English
Vietnam > Hanoï > Hanoï
Hanoï


Hanoï
Hanoï (Vietnam)

   Hanoï : Visite virtuelle   45 sections et 52 éléments
Hanoï : Edifice(s) (5)






Hanoï : Eglise(s) (1)


Cathédrale Saint-Joseph
entre 1884 et 1886
La cathédrale de Hanoi fut construite à l'emplacement de l'ancienne tour Bao Thien, célèbre dans la capitale Thang Long sous la dynastie des Ly (XIème et XIIème siècles).
Hanoï : Guide (1)


Guide pratique, plan et vue aérienne de Hanoï (7)

Vous vous êtes fait anarquer à Saigon, ce n'était qu'un hors d'oeuvre. Hanoi atteint des sommets dans le mépris des touristes.
Hanoï : Lieu(x) (3)



La vieille ville de Hanoï
Vieille ville

L'histoire du vieux quartier de Hanoï couvre une période de deux millénaires. Les anciens rempart de la ville ont été remplacé par la rue Tran Nhat Duat, à l'Est, et la rue Ly Nam De, à l'Ouest.

Lac de l'Épée restituée (9)
Lac Hoàn Kiêm
Vieille ville

Selon la légende, l'empereur Ly Thai To aurait reçu d'une ciel une épée magique pour l'aider à chasser les chinois du vietnam. Une fois la paix revenue, une tortue géante émergea des eaux du lac et s'empara de l'épée avant de disparaitre.
Hanoï : Lieu(x) de culte (7)


Pagode au pilier unique
Môt Cot
1049
Ly' Tha' Tông rêva que Quan Am (la divinité à mille bras) lui donna un héritier mâle sur une fleur de lotus.

Pagode des parfums
Chua Huon

Située à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Hanoi, la pagode des Parfums (Chua Huon) attire de nombreux visiteurs.

Temple de la Littérature (14)
Văn Miếu - 文廟

1070
Le Temple de la Littérature fut construit en 1070 par le roi Ly Thanh Tông. Comme son modèle chinois, il est dédié à Confucius.

Temple de Ngoc So'n (10)
Temple de la Montagne de Jade

Situé au centre de la ville, ce temple est édifié sur l'îlot Ngoc (Ilot de Jade) est dédié à des génies confucianistes et taoïstes, ainsi qu'au héros national Trân Hu'ng Dao, vainqueur des Mongols au XIIIème siècle, ainsi qu'à Van Xuong, patron des arts et des lettres, et La To, père de la médecine vietnamienne.

Temple Quan Thanh (4)
Temple Trân Vu
Temple du Génie du Nord
1010
Le temple fut édifié sous la dynastie des Ly' en 1010. Il est dédié au génie protecteur du nord, Trân Vu, dont l'imposante statue de bronze, haute de 3,96 m et pesant 4 tonnes, trône derrière l'autel. Il s'agit de la plus grande statue de bronze du Vietnam. Elle fut fondue en 1677.

Temple Tran Quôc (8)
Chua Tran Quôc
545
C'est la plus ancienne pagode de Hanoi. Construite en 545 sous le règne de Ly Bôn Y (dynastie des Ly antérieurs) dans la forteresse de Dai La avant la fondation de Thang Long (Hanoï), elle portera à l'origine le nom de Khai Quôc (Fondation du pays).

Hanoï : Marché(s) (1)


Hanoï : Monument(s) et édifice(s) public(s) (2)


Mausolée d'Ho Chi Minh
entre 1973 et 1975

Hanoï : Musée(s) (1)


Musée Ho Chi Minh
19 Ngoc Ha St Ba Dinh
entre 1988 et 1990
Hô Chi Minh ("celui qui éclaire") est né dans le village de Huang Tru bordé de rizières à 360 km de Hué et 1442 de Saïgon.
Hanoï : Rues, avenues ... (23)
























Hanoï : Théâtre(s) (1)


Hanoï : Guide de visite   
Avion
Les vols internationaux directs sont moins nombreux à Hanoi qu'à HCMV.
L'aéroport de Noi Bai est situé à environ 35 km au nord de Hanoi. Les minibus de la Vietnam Airlines assure la navette entre le centre ville et l'aéroport moyennant 2 $US. Méfiez vous des rabatteurs qui se prétendent employés de Vietnam Airlines, et de tous les autres qui vous entraîneront dans un hôtel de leur choix. Un trajet en taxi coûte US$10, péage compris. Le bus public de Hanoi n° 7 assure la liaison entre l'aéroport, d'une part, et le Daewoo Hotel et l'Opéra, d'autre part, pour un tarif très raisonnable (05h00/21h00 - 3 à 4 bus par heure).

Bus
Hanoi possède plusieurs gares routières qui se répartissent les destinations. Il est conseillé d'acheter son billet au moins un jour à l'avance.
- La gare routière de Kim Ma (Ben Xe Kim Ma - angle Pho Nguyen Thai Hoc et Pho Giang Vo) gère les liaisons avec le Laos, Cai, Sa Pa, Dien Bien Phu et le nord-ouest du pays.
- La gare routière de Gia Lam (Ben Xe Gia Lam) - 2km au nord-ouest du centre ville - assure les liaisons avec la Baie d'Ha Long, Haiphong et la frontière chinoise.
- La gare routière Giap Bat (Ben Xe Giap Bat), à 7 km au sud de la gare ferroviaire de Hanoi, assure les liaison avec le sud du pays.
- La gare routière de Son La (Ben Xe Son La) - km 8, Pho Nguyen Trai - assure également des liaisons avec le nord-ouest. Elle n'est moins pratique que la gare de Kim Ma.

Minibus
La plupart des cafés et des hôtels de la ville assurent la réservation d'excursions pour la baie d'Ha Long et Sa Pa. Pour cette dernière destination, le train de nuit est vivement conseillé. Eviter de payer d'avance.

Train
La gare principale de Hanoi (Ga Hang Co - 120 D Le Duan) est située à l'extrémité ouest de Pho Tran Hung Dao. Il est indispensable d'acheter son billet à l'avance, souvent plusieurs jours. Les hôtels et agences de voyage peuvent s'en charger, surtout pour les destinations très fréquentées (Lao Cai pour Sa Pa, Hué ...). Certains trains partent à partir de l'annexe de la gare située à quelques centaines de mètres (gare B - Pho Tran Quy Cap) ou des gares de Gia Lam, à l'est du fleuve Rouge, et de Long Bien, située côté ouest. Ne comptez pas trop sur le personnel vietnamien pour vous renseigner. Demandez un plan à l'hôtel ou à l'agence de voyage.

Taxi
Les compagnies de taxis pratiquent des tarifs identiques, avec un forfait pour les 2 premiers kilomètres. Pas trop de souci en dehors de la gare, où une mafia vous tentera de vous imposer un forfait très élevé, quelque soit le déplacement. Allez voir plus loin.
Les cyclo-pousse de Hanoi, qui acceptent deux personnes, pratiquent des tarifs à la tête du client. Il faut marchander et bien préciser que le prix par personne. Pour commencer la découverte de la vieille ville, il est conseillé de négocier une balade d'une heure ou deux. cela permet de se repérer avec un plan et programmer les visites à pied.
En dehors du centre historique, il est conseillé de prendre un moto-taxi (xe om) plutôt qu'un cyclo-pousse. Là encore, la négociation sera âpre.

Achats
Grand choix de posters de propagande à la Hanoi Gallery (110 Hang Bac - 9h00/20h00), dans la vieille ville, qui fournit un tube pour le transport ou l'expédition.
Hanoï : Description   
Hanoï (c'est-à-dire "la ville au-delà du fleuve"), est la capitale du Viêt Nam. La ville est située sur le delta du fleuve Rouge (Sông Hồng) qui charrie ses eaux boueuses vers le golfe du Tonkin. La population de Hanoï est estimée à 3.145.300 habitants (2005). Ces derniers sont appelés les Hanoïens.

Organisation administrative
Hanoï comporte les districts suivants :
- Ba Dình,
- Cầu Giấy,
- Dống Da,
- Hoàn Kiếm,
- Hai Bà Trưng,
- Hoàng Mai,
- Long Biên,
- Tây Hồ
- Thanh Xuân,

et les cinq zones externes de :
- Dông Anh,
- Gia Lâm,
- Từ Liêm,
- Thanh Trì,
- Sóc Sơn.

Climat
Le climat de Hanoï est celui du nord du Vietnam, avec des été chauds et humides, et des hivers frais et secs.

La période comprise entre les mois de mai et septembre est celle de la saison des pluies. De novembre à mars, très peu de précipitions et la température peut descendre aux alentours de 5/6 degrés.

Patrimoine
Hanoï compte plus de 600 pagodes et temples. L'architecture de la ville témoigne de la présence française durant la période coloniale. Le palais présidentiel, autrefois occupé par le gouverneur général de l'Indochine, est un exemple parmi d'autres de bâtiment à forte connotation occidentale. Le théâtre de l'Opéra, la banque d'Etat du Vietnam (ancienne banque de l'Indochine), l'Université de Hanoï, la cathédrale Saint-Joseph évoquent la même période.

Il existe des édifices plus anciens, antérieurs à la présence étrangère. Le plus célèbre est sans nul doute le temple de la Littérature, plus ancienne université du Vietnam. On retiendra également la pagode au pilier unique et la tour du drapeau.

Le vieux quartier d'Hanoi, situé à proximité du lac Hoan Kiem, est l'un des endroits préférés des touristes. La plupart y résident. Elle est composée de 36 rues depuis le début de XXème siècle, chacune d'entre elle étant spécialisée dans une activité ou un type de commerce. Le nom des rues se réfère, encore de nos jours, à leur vocation économique.
Hanoï : Histoire   
La capitale du Vietnam a été le centre politique du pays de 1010 à 1802, avant d'être détrônée par Hué durant la dynastie de Nguyen. Les Français en feront la capitale de l'Indochine française de 1887 à 1954, date des accords de Genève.

Le Viet Minh, qui proclamera Hanoï capitale du Vietnam après la Révolution de 1945, sera chassé par les Français un an plus tard.

La partition du pays fera de Hanoï la capitale du Nord et de Saïgon, la capitale du Sud.

Hanoï sera bombardée à de nombreuses reprises par les Américians durant la guerre du Vietnam. Le pont Long Bien construit par Gustave Eiffel, d'une longueur de 1.682 mètres, sera plusieurs fois détruit. Les bombardements cesseront lorsque les Vietnamiens emploieront des soldats américains prisonniers pour réparer l'ouvrage.

Hanoï est la capitale du pays réunifié depuis le 2 juillet 1976, après le départ des troupes américaines du Vietnam et la chute de Saïgon. Cette dernière, située à 1760 km de Hanoï, porte aujourd'hui le nom de Ho Chi Minh (HCMV).

Les premières traces de présence humaine dans la région d'Hanoï datent d'environ 3000 ans avant Jésus-Christ. La citadelle de Co Loa remonte à 200 ans avant Jésus-Christ. Hanoï a eu beaucoup de noms à travers l'histoire, tous d'origine Sino-Vietnamienne. Pendant la domination chinoise du Vietnam, elle sera baptisée Tông Bình (宋平), puis Long Dô. Transformée en citadelle en 866, le ville portera le nom de Dai La.

En 1010, Ly Thái Tô, le premier souverain de la dynastie de Lý, deplacera le capitale de Dại Việt à l'emplacement de la citadelle de Dai La. Prétendant avoir vu un dragon monter le fleuve rouge, il l'a renommée Thang Long, un nom encore utilisé de nos jours dans la langue poétique. La ville capitale du Vietnam sera déplacée en 1397 à Thanh Hoa, également connu sous le nom de Tây Dô (西都, capitale occidentale). Thang Long portera le nom de Dông Dô (東都, capitale orientale).

Le Vietnam subira l'invasion des troupes de la dynastie de Ming en 1408. Les Chinois rebaptiseront Dông Dô du nom de Dông Quan (東關, porte orientale)

Le Vietnam sera libéré de la domination chinoise par Lê Loi, le fondateur de la dynastie Le et Dông Quan deviendra Dông Kinh (capitale orientale, connue sous le nom de Tonkin par les Occidentaux).

La ville portera le nom de Bac Thanh (北城, citadelle du Nord), durant la dynastie de Tây Son. La dynastie de Nguyen, arrivée au pouvoir en 1802, installera le siège du pays à Hué. L'ancienne capitale portera dès lors le nom de Thang Long (dragon volant). Les souverains de cette même dynastie rebaptisera la ville du nom d'Hanoï en 1831. Les Français s'y installeront en 1873 et en feront la capitale de leur colonie, en 1887.

Occupée par les Japonais en 1940, libérée en 1945, Hanoï deviendra le siège du gouvernement du Vietnam. Elle sera le théâtre de violents affrontements entre les troupes françaises et le Viet Minh jusqu'en 1954.

La vieille ville de Hanoï
Beaucoup de touristes ne connaissent d'Hanoï que la vieille ville. Tout est réuni ici pour les retenir et on ne se lasse pas d'arpenter les rues à la vie trépidante et la circulation démoniaque. En règle générale, ceux qui visitent Hanoï n'y restent pas très longtemps. La plupart d'entre eux visitent la baie d'Along et la région du Sa Pa, "vendues" par les très nombreuses agences de tourisme et tous les hôtels.

La ville nouvelle est dépourvue de charme. La plupart des monuments à voir sont situés à proximité du palais présidentiel et du lac de l'Est.

Les artisans du vieux quartier cèdent peu à peu la place aux boutiques destinées aux visiteurs étrangers, aux restaurants et aux hôtels. Les artisans ne représentent plus que 9% de la population, les commerçants plus de 40%.

Dans les temps anciens, l'emplacement était occupé par des marais infestés de tortues et de crocodiles. Les maisons étaient construites sur pilotis. Les villages seront réunis par les autorités chinoises qui feront construire des remparts autour des bâtiments abritant fonctionnaires exerçant leur autorité. Le souverain vietnamien King Ly Thai To fera de la ville sa capitale en 1010, après avoir chassé les Chinois, et la baptisera Thang Long.

Selon la légende, le roi tentera, en vain, de reconstruire le vieux palais chinois. Tandis qu'il priait le dieu de la Terre, un cheval blanc émergera du temple et galopera en direction de l'Ouest. Le roi fera construire les remparts de la ville à l'emplacement des traces laissées par les sabots du cheval et fera de ce dernier le gardien de la ville. La pagode Bach Me, dédiée à ce cheval, occupe toujours le centre de la vieille ville.

Au début du treizième siècle, les corporations d'artisans repartis en autant de villages migreront au sein des remparts pour satisfaire la demande du souverain de disposer de produits de meilleure qualité. Le nouveau centre artisanal de Hanoi bénéficiait de sa proximité avec le palais et de la voie navigable du fleuve. Un marché verra le jour au confluent de la rivière To Lich et de la Rivière Rouge. L'ancien marché de Dong Xuan est encore en activité de nos jours.

Les artisans et commerçants de la vieille ville se regrouperont par rues, en fonction de la nature de leur activité. A l'origine, la vieille ville ne compatit que 36 rues. Certains prétendent que ce nombre de 36 correspond au nombre de corporations en activité au XVème siècle. D'autres y voit le produit du nombre 9, qui symbolise la plénitude, avec le chiffre 4, qui correspond aux quatre directions.

Le nom de la plupart d'entre elles commence par le vocable Hang, qui signifie marchandise ou boutique. Les orfèvres de la province de Hai Hung s'approprieront la rue Hang Bac, l'une des plus anciennes du Vietnam.

Chaque corporation à son saint pour lequel elle fera construire plusieurs temples. La rue Hang Bong compte ainsi cinq temples. En raison du fait que les habitants de chaque rue provenaient du même village et exerçaient le même métier, ces rues présentent un caractère très uniforme.

En raison de taxes d'occupation des sols basées sur la largeur de la façade, la partie destinée à l'habitation des artisans était construite derrière la partie commerciale. Les maisons, très étroites, seront ainsi appelées maisons tunnel. Il est curieux de constater, qu'aujourd'hui encore, la plupart des nouvelles maisons construites dans les villes le sont selon un plan rectangulaire très particulier, avec une très petite largeur et une grande longueur. Les pâtés de maisons ressemblent ainsi à des cakes prédécoupés en tranches.

Les remparts de la ville compteront 16 lourdes portes de bois au XVIIème siècle, fermées tous les soirs. La porte Quan Chuong, construite en 1744, est toujours visible rue Hang Chieu.

La dynastie de Nguyen transportera la capitale du pays politique à Hué. Thang Long, rebaptisée Hanoï, restera la capitale économique du Vietnam. La citadelle de Hanoï sera reconstruite à l'est de la vieille ville.

A la fin du XIXème siècle, Hanoï redeviendra le centre politique du pays, devenu l'Indochine française. Les maisons construites au sud du lac seront détruites pour permettre la construction de bâtiments et de résidences coloniaux, dont les portes et les fenêtres seront toujours peints en vert.
Hanoï
Vieille ville
Vieille ville
Vieille ville
Vieille ville
Vieille ville
Vieille ville
Vieille ville
Vieille ville