois fois, selon les uns, de lieu des récoltes abondantes, selon d'autres) est d'une importance identique à celui de Chichén Itzá. Contrairement à ce dernier, il n'a pas subi l'influence Toltèque.
Chiapas et Yucatan : Guide (1)


Chiapas et Yucatan : Ville(s) (3)


Izamal (1)

vers 1550
Toutes les maisons de cette bourgade coloniale située à 70 km à l'est de Mérida sont recouverte d'une peinture de couleur ocre, identique à celle qui recouvre les murs du couvent Saint-Antoine de Padoue, édifié face au zocalo.

Playa del Carmen (2)


Située à une soixantaine de kilomètres de Cancun, la station balnéaire de Playa del Carmen propose de longues plages de sable fin, bordées par des rues piétonnes entièrement consacrées aux touristes venus du monde entier.

San Cristobal de las Casas (14)

1528
Edifiée à 2.200 mètres d'altitude, cette ancienne cité précolombienne sera conquise par Diego de Mazariesgos en 1528. Capitale des vices-rois jusqu'en 1829, puis du Chiapas jusqu'en 1895, la ville adoptera le nom de Fray Bartolomé de Las Casas, protecteur des populations indiennes qui occupera brièvement la fonction d'évêque à partir de 1554.
Chiapas et Yucatan : Description   
Autant prévenir nos lecteurs, la ville de Cancun n'existe pas. La station balnéaire se résume à une longue route droite d'une quinzaine de kilomètres, construite sur une dune. Le conducteur apercevra, d'un coté de la route, les eaux croupissantes d'une lagune totalement désertée, et de l'autre, un long mur parfois percé de portes donnant accès à des hôtels essentiellement réservés aux Américains qui débarquent ici par millions chaque année. En levant les yeux, le chauffeur qui n'aura pas réservé de chambres apercevra la partie arrière des hôtels, celles qui n'offrent pas la vue sur la mer, et quittera la ville sans avoir vu ni la plage, ni les flots bleus. Certains touristes, qui ne supportent pas l'univers concentrationnaire de Cancun, tentent parfois une escapade à pied en dehors de leur hôtel. On les aperçoit agonisant au bord de la route, cherchant en vain les rues inexistantes d'une ville fantôme.

Les touristes qui auront choisi Playa del Carmen seront plus sereins. Sans réserver de surprises particulières, la station est agréable en toutes saisons et offrent de nombreuses possibilités de visites dans la journée (Tulum, Chichen Itza, Coba ...). Elle est également moins chère que Cancun et moins isolée que les nouveaux complexes touristiques qui fleurissent le long du littoral.

Certaines agences proposent des circuits touristiques (vol + transferts + hôtel + circuit en demi-pension) dans une fourchette de prix comprise entre 1000 et 1500 euros la semaine (par personne sur la base de deux personnes), suivant la date de départ. Le programme de l'un d'entre eux, le moins mauvais en apparence, comprend les visites de Valladolid - Chichén Itzá - Merida - Celestun - Uxmal - Campeche - Palenque - Misol Ha - Aqua Azul - Kohunlich - Chetumal - Tulum et Playa del Carmen, en partant de Cancun. Cette formule, assez complète, peut convenir à ceux qui supportent les voyages en groupe.

Les voyageurs indépendants peuvent s'offrir un séjour d'une semaine à moindre coût, sous réserve de maîtriser deux postes essentiels de dépenses : le billet d'avion et la location de voiture.

Le coût des locations de voiture est très élevé au Mexique. Les sites internet français qui proposent des réductions sont peu performants. La tarif hebdomadaire descend difficilement en dessous de 400 US$ la semaine. Le site américain Vacation Rental Cars (TravelNow.com) propose un prix de 181.50 US$ pour une prestation identique, avec une prise en charge et un retour à l'aéroport. Le conducteur prudent devra acquitter, dans tous les cas de figure, une somme quotidienne de 28 US$ au titre des assurances facultatives.

Une fois sur place, les voyageurs devront faire face aux dépenses suivantes :

- L'hôtel : de 26 (2*) à 52 euros (4*) la chambre double, après négociation
- Les repas : moins de 25 euros par personne et par jour
- L'essence : environ 0.65 euro le litre
- Les droits d'entrée sur les sites archéologiques : de 2 à 6 euros par personne, selon les endroits.


Ainsi calculé, le budget global d'un circuit comprenant Chichén Itzá - Izamal - Merida - Uxmal - Kabah - Sayil - Xlapak - Labna - Ezdna - Palenque - San Cristobal de la Casas - Bonampak - Chicana - Becan - Xpuhil - Tulum - Playa del Carmen - Coba et Cancun (2.950 kilomètres) n'excède pas 1000 euros par personnes (sur la base de 2 personnes), dans de bonnes conditions de confort.
Chiapas et Yucatan : Histoire   
La péninsule du Yucatan, située au sud-est du Mexique, à la frontière du Belize et du Guatemala, est le berceau de la civilisation maya. Le riche patrimoine architectural, qui couvre la période comprise en 400 et 1200 après Jésus-Christ, est partout présent. Essentiellement recouverte de calcaire, dotée d'un relief à peine marqué par quelques collines, la région n'est arrosée par aucune rivière malgré des pluies abondantes. Elle est administrativement divisée en trois états : celui du Campeche, à l'ouest et au sud-ouest, du Quintana Roo, à l'est et au sud-est, et du Yucatán, dans le centre et au nord. Mérida est la capitale de l'État du Yucatán et la plus grande ville de toute la presqu'île. L'état du Chiapas, qui longe la frontière avec le Guatemala jusqu'aux rives du Pacifique, conserve également de nombreux témoignage de la période maya. Cette région montagneuse, au climat parfois rude, abrite plus de un million d'indiens (représentant plus du quart de la population) qui parlent encore la langue de leurs ancêtres.
Chiapas et Yucatan