S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
Turquie > Aphrodisias > Aphrodisias
Aphrodisias


Aphrodisias
Aphrodisias (Turquie)
Geyre Köyü Karacasu
Tél : (256) 448.80.03
Fax :(256) 448.82.62
   Aphrodisias : Visite virtuelle   12 sections et 13 éléments
Aphrodisias : Antiquités étrusques et romaines (1)


Aphrodisias : Architecture extérieure (10)


Tétrapyle
Tétrapylon
Tetrapylône


Le tetrapylône constituait l'entrée du sanctuaire du temple d'Aphrodite dans lequel les personnes poursuivies par la justice pour acheter leur liberté. L'édifice se composait de quatre groupes de quatre colonnes qui supportaient deux frontons ornés de reliefs représentant les scènes de chasse d'Eros, le fils d'Aphrodite.






Théâtre

IIème siècle
Cette enceinte qui pouvait accueillir 10.000 spectateurs sera transformée en fortification par les Chrétiens au Vème siècle.


Sébastéon
Ier siècle
Cette voie processionnelle dédiée à l'empereur Auguste (Sébastos pour les Grecs) débouche sur l'agora du Nord. Bordé de bâtiments à deux étages et de portique, le Sébastéon sera abandonné au Vème siècle, du fait d'infiltrations d'eau provoquées par un tremblement de terre qui déplacera le cours de la nappe phréatique.

Aphrodisias : Guide (1)


En relation avec : Aphrodite
Aphrodisias : Description   
La cité d'Aphrodisias, construite sur le versant d'une colline déclinant légèrement vers le sud-ouest et dominée par l'ancienne acropole, est située à proximité de Geyre, à 38 kilomètres de Nazilli. La cité doit son nom à la présence de l'un des plus importants sanctuaires dédiés à Aphrodite (aussi fort que celui d'Artémis à Ephèse), la déesse de nature, la beauté, l'amour et l'abondance. L'importance des lieux est attestée par la taille et la beauté des édifices qui comptent parmi les mieux conservés de cette période.

D'après l'historien byzantin Stephanus, la ville fondée par les Lélèges (peuple nomade répandu en Asie Mineure ainsi que dans le nord-est et le centre de la Grèce) portera successivement les noms de Lelegonopolis, Megalopolis et Ninoe, en hommage à Ninos, roi d'Assyrie et roi de Babylone. Le nom d'Aphrodisias apparaîtra au IIIème siècle avant Jésus-Christ, au cours de la période hellénistique.

La cité, située à proximité d'une grande route commerciale de l'empire, connaîtra son apogée à l'époque romaine. Elle s'étendra alors sur près de 520 hectares. Sylla fera un riche présent au temple d'Aphrodisias en 82 avant Jésus-Christ. Marc Antoine et Tibère assureront sa prospérité en lui accordant un droit d'asile dans un périmètre de 100 stades autour de son temple et en l'exonérant d'impôts en 39 avant Jésus-Christ. Réputée pour son enseignement de la philosophie, de la médecine, de l'astronomie, la cité sera célèbre pour son école de sculpture qui produira des oeuvres largement répandues dans l'empire romain.

Un violent tremblement de terre, en 350 et 360, détruira la plupart des bâtiments. La remontée des nappes d'eaux souterraines inondera la cité. La proclamation par l'empire byzantin du christianisme comme religion d'état, en 391, marquera la fin difficile du culte d'Aphrodite. Le temple sera converti en église. Aphrodisias, rebaptisée Stavrapolis (Cité de la Croix) deviendra un évêché. Constantin fera détruire les plus beaux monuments pour édifier des remparts qui ne résisteront ni aux raids seldjoukides, ni aux Turcs qui raseront la cité lorsqu'ils envahiront l'Anatolie entre les XIème et XIIIème siècles. La région, fragilisée par les incursions arabes en provenance de l'Est sous le règne de l'empereur Héraclius, ne sera pas épargnée par les conflits religieux, les crises économiques et les épidémies. Un violent tremblement de terre, dans les années 640-641, provoquera des dégâts considérables. Tamerlan rasera de nouveau la cité en 1402. La fertilité des sols de la région favorisera le développement du village de Geyre à partir du XVème siècle.

Un nouveau séisme, en 1956, détruira le village construit sur les ruines et permettra aux archéologues de commencer les fouilles.
Aphrodisias : Plus de photos   
Oeuvre(s) associée(s)   
Aphrodisias