S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
Egypte > Thèbes > Médinet Habou
Médinet Habou


Médinet Habou
Château de Millions d'Années de Ramsès III

Inscription au Patrimoine Mondial par l'Unesco : 1979

Thèbes (Egypte)

   Médinet Habou : Visite virtuelle   12 sections et 34 éléments
Médinet Habou : Antiquités égyptiennes (12)


Porte de Syrie (2)
XXème dynastie
Le corps de garde, formé de deux tours basses crénelées, encadre l'imposante porte de la forteresse d'entrée et le pavillon royal à deux étages dont les tours culminent à plus de 22 mètres.

Esplanade
XXème dynastie
Le premier portique est précédé d'une esplanade qui héberge le petit temple d'Amon, à droite, et les chapelles funéraires des Divines Adoratrices d'Amon des XXVème et XXVIème dynasties.

Chapelles funéraires des divines adoratrices (3)
XXVème dynastie des rois "kouchites"
Ces épouses mystiques d'Amon étaient à l'origine des chanteuses sacrées, généralement de jeunes princesses qui devaient rester vierges et pures. Elles occuperont une grande place dans la société égyptienne.

Temple d'Amon
XIème dynastie
Ramsès III fera construire son Château de Millions d'Années, l'ensemble le plus considérable des vestiges de l'Egypte ancienne après Karnak, à l'emplacement de l'un des sites primitifs de la religion thébaine, étroitement associé au culte d'Amon.

Premier pylône (6)
XXème dynastie
Le premier pylône marque l'entrée du temple. Ses massifs sont ornés de bas-releifs représentant Ramsès III tuant ses ennemeis Libyens et des mers lointaines.

Première cour (3)
XXème dynastie
La première cour, qui fait suite au premier pylône, est flanquée, sur sa droite de piliers osiriens et, sur sa gauche, d'une ligne de colonnes papyriformes qui donne accès au palais royal.


Deuxième cour (3)
XXème dynastie
Une volée de marches conduit de la première cour à la seconde, la cour des fêtes ceinte sur deux de ses côtés de piliers osiriaques. Les étapes de la Belle Fête de la Vallée ornent les murs de cette cour. Les statues élevées devant les piliers seront détruites à l'époque chrétienne pour permettre la construction d'une église.

Grande salle hypostyle du temple funéraire de Ramsès III (5)
XXème dynastie
La grande salle hypostyle, dotée de six rangées de quatre colonnes chacune, est flanquée de salles destinées aux ancêtres du roi.

Salle hypothyle (3)
XXème dynastie
Dans l'axe de la grande salle hypostyle, deux autres salles du même type et nettement plus petites, dont il ne subsiste que les soubassements et des colonnes mutilées, mènent au sanctuaire tripartite dédié à la triade thébaine Amon, Mout et Khonsou.


En relation avec : Amon
Médinet Habou : Horaires   

tous les jours de 07h00 à 17h00,

Médinet Habou : Guide de visite   
- Les billets d'entrée sont vendus au "ticket office" quelques centaines de mètres avant l'entrée du complexe.
- Les tours operator proposent, généralement en option, la visite du temple avec celle de la Vallée des Nobles, à un prix hallucinant (40 euros !!!) Les pigeons sont malheureusement nombreux.
Médinet Habou : Description   
Le complexe est précédé, comme c'est le cas dans tous les temples funéraires, d'un quai débarcadère relié au Nil par un canal aujourd'hui ensablé.

Le corps de garde, formé de deux tours basses crénelées, encadre l'imposante porte de la forteresse d'entrée et le pavillon royal à deux étages dont les tours culminent à plus de 22 mètres. Les statues colossales qui reposaient sur les banquettes au pied des deux tours ont disparu. Cette construction carrée, construite sur le modèle des migdol (forteresses syriennes que le monarque égyptien découvrira lors de ses campagnes militaires) comportait plusieurs chambres dont les murs étaient ornés de scènes représentant le roi parmi ses femmes dans son harem.

Selon le grand papyrus Harris, 62 626 personnes consacraient leur activité au service du temple de Ramsès III. La majorité d'entre elles étaient des prisonniers de guerre Libyens et d es peuples de la Mer. Des ouvriers de Deir el-Medineh, dont le salaire avait été détournés par des fonctionnaires peut scrupuleux, se coucheront devant les remparts de Médinet-Habou et déclancheront ainsi la première grève connue de notre histoire.

Le temple de Médinet-Habou témoigne de l'architecture de la fin du Nouvel Empire, initiée par Ramsès II, qui négligera la pureté des lignes et la sobriété des décors au profit d'une architecture colossale, souvent surchargée. Après la mort de Ramsès III mort, le temple deviendra le temple d'administration des prêtres d'Amon, rôle qu'il conserva plusieurs siècles.
Médinet Habou : Histoire   
Médinet Habou est le nom arabe du site que les Egyptiens appelaient Djémé et les Coptes Djemi.

Le temple funéraire de Ramsès III est l'exemple le plus abouti de l'art monumental sous les Ramessides. Dernier grand bâtisseur de l'Egypte antique, le pharaon entreprendra la réouverture des grands chantiers abandonnés depuis Ramsès II, et fera bâtir le vaste temple royal de Médinet-Habou, au sud de la nécropole thébaine et à 1.5 kilomètres au sud-ouest du Ramesseum édifié par son ancêtre.

Ramsès III fera construire son Château de Millions d'Années, l'ensemble le plus considérable des vestiges de l'Egypte ancienne après Karnak, à l'emplacement de l'un des sites primitifs de la religion thébaine, étroitement associé au culte d'Amon. Un premier temple sera élevé par Aménophis Ier (XIème dynastie) en l'honneur de la divinité sur la butte de Djême au cours de. Le sanctuaire, toujours en place mais très largement remanié, sera agrandi par Hatschepsout et Thoutmôsis III sur le monticule considéré comme étant le tertre primordial, l'endroit où la terre émergea du Noun au matin de la création. Il servait de reposoir à la barque d'Amon lors de la Belle Fête de la Vallée au cours de laquelle Amon effectuait la visite des temples construit sur la rive ouest, puis de la Vallée des Rois. On rajoutera un grand pylône au sanctuaire à l'époque Ptolémaïque, précédé d'une cour commencée sous la domination romaine et qui ne sera pas achevée.
Oeuvre(s) associée(s)   
Médinet Habou