S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
Vietnam > My Son > My Son
My Son


My Son

Inscription au Patrimoine Mondial par l'Unesco : 2000

My Son (Vietnam)

   My Son : Visite virtuelle   5 sections et 24 éléments
My Son : Vestiges (5)


Chemin menant aux vestiges (1)
Art Cham
La route goudronnée qui conduit aux premier groupe de ruines, est longue d'environ deux kilomètres. Des navettes sont mise gratuitement à la disposition des visiteurs, juste après le pont qui prolonge les guichets d'entrée. Il faut parfois chercher les chauffeurs.

Groupes B, C et D (11)
Art Cham - entre le IVème et le XIIIème siècle
Le sanctuaire principal (kalan) - B1 - sera construit au IVème siècle, détruit au VIème siècle, puis reconstruit un siècle plus tard. Il sera dédié à Bhadresvara, forme contractée de Bhadravarman, en référence au souverain qui édifiera le premier temple de My Son, et à "-esvera", qui signifie Shiva.

Groupe A (3)
Art Cham - Xème siècle
Le groupe A, sans doute l'ensemble le plus important de My Son, a été rasé par les Américains au cours de la guerre du Vietnam. Il ne reste plus qu'un amas de briques provenant des murs effondrés.

Groupe E (9)
Art Cham - entre le VIIIème et le XIème siècle

Groupe G
Art Cham
Le groupe G, situé au sommet d'un monticule, est fermé aux visiteurs.
Site en relation :
Hoi AnVietnam (Champa)

My Son : Horaires   

de 06h30 à 16h30,

My Son : Guide de visite   
Il est vivement conseillé d'arriver à la première heure, ou à partir de 15h30.
My Son : Description   
Le site archéologique, qui compte une vingtaine de monuments plus ou moins délabrés, est enfoui dans le vallon d'une région verdoyante, dominé par le mont de la Dent de Chat (Hon Quap). On y accède en empruntant un véhicule à partir de l'entrée. Les monuments de My Son sont répartis en une dizaine de groupes, identifiés par une lettre. Chaque édifice porte un numéro qui suit la lettre du groupe auquel il appartient.
My Son : Histoire   
Le site archéologique de My Son est situé à quelques kilomètres de la ville de Hoi An. Il rassemble les plus importants monuments de la période Cham. Alors que Tran Kieu, alors appelée Simhapura), était la capitale politique du royaume Champa, My Son deviendra le centre intellectuel et religieux du royaume Champa à partir du IVème siècle, sous le règne du roi Bhadravarman. Elle accueillira sans doute les sépultures impériales. La plupart des temples seront dédiés aux souverains Cham, ainsi qu'aux divinités qui leur étaient associées, le plus souvent Shiva, fondateur et gardien des dynasties du royaume.

La cité restera active jusqu'au XIIIème siècle. Cette longévité est exceptionnelle. On peut comparer l'importance de My Son à celle d'autres cités sud asiatiques, comme Angkor au Cambodge, Pagan en Birmanie, Ayuthaya en Thaïlande ou encore Borobudur à Java. L'activité de la plupart de ces villes n'excédera pas trois siècles. Le Champa entretenait d'importantes relations commerciales et intellectuelles avec Java. Un roi Champa épousera une princesse javanaise.

La région de My Son a été durement éprouvée par le conflit qui opposera les Américains, qui bombarderont le site à plusieurs reprises, au Viêt-Cong, très implanté dans la région.
My Son : Plus de photos   
My Son