English
Turquie > Ephèse > Ephèse
Ephèse


Ephèse
Efes
Ephèse (Turquie)

   Ephèse : Visite virtuelle   32 sections et 14 éléments
Ephèse : Architecture extérieure (31)







Bibliothèque de Celsius (4)

vers 114 avant J.C.
Tiberius Julius Polemaenus, consul à Rome en l'an 92, sera nommé proconsul de la Province d'Asie aux environs des années 105/107. Il décédera en 114, à l'âge de 70 ans.



Fontaine de Pollio
Fontaines et bassins - 97
Edifiée à l'est de la place de Domitien, cette fontaine surmontée d'un arc supportant un fronton triangulaire était alimentée à partir d'un mur semi-circulaire qui se trouvait du côté de l'agora administrative.


Fontaine hellénistique
entre le IIème et le IVème siècle
La fontaine située au pied du théâtre, au début de la rue de marbre, comportait deux colonnes ioniques et un petit bassin alimenté par des gueules de lions en marbre lors de sa construction au IIème siècle. L'agrandissement de l'édifice, deux siècles plus tard, entraînera la construction de deux colonnes supplémentaires.



L'octogone
Tombe de la princesse Arsinoé IV
approx. entre 40 et 20 avant J.C.
Les riches citoyens d'Ephèse, qui finançaient sur leurs deniers l'entretien des bâtiments publics et procédaient à de généreuses donations aux temples, obtenaient en contre partie l'autorisation d'ériger des statues, des stèles ou des monuments funéraires, comme cet octogone, dans le lieux les plus prestigieux de la cité.


Maison close
Paidiskon
approx. entre 98 et 117
La maison close située rue des Courètes disposait d'une entrée principale sur la rue de marbre. Cette dernière conserve sur son carrelage une indication gravée qui indique le chemin de ce lieu de plaisir aux visiteurs.














Thermes hauts
entre 150 et 400

Ephèse : Guide (1)


Plan et conseils (1)

Le site est ouvert de 08h30 à 17h30 (18h30 en été). L'endroit est très fréquenté durant la haute saison. La plupart des touristes débarquent en car.
Ephèse : Horaires   
de 08h00 à 17h30 (18h30 en été),
Ephèse : Description   
Éphèse est une ville portuaire antique située à proximité de la ville actuelle d'Izmir, l'une des douze cités d'Ionie. Connue pour ses sanctuaires, notamment le temple de la déesse Artémis qui compte parmi les Sept Merveilles du monde antique, la cité a livré des sculptures de Phidias et de Polyclète lors des fouilles entreprises depuis 1863.
Ephèse : Histoire   
Probablement fondée au XIème avant Jésus-Christ par des Grecs ioniens, Éphèse sera successivement conquise par les Cimmériens (VIIème siècle avant Jésus-Christ), par Crésus, roi de Lydie (VIème siècle avant Jésus-Christ) puis par le roi de Perse Cyrus le Grand.

Les historiens antiques Strabon et Pausanias prétendront qu'Ephèse avait été fondée par les Amazones (Ephèse serait le nom de l'une d'entre elles) et que la majorité de sa population était constituée de Cariens et de Lélèges. L'historien Hérodote rapportera que les Cariens, qui habitaient la province de Carie dont la ville principale était Raucamasse, se considéraient comme le plus ancien peuple d'Anatolie. Les Lélèges, originaires de Thrace et des îles égéennes, émigreront également en Anatolie.

Le poète Kallinos qui vivra à Ephèse à la fin du VIIème siècle et au début du VIème siècle avant Jésus-Christ, prétendra que l'Amazone qui s'empara d'Ephèse portait le nom de Smyrne.

Le VIème siècle avant Jésus-Christ sera l'une des plus brillantes périodes de l'histoire d'Ephèse. Les poètes Kallinos et Hipponax et le philosophe Héraclite, qui soutenait que le feu était l'élément fondamental et que toute chose en tirait son essence, seront les grands intellectuels de la période antérieure à l'annexion de Crésus (vers 560 avant Jésus-Christ). Ce dernier fera don au temple de statues de génisse en or et de chapiteaux sculptés sur l'un desquels il fera graver son nom.

Ephèse jouera un rôle important dans la "la Révolte Ionienne" de 500 avant Jésus-Christ, dirigée par Aristagoras, le tyran de Muet. Cette révolte prendra fin six années plus tard, lorsque la flotte Ionienne sera détruite par les Perses près de l'île de Ladé située devant Milet.

Les Perses annexeront l'lonie et raseront de nombreuses villes, notamment Chios, après les avoir pillées. La flotte de Chios se réfugiera sur les côtes du cap Mycale. Les soldats marcheront de nuit jusqu'à Ephèse alors que la ville célébrait la fête des Thesmophories (octobre et novembre) et à laquelle ne prenaient part que les femmes mariées. Les Ephésiens, craignant pour leurs femmes, tueront ceux qui étaient venus leur demander de l'aide.

Mardonios, le commandant en chef de l'armée perse qui s'était emparé pour la seconde fois Athènes et la Grèce centrale, sera vaincu par les Grecs lors de la bataille de Platées (479 avant Jésus-Christ). Les cités ioniennes se révolteront alors. La Ligue Maritime de Délos et de l'Attique, crée en 478 avant Jésus-Christ par Athènes et Sparte et financée notamment par Ephèse, tenteront de chasser les Perses d'Asie Mineure.

Ephèse sera l'alliée de Sparte et luttera contre les Athéniens durant la guerre du Péloponnèse (431-404 avant Jésus-Christ). Les Athéniens qui subiront une lourde défaite lors des combats de "la guerre d'Ephèse", tenteront de s'emparer de la ville. Les flottes d'Antiochos et d'Alcibiade échoueront à deux reprises.

Alexandre le Grand envahira la Lydie en 334 avant Jésus-Christ. Il s'emparera d'Ephèse l'année suivante, sans rencontrer d'opposition. Après sa mort et la partition de l'Empire grec, la cité sera dominée par Lysimaque (287 avant Jésus-Christ) marié à Arsinoé, la fille du roi d'Egypte Ptolémée Ier. La ville sera alors rebaptisée du nom de la femme du roi. Celle-ci fera croire à Lysimaque qu'Agathoclès, son fils né d'un premier mariage, voulait l'assassiner. Le roi ordonnera qu'on le tue.

La veuve d'Agathoclès et quelques officiers se réfugieront auprès de Séleucos. Ce dernier s'emparera d'Ephèse après avoir remporté une grande bataille dans la plaine de Korou Pedion, à l'Est de Manisa, en 281 avant Jésus-Christ.

Le roi Séleucide Anthiochos II, en guerre contre les rois d'Egypte, fera la paix avec ses ennemis en répudiant sa femme Laodicé pour épouser Bérénice, la fille de Ptolémée Philadelphe. Laodicé se vengera en empoisonnant son ancien mari revenu à Ephèse après la mort de Ptolémée Philadelphe (en 246 avant Jésus-Christ). Séleucos II succèdera à son père.

Ephèse passera sous le contrôle des Ptolémée d'Egypte à l'époque d'Antiochos Théos. Les Séleucides, qui reprendront Ephèse en 196 avant Jésus-Christ sous le règne d'Antiochos III, la céderont au Royaume de Pergame après la signature du traité de Paix d'Apamée en 188 avant Jésus-Christ. Le Royaume de Pergame sera légué à la République Romaine en 133 avant Jésus-Christ. Ephèse, qui passera ainsi sous la domination de Rome, se révoltera avec quelques villes d'Asie Mineure en 88 avant Jésus-Christ, pour protester contre les lourds tributs qu'elle devait verser. Elle fera alliance avec le roi du Pont, Mithridate VII, qui donnera l'ordre de massacrer tous les citoyens romains vivant dans la Province d'Asie. Près de 80.000 personnes décéderont au cours de ces "Vêpres éphésiennes". Les monuments et les statues romains d'Ephèse seront détruits.

Les armées romaines, commandées par Sylla, rétabliront le contrôle de l'Empire sur la région. Cicéron, alors Proconsul de Cilicie, débarqua à Ephèse le 22 juillet de l'année 51 avant Jésus-Christ afin de diriger la campagne militaire contre les Parthes dans l'Est de l'Anatolie.

Antoine enverra son armée en Cilicie et débarquera à Ephèse, accompagné de Cléopâtre, en 33 avant Jésus-Christ. Il affrontera Octave deux ans plus tard, à la bataille d'Actium, et devra s'enfuir en Egypte après sa défaite (31 avant Jésus-Christ). Antoine et Cléopâtre se suicideront au printemps suivant. Octave sera proclamé empereur en 27 avant Jésus-Christ et prendra le nom d'Auguste. Il transférera à Ephèse le siège de la capitale de la province qui se trouvait auparavant à Pergame. La ville deviendra ainsi l'une des cinq villes les plus importantes de l'Empire Romain.

Saint Paul y installera une congrégation chrétienne au Ier siècle. La cité deviendra l'un des premiers centres du christianisme. Une flotte de cinq cents navires goths, partie de Crimée, abordera à Cyzique puis à Ephèse en 262. Les Goths pilleront le temple d'Artémis. La ville sera reconstruite mais perdra son influence sur la région. Elle abritera, en 431, le troisième concile de l'Église chrétienne qui condamnera le nestorianisme. L'église Saint-Jean-l'Évangéliste, datant du IVème siècle, sera reconstruite par Justinien Ier au début du VIème siècle.

Ephèse, victime des invasions Perses puis Arabes au VIème siècle, sera en partie détruite par un tremblement de terre (vers 614). La ville redeviendra un port d'une certaine importance aux XIème et XIIème siècle, mais sera victime de l'enlisement provoqué par les limons du Caïstre et sombrera dans l'oubli.
Oeuvre(s) associée(s)   
British Museum
Le monde hellénistique :
Metropolitan Museum of Art
Art grec du VIème au IVème siècle avant Jésus-Christ :
Musée archéologique d'Izmir
Sculptures :
Musée du Louvre
Figurines en terre cuite grecques. Epoques hellénistique et romaine :Galerie Daru :Galerie de la Melpomène :Portraits et stèles funéraires :
Musées archéologiques d'Istanbul
Les trois cités de marbre de l'Anatolie romaine : Ephèse :
Article(s) en relation   
Guerres médiques
Les guerres médiques opposeront les Grecs aux Perses (confondus par les Grecs avec les Mèdes, autre peuple iranien) au début du Vème siècle avant Jésus-Christ.
Ephèse