English
Turquie > Bodrum > Château Saint-Pierre de Bodrum
Château Saint-Pierre de Bodrum


Château Saint-Pierre de Bodrum
Bodrum (Turquie)

   Château Saint-Pierre de Bodrum : Visite virtuelle   18 sections et 34 éléments
Château Saint-Pierre de Bodrum : Architecture extérieure (13)


Chapelle
XIVème siècle
L'ancienne chapelle des chevaliers chrétiens, batie au début du XVème siècle et restaurée par les espagnols en 1519, sera convertie en mosquée par les turcs en 1523. Elle abrite aujourd'hui des objets provenant des épaves de deux bateaux romains : le Gélidonia (environ 1.200 avant Jésus-Christ) et le Seytan dersi (rivière du diable) (VIème siècle avant Jésus-Christ.





Tour allemande
entre 1415 et 1437
Cette tour porte la signature de l'architecte allemand Heinrich Schlegelholt qui écrira : "Wir rissen nieder, zertrümmerten und verbrannten".


Tour dite "aux serpents" (2)

Cette tour tient son nom d'un bas-relief représentant des serpents et provenant du mausolée d'Halicarnasse construit au IVème siècle avant Jésus-Christ. A cette époque, Zeus était représenté sous la forme de cet animal, qui symbolisera ensuite la médecine. Ce bâtiment sera probablement utilisé comme infirmerie, si l'on en juge par les nombreux objets médicinaux et pharmaceutiques découverts.





Château Saint-Pierre de Bodrum : Architecture intérieure (1)


Salle des tortures de la Tour Gatineau

La Tour Gatineau sera utilisée comme donjon et salle de torture jusqu'en 1522.
Château Saint-Pierre de Bodrum : Musée(s) (3)


Musée de la Princesse de Carie (6)
approx. entre 360 et 325 avant J.C.
La chambre funéraire de la Princesse Carienne sera découverte par hasard en 1989 près de la nécropole antique. Les fouilles livreront un sarcophage contenant le squelette préservé d'une femme entourée de bijoux et d'ornements, ainsi que les ossements d'une souris prise au piège dans la sépulture.

Salle de la cargaison de verres (8)
XVème siècle
Cette salle expose la cargaison d'objets en verre emballés dans des couffins en osier et transportés par un navire arabe de la dynastie des Fatimides (XVème siècle).

Salle du navire de Néfertiti naufragé au large d'Ulu Burun

vers 1400 avant J.C.
Les soutes de ce navire égyptien étaient remplies de cadeaux envoyés au roi des Hittites (peuple d'Asie mineure) par Néfertiti, la reine d'Egypte. La cargaison renfermait des bracelets, colliers et bagues en or, des troncs d'ébène en provenance de l'Afrique tropicale, des colliers en ambre du Maghreb, des dents d'hippopotames chassés sur les bords du Nil.
Château Saint-Pierre de Bodrum : Sculpture (1)


Site en relation :
Bodrum

Château Saint-Pierre de Bodrum : Horaires   
- en saison : 08h30 à 12h00 et 13h00 à 19h00
- en hiver : 13h00 à 17h30
,


Tarifs :
- château : 7 euros environ
- expostions : 2 euros environ par musée

Château Saint-Pierre de Bodrum : Description   
Le nom du château Saint-Pierre (dérivé en latin de Petreum) sera rebaptisé Pedrum puis Bodrum par les Turcs. Selon certains spécialistes, le nom de la cité qui signifie "sous-sol" ou "cave", serait dû aux défenses souterraines du château. La forteresse et ses tours, transformées en garnison miliaire et prison par les Turcs, sont aujourd'hui aménagées en musées où sont exposés divers objets provenant d'épaves de navires coulés dans les baies voisines. Après la découverte des bateaux du cap Gelidonia et de Yas Ada, une équipe d'archéologues repèrera une épave vieille de 3.400 ans à Ulu Burun, à l'est de Kas. . Le site héberge le siège de l'Institut d'archéologie nautique.
Château Saint-Pierre de Bodrum : Histoire   
Des marchands italiens d'Amalfi et de Salerne obtiendront du Calife d'Egypte, au milieu du XIème siècle, la concession d'un terrain pour construire une hostellerie et un hospice à Jérusalem. L'établissement sera géré par des Frères hospitaliers qui devront respecter les trois voeux de pauvreté, d'obéissance et de chasteté.

La croisade des barons, dirigée par Godefroy de Bouillon, s'emparera de la ville sainte en 1099. Elle y fondera un royaume latin qui garantira l'accès au tombeau du Christ. Certains frères hospitaliers deviendront des "moines soldats" pour assurer la sécurité des pèlerins. L'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, qui verra le jour en 1113, s'exilera à Saint-Jean-d'Acre après la chute de Jérusalem en 1187. Jean de Villiers, Grand Maître de l'Ordre, sera blessé durant la chute de Saint-Jean-d'Acre, en 1291. Il trouvera refuge et installera l'Ordre à Limassol (Chypre). Son neveu Foulques, qui lui succèdera, s'emparera de Rhodes le 15 août 1306. Hélion de Villeneuve sera élu Grand Maître de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en 1319.

Les chevaliers seront en majorité Français, comme le seront les Grands Maîtres. L'Ordre des Hospitaliers, riche d'importants privilèges et de nombreuses donations, s'organisera en huit régions, appelées "langues" : Provence, Auvergne, France, Angleterre, Italie, Aragon, Castille, Allemagne (comprenant aussi l'Europe centrale). Chaque "langue" hébergera de nombreux prieurés et commanderies qui assureront l'accueil des pèlerins et les soins aux malades.

La flotte des Hospitaliers, qui s'illustrera lors des batailles navales de Nègrepont et Methoni, contribuera à la prise de Smyrne (Izmir) et d'Halicarnasse (Bodrum). Les Turco-Mongols de Tamerlan reprendront Smyrne aux Croisés en 1422.

Le château Saint-Pierre sera érigé à partir de 1402, à l'emplacement d'une forteresse ottomane, elle-même édifiée sur l'acropole de la ville carienne d'Halicarnasse. Les bâtisseurs, qui travailleront pendant plus d'un siècle, utiliseront les grandes pierres verdâtres du mausolée d'Halicarnasse détruit par un séisme. Plusieurs tours seront ajoutées au cours de cette période.

Le Grand Maître des chevaliers de Rhodes élu en 1521, Philippe Villiers de l'Isle-Adam, enverra à Mesy (Bodrum) le commandant de la Tourette pour remettre en état les fortifications. Soliman le Magnifique, assiègera Rhodes en 1522, à la tête de 200.000 hommes. La ville capitulera cinq mois plus tard, à l'issue d'une résistance héroïque. Le sultan accordera la vie sauve aux défenseurs. Le Grand Maître et les 160 chevaliers survivants quitteront Rhodes le 1er janvier 1523. Bodrum tombera aux mains de Soliman quelques mois plus tard. L'Ordre trouvera refuge à Civitavecchia et à Viterbe, puis à Nice. Charles-Quint, qui leur cèdera les deux emplacements stratégiques de Malte et Tripoli, leur confiera le contrôle de la Méditerranée. L'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem deviendra celui des Chevaliers de Malte. Le Grand Maître Jean Parisot de La Valette fera construire la capitale qui porte son nom en 1565. Entouré de 592 chevaliers, 2 500 soldats et marins, 5 800 miliciens, il résistera pendant cinq mois à un siège de la flotte turque composée de 180 galères et de plus de 40 000 hommes et 50 canons.
Château Saint-Pierre de Bodrum : Plus de photos   
Oeuvre(s) associée(s)   
Château Saint-Pierre de Bodrum