S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
Allemagne > Munich > Munich
Munich


Munich
Munich (Allemagne)

   Munich : Visite virtuelle   2 sections
Munich : Rues, avenues ... (1)


Munich : Transports (1)


Munich : Description   
Munich (MünchenMunich_pronunciation_in_German.ogg écouter en allemand) est la troisième plus grande ville d'Allemagne après Berlin et Hambourg (1 336 983 habitants en mai 2007 ; 2,7 millions pour l'agglomération). Munich est la capitale du Land de Bavière et du district de Haute-Bavière, et se situe entre 482 et 579 mètres d'altitude. Munich est traversée par l'Isar sur une distance de 13,7 km, du Sud-Ouest au Nord-Est. Important pôle économique, siège de grandes sociétés dont EADS, Siemens, Allianz, BMW, HypoVereinsbank et Münchener Rückversicherung.

La ville est célèbre pour sa traditionnelle Fête de la bière (Oktoberfest en allemand) tous les ans fin septembre début octobre.

Géographie
Munich est une des villes allemandes les plus vastes en superficie. Son altitude la plus élevée est Warnberg avec 579 m au-dessus du niveau de la mer, son altitude la plus faible est 482 m au-dessus du niveau de la mer à Feldmoching.

L'Isar traverse la ville du sud-ouest au nord-est sur une distance de 13,7 km. L'île sur la rivière la plus connue est l'île du musée, sur laquelle se trouve le Deutsches Museum. Aux alentours de Munich se trouvent un grand nombre de lacs, par exemple le Tegernsee, l'Ammersee, Wörthsee ou le Starnberger See. Les autres rivières sont la Würm, qui coule du Starnberger See et traverse l'ouest de la ville, le Hachinger Bach, l'Eisbach, l'Auer Mühlbach et le Brunnbach. Les ruisseaux de la ville se trouvent pour la plupart au voisinage de l'Isar, d'autres coulent également dans le centre-ville, les ruisseaux dans le centre sont pour la plupart souterrains (dans des canalisations) d'autres ont été asséchés au moment de la construction du réseau de métro (U-Bahn) et du chemin de fer urbain (S-Bahn). Les lacs à l'intérieur de la ville sont le Kleinhesseloher See dans l'Englischer Garten (littéralement jardin anglais), le lac sur le site olympique et les Feldmochinger See, Lerchenauer See et Fasanerie See, au nord de la ville.

Expansion
La surface totale de la ville de Munich est de 31.041 ha; ce qui fait de Munich, après Berlin, Hambourg, Cologne, Dresde et Brême la sixième ville la plus vaste d'Allemagne. Sur les 310 kilomètres carrés, 44 % sont constitués de bâtiments et des surfaces libres y attenant, 16,9 % sont des surfaces de campagne, 14,7 % des surfaces de récupération, 4,4 % des surfaces boisées, 1,2 % des surfaces d'eau et 2,2 % des surfaces pour d'autres utilisations. La plus grande distance de la ville va du nord vers le sud sur 20,9 km et de l'est vers l'ouest sur 26,8 km...

Avec la réorganisation de la ville en 1992, le nombre de secteurs (appelés Stadtbezirke) de la ville a été réduit de 41 à 25.

Les communes suivantes sont attenantes à la ville (citées dans l'ordre anti-trigonométrique en commençant par le nord) : Oberschleißheim, Garching, Ismaning, Unterföhring, Aschheim, Feldkirchen, Haar, Putzbrunn, Neubiberg, Unterhaching, Perlacher Forst, Oberhaching, Grünwald, Pullach, Forstenrieder Park, Neuried, Planegg, Taufkirchen et Gräfelfing (tous du landkreis de Munich), Germering, Puchheim et Gröbenzell (du Landkreis de Fürstenfeldbruck) et Karlsfeld ( Landkreis de Dachau).

Climat
La ville de Munich se trouve dans une zone de transition entre le climat humide atlantique et le climat sec continental. D'autres facteurs influant sur le climat sont les Alpes et le Danube. En raison de cette constellation, le temps est relativement changeant. Le foehn amène du sud de manière non régulière de l'air chaud et sec vers Munich. Ainsi on a une très bonne visibilité - en particulier, le célèbre ciel bleu bavarois - et on peut voir très clairement les Alpes bavaroises. La température la plus élevée mesurée par le service météorologique allemand est de 37,2°C en juillet 1983 à Munich-Nymphenburg. Munich est également très souvent frappée par des orages (l'orage du 12 juillet 1984 a causé des dommages évalués à 1,5 milliard d'euros). En raison de la proximité des Alpes, Munich est également la grande ville la plus enneigée d'Allemagne. Une étude sur les statistiques météorologiques a montré que la partie méridionale de la ville est la plus ensoleillée. La partie nord a plus de nuages. Le secteur occidental est plus sec que la partie est. Ceci est une conséquence des différences d'altitude à l'intérieur de la ville, qui provoque un microclimat ainsi qu'une séparation de la ville Est/Ouest par l'Isar.

Population
En mai 2007, Munich compte 1 336 983 habitants[1], les Munichois. Le nombre de chômeurs est de 82 000 (à la mi-2005). Le pourcentage d'étrangers est de 23,3 % (300 129 au total au 31 décembre 2005), parmi lesquels 43 309 Turcs, 24 866 Croates, 24 439 Serbes, 22 486 Grecs, 21 411 Autrichiens et 20 847 Italiens[2].

Politique
En tant que capitale de Land, Munich est le siège du Landtag (Parlement du Land) de Bavière et du gouvernement de l'état de Bavière. En plus, Munich est le siège du gouvernement de Haute-Bavière (Oberbayern), du secteur de Haute-Bavière et du Landkreis de Munich.

Traditionnellement, les partis de centre-gauche dominent la vie politique munichoise, ce qui est assez rare en Bavière. C'est ainsi que la circonscription de Munich Nord fut la seule de Bavière à élire en mandat direct un député SPD (Sozialdemokratische Partei : Parti social-démocrate) aux élections législatives de 2002 et 2005. Depuis 1993, la ville est dirigée par le maire (Oberbürgermeister) social-démocrate Christian Ude. Depuis, le conseil municipal de Munich est dirigé par une coalition entre le SPD, Bündnis 90/Die Grünen (Les verts) et la Rosa Liste (liste de la rose).

Districts
La ville de Munich est divisée en 25 districts dont la population élit pour chacun un parlement. Ces parlements de districts sont chargés des tâches locales. Les dernières élections ont eu lieu en 2002, en même temps que les élections communales. Les sociaux-démocrates du SPD occupent la présidence de seize de ces districts, contre seulement huit pour les démocrates-chrétiens de la CSU et un pour la Rosa Liste. Les 649 sièges de ces 25 parlements de districts se divisent ainsi: 285 sociaux-démocrates, 262 démocrates-chrétiens, 77 Verts, 19 libéraux, 3 membres de la Rosa Liste et 3 représentants d'autres partis.

Armoiries
Le blason de la ville de Munich montre sur fond d'argent un moine en robe noire à bords dorés et chaussures rouges tenant un livre dans sa main gauche et prêtant serment de la main droite. Les couleurs de la ville sont le noir et le jaune. Le blason actuel est constitué des "petites amoiries" votées en 1957 par le conseil municipal. Mais il existe également les "grandes armoiries" qui montrent une porte de la ville rouge flanquée de deux tours rouges dont les toits noir et or ont des bandes en zig-zag ; un lion d'or issant et couronné surplombe le moine des petites armoiries. Dans l'administration, les grandes armoiries ne sont plus utilisées. Le moine des armoiries se transforma au fil du temps en un "enfant munichois" (Münchner Kindl [1]), devenu le symbole de la ville - et dont personne ne peut dire avec certitude s'il s'agit d'un garçon ou d'une fille...

Jumelages
La ville de Munich est jumelée avec :
- Édimbourg (Écosse) depuis 1954
- Vérone (Italie) depuis le 17 mars 1960
- Bordeaux (France) depuis le 30 mai 1964
- Sapporo (Japon) depuis le 28 août 1972
- Cincinnati (USA) depuis le 18 septembre 1989
- Kiev (Ukraine) depuis le 6 octobre 1989
- Harare (Zimbabwe) depuis 1996, gelé entre 1999 et avril 2002 à cause d'atteintes aux Droits de l'homme du gouvernement du Zimbabwe

Culture
"Munich est lovée entre l'art et la bière comme un village entre deux collines" écrivait Heinrich Heine il y a plus 150 ans - une citation qui est aujourd'hui encore de mise. Entre la fête de la bière et l'opéra, la Hofbräuhaus et la Pinacothèque, BMW et le FC Bayern München, Munich s'entend fort bien à concilier tradition bavaroise et activités frénétiques. Munich est une ville enracinée dans le Sud de l'Allemagne et est connue internationalement pour ses collections d'art ancien et classique. Ainsi l'Alte Pinakothek, la Neue Pinakothek, la Pinakothek der Moderne, et le Lenbachhaus font partie des musées les plus renommés du monde. Le Deutsches Museum consacré aux sciences et techniques est avec plus d'un million de visiteurs par an, l'un des musées les plus visités d'Europe. La Glyptothèque et le Staatliche Antikensammlungen abritent des collections d'antiquités prestigieuses. Mais d'autres musées font également partie des musées les plus connus d'Allemagne, tels que le Völkerkundemuseum (musée d'ethnologie), le Paläontologisches Museum (qui présente la collection préhistorique de l'État) ou le Münchner Stadtmuseum (musée municipal). Il y a également dans l'enceinte de la ville le Bayerische Staatsoper (Opéra d'État de Bavière), le Bayerische Staatsschauspiel (Théâtre de l'État de Bavière) qui a sa scène principale dans l'ancien théâtre de la Résidence.

Les manifestations les plus connues sont le festival de l'opéra et le festival du film. La célèbre Oktoberfest, plus connue en France sous le nom de Fête de la bière, est la plus grande foire foraine et fête populaire de ce style et est visitée par des touristes du monde entier. Cette fête est également appelée Wiesn par les Munichois du fait qu'elle a lieu sur le Theresienwiese (Pré de Thérèse) ; elle fut à l'origine organisée en souvenir de la fête populaire qui eut lieu pour le mariage de la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen avec Louis Ier de Bavière.

Munich organise avec sa jumelle Cincinnati un échange d'artistes et des expositions dans les deux villes.

Architecture
La Marienplatz est le point central de Munich et est entouré de l'Altes Rathaus (ancienne mairie), et du Neues Rathaus (nouvelle mairie), au milieu de l'ancienne ville. Le bâtiment le plus emblématique de la ville est la cathédrale Frauenkirche (église Notre-Dame) en brique rouge avec ses deux tours reconnaissables à leur toit en oignon. Beaucoup de lieux touristiques se trouvent aux alentours comme par exemple le palais de la Résidence, la brasserie Hofbräuhaus et le "marché aux victuailles" Viktualienmarkt.

Au sud de la Résidence, devant l'opéra, commence la Maximilianstraße construite au XIXe siècle en tant qu'avenue destinée aux parades militaires. Elle mène de l'ancienne ville vers l'est par dessus l'Isar dans la direction du Maximilianeum, le siège du parlement bavarois. Aujourd'hui, c'est un lieu de commerce luxueux.

Au nord du centre ville, directement devant le palais de la Résidence se trouve l'Odeonsplatz (place de l'Odéon) avec la Feldherrnhalle et l'église Theatinerkirche qui est d'un style baroque (à l'intérieur rococo). De là vers le nord, la deuxième plus grande avenue de Munich, la Ludwigstrasse continué par la Leopoldstrasse, mène à la Ludwig-Maximilians-Universität (Université Louis-Maximilien) et à l'arc de triomphe Siegestor (porte de la victoire) à travers Schwabing, le quartier des étudiants et des artistes.

Aux alentours du Deutsches Museum, se trouve dans le quartier 'Au' le Müllersches Volksbad (Bain populaire de Müller) qui ouvrit en 1901 après 4 ans de travaux, il s'agit du bain public le plus ancien de Munich (style Art nouveau).

Une autre place réputée est la Königsplatz (place royale) avec la Glyptothèque et la Staatliche Antikensammlungen (collections antiques de l'État).

Plus éloigné du centre ville vers l'ouest, se trouve le château de Nymphenburg, qui avec son architecture et son parc unique servait de Résidence d'été à la famille royale des Wittelsbach. Dans le parc du château, se trouve le jardin botanique. Derrière les murs de l'enceinte du château se trouve le château de Blutenburg d'un style post-gothique.

Au nord de la ville se trouve le domaine olympique construit pour les Jeux Olympiques d'été de 1972. L'ensemble architectural et touristique constitué du stade, de la piscine et du gymnase olympique est célèbre dans le monde entier pour ses formes en toits de tente. Ici se trouve également l'Olympiaturm (tour olympique), émetteur de radio et de télévision, d'une hauteur de 291 mètres. Elle a ouvert en 1968, et comporte un restaurant qui tourne sur lui-même à 101 mètres de hauteur. Le domaine olympique comprend aussi l'Olympiaberg (la montagne olympique), colline artificielle construite avec les gravas des bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Un autre site sportif important est le stade Allianz Arena ouvert en mai 2005 au nord de la ville où ont lieu dorénavant les matchs à domicile du FC Bayern de Munich et du TSV 1860.

Il y a à Munich environ 1200 fontaines dont 700 sont municipales. La plus vieille d'entre elles est la Fischbrunnen (fontaine aux poissons) sur la Marienplatz. Une autre fontaine importante est la Wittelsbacher Brunnen (fontaine des Wittelsbach) sur la Lenbachplatz, due à l'artiste Adolf von Hildebrand.

Quartiers
- Un quartier de Munich (Haidhausen) s'appelle "Franzosenviertel" (quartier des Français) non pas parce que ses premiers habitants étaient d'origine française mais parce que les noms des rues commémorent des batailles de la guerre de 1870 : Gravelottestraße, Bazeillesstraße, Belfortstraße, Lothringerstraße, Weißenburgerstraße et Weißenburgerplatz, Sedanstraße, Breisacherstraße, Metzstraße, Elsässerstraße ainsi que Orleansstraße, Pariserstraße et Pariserplatz.

Parcs
Connu dans le monde entier, l'Englischer Garten (jardin anglais) s'étire du centre de Munich vers la limite nord de la ville, avec une surface de 3,7 km², il est un peu plus étendu que Central Park à New York. On peut citer également l'Olympiapark (parc olympique) sur le site olympique qui offre une vue imprenable sur la ville et ses environs du haut de l'Olympiaberg. Il existe en outre un nombre important de parcs tels que les Westpark et Ostpark (collines artificielles créées avec les déblais du métro, ski de fond en hiver), le parc du château de Nymphenburg, qui font de Munich une ville extrêmement verte en été et permettent de faire de longues promenades en hiver.

Du nord au sud de la ville, ont peut se balader à pied ou à vélo sur les berges de l'Isar en restant tout le temps dans un environnement vert. Les berges de l'Isar entre le Deutsches Museum et l'île de l'Isar Flaucher sont des lieux priviliégiés pour des grillades ou la baignade (également le naturisme).

Pour le Bundesgartenschau 2005 (salon de jardinage), un nouveau parc a été aménagé à l'est de Munich, le Riemer Park, sur l'emplacement de l'ancien aéroport.

Orchestres et chorales
Les deux principaux orchestres de Munich, mondialement connus :
- Münchner Philharmoniker (Orchestre philharmonique de Munich)
- Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks (Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise)
Les autres formations notables sont :
- Bayerisches Staatsorchester (Orchestre d'État bavarois)
- Philharmonischer Chor München (Chorale philharmonique de Munich)
- Münchner Symphoniker (Orchestre symphonique de Munich)
- Münchner Rundfunkorchester (Orchestre de la radio de Munich)
- Chor des Bayerischen Rundfunks (Chorale de la radio bavaroise)
- Capella Antiqua
- Münchener Bach-Chor (Chorale de Bach de Munich)
- Münchener Kammerorchester (Orchestre de chambre de Munich)
- Bayerische Kammerphilharmonie (Philharmonique de chambre de Bavière)
- Sinfonietta München (Orchestre de l'Université)
- Abaco-Orchester (Orchestre de l'Université)
- Jugend Symphonie Orchester München (Orchestre symphonique de la jeunesse de Munich)
- Akademisches Symphonieorchester München (Orchestre symphonique académique de Munich)

Musées
- Glyptothek : remarquable collection de statues et sculptures grecques et latines
- Alte Pinakothek : une des plus importantes collections de peintures du monde, en particulier des écoles italienne, flamande et hollandaise (du XIIIe au XVIIIe siècle).
- Neue Pinakothek : fondée par Louis Ier en 1846 pour les collections de la fin du XVIIIe jusqu'au XIXe siècle
- Pinakothek der Moderne : musée d'art contemporain (Dali, Picasso, Warhol...), abrite également une exposition sur le design. Il y a de nombreuses expositions temporaires. Architecture du musée remarquable.
- Haus der Kunst qui abrite la galerie d'art moderne issue de la Neue Pinakotek et accueille de nombreuses expositions
- Le Deutsches Museum, musée des sciences et de la technique

Manifestations et événements
- Février/mars : différentes manifestations pendant la Starkbierzeit (période de la bière forte) par exemple à Nockherberg
- Avril : la Frühlingsfest (fête du printemps) sur le Theresienwiese
- Avril/mai : Auer Dult (Maidult)
- Mai-août : Münchner Bladenight la plus grande randonnée en roller le soir d'Europe
- Mai/juin : StuStaCulum le plus grand festival de théâtre et de musique d'Allemagne, organisé par les étudiants
- Juin : Streetlife-Festival
- Juin/juillet : Tollwood-Festival
- Juillet : Christopher Street Day (équivalent de la Gay Pride)
- Juillet : Feierwerk-Festival
- Juillet : Festival d'opéra de Munich (Münchner Opernfestpiele) organisé par l'opéra d'Etat de Bavière (Bayerische Staatsoper) dans plusieurs salles (Nationaltheater, Prinzregententheater, Cuvilies Theater, Allerheiligen Hofkirche): reprise des productions phares de la maison, galas avec des stars du chant, concerts retransmis sur écran géant (programme "oper für alle")
- Juillet : Auer Dult (Jakobidult)
- Juillet : été musical Bell'Arte Musikalischer dans le Brunnenhof (cours de la fontaine) au palais de la résidence
- Août : fête de l'été au parc olympique
- Septembre : Streetlife-Festival
- De mi-septembre au premier dimanche d'octobre : Oktoberfest (Fête de la bière) au Theresienwiese (Wiesn)
- Septembre/octobre : Auer Dult (Kirchweihdult)
- Novembre/décembre : SPIELART - Le festival du théâtre de Munich
- Novembre/janvier : Tollwood
- Décembre : Christkindlmärkte (marché de Noël)

Spécialités culinaires
- Auszogne (pâtes fondues)
- Weißwurst (célèbre saucisse blanche, à manger avant que "midi sonne")
- Leberkäse (littéralement "fromage de foie", mais ne contient ni fromage ni foie)
- Brezn (Brezzel)
- Différentes sortes de bières
- Obazda (un mélange salé de fromage blanc, de beurre et de camembert, epicé de poivre et de paprika et accompagné de sticks salés)
- Kouglof (gâteau aux raisins secs)
- Apfelstrudel (gâteau fourré aux pommes, servi chaud avec de la crème chantilly et une boule de glace de vanille)
- Schweinshaxe (jarret et genoux de porc grillé )

Économie
Selon une étude comparative (du journal WirtschaftsWoche, la Initiative Neue Soziale Marktwirtschaft et Kölner IW Consult GmbH) Munich est parmi les 50 plus grandes villes allemandes celle avec la force économique et la qualité de la vie les plus élevées.

Transports
L'aéroport Franz-Josef-Strauß de Munich ouvert en 1992 à Erdinger Moos est situé à 29 km en dehors de la ville. Avec 26,8 millions de passagers en 2004 il est le deuxième plus gros aéroport d'Allemagne et le huitième d'Europe. En raison du nombre toujours plus élévé de passagers, un deuxième terminal a été construit et ouvert en 2003. L'État libre de Bavière a décidé de relier le centre de Munich à l'aéroport par un Transrapid (train monorail utilisant la lévitation magnétique) ; cette décision fut d'abord refusée par la majorité municipale avant d'être finalement acceptée lors d'une session parlementaire du 24 octobre 2006, où le Dr Karl-Friedrich Rausch a admis qu'aucune autre solution que le Transrapid n'était valable pour relier le centre de Munich à l'aéroport . Une telle liaison est censée raccourcir le temps de parcours jusqu'à l'aéroport à 9 minutes.

Munich est bien relié au réseau ferré international (Die Bahn). De la Hauptbahnhof (gare principale) les lignes de trains conduisent dans toutes les directions : les lignes ICE (Inter City Express) 11 Berlin-Francfort-Munich-Innsbruck et 25 Hambourg-Nuremberg-Munich-Garmisch-Partenkirchen.. Plus éloignée, commencent ici les lignes 28 Augsburg-Nuremberg-Berlin, 41 Ingolstadt-Nuremberg-Francfort et 42 Stuttgart-Francfort-Cologne-Dortmund. Il existe également deux autres gares importantes que sont la gare de Munich-Pasing et la Ostbahnhof (gare de l'est). Toutes ces gares sont reliées aux réseaux de U et S-bahn.

Au niveau des transports en commun, la compagnie S-Bahn München (filiale de la Deutsche Bahn) exploite 10 lignes de S-Bahn (équivalent du RER parisien) et la MVG (Société de transport de Munich) 8 lignes de métro (U-Bahn), 12 lignes de tramway (Straßenbahn) et un nombre important de lignes de bus. D'autres lignes de bus sont gérées par des entreprises privées. Tous les exploitants conduisent sous les tarifs unifiés de la MVV (Fédération de transports de Munich). Le réseau de métro de Munich est avec 85,6 km le troisième plus long d'Allemagne (le réseau souterrain de 77,4 km est le deuxième plus long) et est utilisé chaque jour par 900.000 personnes. Les trains du S-bahn sont produits par Alstom. Les trains du U-bahn sont plus anciens, mais sont actuellement en cours de rénovation.

Pour les transports individuels, des pistes cyclables existent dans toute la ville et de nombreux taxis circulent. Des voies rapides font le tour de la ville, et sont actuellement en travaux pour certaines, afin de les rendre souterraines.

Sièges d'entreprises
L'industrie munichoise est portée sur le tourisme, la construction de véhicules et de machines, l'électronique et l'industrie logicielle. Munich est également une place financière importante et le siège de grandes compagnies d'assurance de l'Allemagne. La ville est une place importante pour la biotechnologie, concentrée essentiellement dans la commune voisine de Planegg. Elle est également importante en tant que ville des médias. Munich est la 2e ville au monde après New York qui compte le plus d'entreprises d'édition. L'industrie du film et de la télévision sont également fortement représentées (studios de télévision à Unterföhring et de cinéma à Geiselgasteig). Munich accueille également des foires commerciales importantes sur l'emplacement de l'ancien aéroport de Riem.

Un nombre important de grandes entreprises ont leur siège à Munich. En particulier, après la Seconde Guerre mondiale, beaucoup d'entreprises se sont déplacées de Berlin ou de l'Allemagne de l'Est vers Munich.
- Allianz
- Amazon.de
- AMD
- GlobalMedia
- Augustiner Brauerei
- BMW
- Burger King Deutschland
- C. H. Beck Verlag
- EADS
- EPCOS AG
- Escada AG
- Fujitsu Siemens Computers
- GMX Internet Services
- HypoVereinsbank AG
- IBM Deutschland
- Infineon
- IWL-Werkstätten pour handicapés
- Knorr-Bremse AG
- MAN
- McDonald's Deutschland
- MTU Aero Engines
- Münchener Rückversicherungs AG
- o2 (Germany)
- ORACLE Deutschland GmbH
- OSRAM
- Paulaner Brauerei GmbH & Co KG
- Philip Morris (Deutschland)
- RedHat Deutschland
- S-Bahn München
- Schörghuber Unternehmensgruppe
- Siemens AG
- Stadtsparkasse München
- Stadtwerke München
- TÜV SÜD
- Versicherungskammer Bayern
- Wissen.de
- GlaxoSmithKline
- Yahoo! Deutschland GmbH

Médias
Munich est le siège de la Bayerischer Rundfunk (Radio bavaroise). En outre, il se trouve à Munich un nombre important de télévisions et de radios privées. Avec 250 entreprises éditrices qui y ont leur siège, Munich est un des lieux les plus importants de la presse papier (par exemple Burda Verlag avec Focus, Deutscher Taschenbuch Verlag, Langenscheidt Verlag, Süddeutscher Verlag). À côté des éditeurs de livres et de presse, on peut également citer le quotidien Süddeutsche Zeitung (SZ), le Münchner Merkur, l'Abendzeitung (AZ), le Tageszeitung (TZ), le magazine gratuit de la ville In-München et les magazines en ligne munichx.de et munich-online.de.

L'école de journalisme allemande forme à Munich des journalistes pour tous les médias.

À Geiselgasteig et Unterföhring, il y a également beaucoup d'entreprises de l'industrie du film et de la télévision (par exemple Bavaria Filmstudios, PREMIERE, ProSiebenSat.1, RTL2).

Institutions et service public

Les autorités fédérales, services publics et institutions suivantes ont leur siège à Munich :
- ADAC e. V.
- Börse München
- Bayerischer Oberster Rechnungshof
- Bayerischer Rundfunk
- Bundesfinanzhof
- Bundespatentgericht (tribunal fédéral des brevets)
- Deutsches Patent- und Markenamt (bureau allemand des brevets)
- Erzbistum München und Freising
- Europäisches Patentamt (Office européen des brevets)
- Evangelisch-Lutherische Kirche in Bayern (église évangélique-luthérienne de Bavière)
- FC Bayern München e.V.
- Fraunhofer-Gesellschaft zur Förderung der angewandten Forschung e. V.
- Goethe-Institut Inter Nationes e. V.
- Hauptzollamt München (service des douanes principales de Munich)
- Institut für Ostrecht München e. V.
- Institut für Städtebau und Wohnungswesen
- Max-Planck-Gesellschaft
- Oberfinanzdirektion des Bundes (direction des finances supérieure fédérale)
- Prüfungsamt des Bundes München
- Diocèse orthodoxe russe
- Sanitätsamt der Bundeswehr (service de santé de l'armée)
- Verein für Sozialarbeit e. V. (association pour le travail social)
- Verwaltungsamt für innere Restitutionen München
- Zollfahndungsamt München

L'administration de la capitale de Land Munich a elle-même 11 services (service de construction, de santé et d'environnement, du travail et de l'économie, pour la planification urbaine, communal, d'administration, de la culture, personnel et d'organisation, de l'école et du culte, social et la chambre communale).

Clubs sportifs
- Bayern de Munich
- München Basket
- TSV Munich 1860
- Unterhachingen FC
Munich : Histoire   
Fondation
En 1156, Henri le Lion (Heinrich der Löwe), duc de Saxe, reçoit de Barberousse le duché de Bavière. Pour récupérer la taxe sur le sel des mines de Bad Reichenhall, perçue jusque là par l'évèque de Freising, il incendie volontairement le pont de l'évêché existant à Unterföhring, pont situé au nord, et édifie un pont en amont au niveau de l'île sur l'Isar à la place de l'actuel Ludwigsbrücke, "zu den Munichen" car proche d'un monastère bénédictin établi depuis le VIIIe siècle. Un village qui prend le nom de München est fondé autour du pont et Henrich lui donne le droit de battre monnaie et de tenir marché. On parle pour la première fois de Munich en 1158 en tant que Villa Munichen (München en allemand vient des moines Mönchen). Avec le pont, et donc avec le marché du sel, Munich s'empare du droit de la monnaie et de douanes.

En 1180, Otton de Wittelsbach devient duc de Bavière et fonde une dynastie qui règnera sur la région jusqu'en 1918. Au XIIIe siècle, Munich reçoit une charte communale et des fortifications. En 1255, le duché de Bavière est séparé en deux parties et Munich devient la capitale de la Haute-Bavière.

En 1327, la ville est détruite par un incendie et l'empereur Louis IV la fait reconstruire assez rapidement. Bien que Munich devienne ville de résidence de l'Empereur en 1328, la croissance de Munich en une grande ville ne se fit que 450 ans plus tard.

En 1632, durant la guerre de Trente Ans, la ville tombe aux mains de Gustave II Adolphe de Suède. Et en 1634, la peste lui fait perdre les deux tiers de sa population. Entre 1651 et 1679, sous le règne de l'électeur Ferdinand Marie et grâce à sa femme Henriette Adélaïde de Savoie, Munich s'enrichit de monuments de style baroque italien (Theatinerkirche, château de Nymphenbourg...) En 1705, la ville retourne sous le patronage des Habsbourgs. L'académie bavaroise des sciences est créée en 1759.

Munich capitale de la Bavière
Vers la fin du XVIIIe siècle Munich grandit rapidement. Cette croissance fut accélérée en 1806 quand elle fut déclarée capitale du royaume de Bavière napoléonnienne. Peuplée en 1700 de 24 000 habitants, le nombre d'habitants double bientôt tous les 30 ans, ainsi en 1870 170 000 personnes vivaient à Munich et 840 000 en 1933.

Sous le règne de Louis Ier de Bavière roi de Bavière (1825-1848), Munich devint de plus une ville d'art réputée. La plupart des bâtiments de la ville datent du XIXe siècle, en particulier du règne de Maximilien II : les architectes classiques Leo von Klenze et Friedrich von Gärtner ont construit la Ludwigstraße, la Königsplatz, le Ruhmeshalle et la Résidence.

Sous le prince régent Luitpold (1886-1912) Munich connut un important développement culturel et artistique avec, notamment, la construction de la Prinzregentenstraße et du Prinzregententheater. Schwabing devint au tournant du siècle le quartier des artistes, accueillant un grand nombre d'écrivains et de peintres célèbres. En 1896 le journal culturel munichois Jugend (jeunesse) parut pour la première fois.

Après la Première Guerre mondiale, Munich traversa une période révolutionnaire tourmentée, suite à la chute de la monarchie le 7 novembre 1918. Le 21 février 1919, le ministre-président social-démocrate Kurt Eisner fut assassiné, et le 7 avril, les conseils révolutionnaires de la ville proclamèrent la République des Conseils de Munich (Münchner Räterepublik) qui fut finalement écrasée dans le sang le 2 mai 1919. Dans les années suivantes, Munich a vu naître le nazisme et devint la ville du mouvement d'Hitler. En 1923, Adolf Hitler et ses compagnons tentèrent un coup d'État (Putsch de la brasserie). Ils échouèrent et le Führer fut condamné.

Les nazis construisirent plusieurs édifices dans la ville entre 1933 et 1945. Le 20 mars 1933, le premier camp de concentration permanent d'Allemagne fut ouvert par Himmler à Dachau, dans la banlieue de Munich. En 1938, les accords de Munich furent signés entre Hitler, Mussolini, Chamberlain et Daladier. Ils donnèrent les Sudètes au dirigeant nazi. En 1939, Johann Georg Elser essaya en vain d'assassiner Hitler avec une bombe.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un groupe d'étudiants munichois fonda La Rose blanche (Die Weiße Rose), l'un des plus célèbres mouvement de la résistance allemande au nazisme. Comme la plupart des grandes villes allemandes, Munich subit d'importantes destructions dues aux bombardements massifs des Alliés, mais elle fut reconstruite pendant l'occupation américaine.

Après la reconstruction, Munich se développa comme place high-tech (MBB). En outre, un grand nombre d'entreprises de services s'y installa, telles que des entreprises de médias, d'assurances et de banques. Les musées (par exemple l' Alte Pinakothek', la Neue Pinakothek et la Pinakothek der Moderne, la Glyptothèque, le Deutsches Museum) connurent également un regain d'intérêt.

Munich accueillit les jeux Olympiques d'été de 1972, pendant lesquels des terroristes palestiniens assassinèrent des athlètes israéliens (voir l'article Massacre de Munich). Le 5 septembre, les terroristes tuèrent deux Israéliens et en prirent neuf autres en otages. Le bilan fut lourd, tous les otages furent tués, de même que cinq des huit terroristes ainsi qu'un policier. Les jeux furent interrompus pendant une journée et certains athlètes décidèrent de quitter la compétition. Le film Munich réalisé en 2005 par Steven Spielberg s'inspire de cet évènement. C'est aussi à l'occasion de ces jeux que la ville fut équipée de sa première ligne de métro.

Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Munich
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html
Munich