English
Chine > Gyantse > Monastère Palcho (Palchoi)
Monastère Palcho (Palchoi)
Monastère Palcho (Palchoi)


Monastère Pelkor Chöde (Palkhorchöde)
Gyantse (Chine)

   Monastère Palcho (Palchoi) : Visite virtuelle   5 sections et 49 éléments
Monastère Palcho (Palchoi) : Architecture extérieure (4)





Kombum (7)
Kumbum
entre 1418 et 1427
Un Kumbum est un chorten tibétain de grande taille constituant un bâtiment, comparable à un temple. La base d'un Kumbum regroupe sur plusieurs étages des chapelles abritant des statues de divinités bouddhiques. Son nom provient de l'expression tibétaine kumbum (translittération Wylie : Sku 'bum) qui signifie "cent mille images saintes".
Monastère Palcho (Palchoi) : Lieu(x) de culte (1)


Monastère Palcho (Palchoi) : Description   
Un Kumbum est un chorten tibétain de grande taille constituant un bâtiment, comparable à un temple. La base d'un Kumbum regroupe sur plusieurs étages des chapelles abritant des statues de divinités bouddhiques. Son nom provient de l'expression tibétaine kumbum (translittération Wylie : Sku 'bum) qui signifie "cent mille images saintes".

Le Kumbum le plus ancien et le plus connu est situé à Gyantse, dans l'actuelle région autonome du Tibet. Sa construction a été entreprise en 1418, et il a été consacré en 1427 par le seigneur de Gyantse, Rabten Kunzang Phagba, fondateur du monastère Palcho.

D'une hauteur de 32 mètres, il renferme une grande statue du Bouddha en méditation et comporte six niveaux occupés par des chapelles : quatre dans la base octogonale, puis un étage de forme circulaire surmonté par une terrasse supportant une chapelle carrée. L'ensemble est surmonté de treize disques circulaires superposés symbolisant les treize états supra-humains.

Les chapelles, parcourues par les pèlerins selon une spirale ascendante dans le sens des aiguilles d'une montre, renferment des statues polychromes en argile moulée, dont le style est principalement marqué par l'art newar du Népal, certaines influences chinoises et indiennes apparaissant parfois.

Au total, l'édifice comporte 73 chapelles et 108 portes (nombre sacré du bouddhisme tantrique), et contiendrait 27 529 images. Il a été miraculeusement épargné par la révolution culturelle.
Monastère Palcho (Palchoi) : Histoire   
Grâce à sa position stratégique à l'intersection des routes de Lhassa et Shigatse au Tibet, de l'Inde du nord, du Népal, du Sikkim et du Bhoutan, la ville de Gyantse fut longtemps un important centre militaire et commercial, et la troisième ville du Tibet par sa population.

Le premier château, édifié à l'époque des rois de Yarlung, a été remplacé en 1365 par un fort (dzong) qui englobait l'ensemble de la ville entre ses murs. Avant sa destruction par l'expédition britannique commandée par le colonel Francis Younghusband au début du XXe siècle, le fort abritait une garnison de 500 soldats.

Le monastère Palcho, dont la construction fut entreprise en 1418 à l'emplacement d'un premier temple construit en 1390, a abrité jusqu'à seize collèges de divers courants du bouddhisme tibétain, notamment Gelugpa, Sakyapa et Nyingmapa. Jusqu'à trois à quatre mille moines y vivaient.

En 1923, le 13e Dalaï Lama a établi la première école anglaise dans la ville de Gyantse qui dû fermer en 1926 en raison de l'opposition des monastères.

La ville actuelle
Les militaires et colons chinois habitués à leurs villages animés ou leurs villes surpeuplées ne supportent pas la solitude extrême de leurs garnisons tibétaines comme à Gyantse, qui est restée à l'écart de l'expansion urbaine de Shigatse et a gardé son aspect traditionnel d'agglomération linéaire entrecoupée de champs. Les colons chinois s'y ennuient comme dans un champ de ruines. Pendant la révolution culturelle, les collèges et les chapelles du monastère Palcho ont été détruits et les quatre mille moines emprisonnés. Seuls ont été conservés le grand temple, le Kumbum et deux collèges situés à proximité.

Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Xian_de_Gyangz%C3%AA
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html
Monastère Palcho (Palchoi) : Plus de photos   
Article(s) en relation   
Histoire du Tibet
L'Histoire du Tibet, ancien royaume des confins et des cimes enneigées (himals, en népalais), charnière inaccessible et stratégique entre le monde chinois et le monde indien, est une histoire mouvementée, interrompue par de longues périodes d'isolement.
Le bouddhisme tibétain
On désigne par bouddhisme tibétain le bouddhisme qui s'est développé au Tibet.
Monastère Palcho (Palchoi)