S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
Chine > Xi'an > Armée enterrée de Xi'an
Armée enterrée de Xi'an


Armée enterrée de Xi'an
Mausolée du premier empereur Qin Shi Huang Di

Inscription au Patrimoine Mondial par l'Unesco : 1987

Xi'an (Chine)

Les archéologues ont mis au jour quatre fosses (dont une inachevée) contenant les légions de terre cuite.
   Armée enterrée de Xi'an : Visite virtuelle   5 sections et 15 éléments
Armée enterrée de Xi'an : Guide (1)


Guide, plan et vue satellite de l'Armée enterrée de Xi'an (4)

Plusieurs bus se rendent au site archéologique de l'armée enterrée à partir de la gare de Xi'an, située au nord-est de la ville, le long des remparts.
Armée enterrée de Xi'an : Sculpture (4)


Première fosse de l'armée enterrée de Xi'an (5)

Dynastie Qin - entre 246 et 210 avant J.C.
La première fosse (14.260 mètres carrés) et la plus grande des trois qui sont ouvertes au public. Elle mesure 230 mètres d'est en ouest et 62 mètres du nord au sud. D'une profondeur de 5 mètres, elle à la forme d'une caverne construite de terre et de bois.

Deuxième fosse de l'armée enterrée de Xi'an (2)

Dynastie Qin - entre 246 et 210 avant J.C.
La deuxième fosse est située à 20 mètres à l'est de la première. D'une superficie de 6.000 mètres carrés, elle à la forme d'un L et est divisée en quatre sections.

Troisième fosse de l'armée enterrée de Xi'an (2)

Dynastie Qin - entre 246 et 210 avant J.C.
La troisième fosse, située derrière la deuxième, comprends trois parties, Elle expose 19 chars de guerre entourés de 100 guerriers, parmi lesquels de messagers et des archers.

Armée enterrée de Xi'an : Horaires   

Ouvert tous les jours de 08h00 à 18h00.,

Armée enterrée de Xi'an : Guide de visite   
Pour se rendre sur le site, il convient d'emprunter le bus 914 ou le bus 306 à partir de la place située à l'est de la Gare de Xi'an.
Armée enterrée de Xi'an : Description   
La plus importante de ces fosses mesure 230 mètres de long sur 63 mètres de large. Elle contiendrait à elle seule quelque 6.000 guerriers. Les statues exhumées ont été restaurées et se dressent maintenant in situ, dans un musée spécialement aménagé à cet effet.

Les militaires font face à l'est, en direction des principautés et royaumes conquis par l'empereur. Ils défilent en ordre de bataille, avec leurs armes et leurs chevaux. Les costumes, les coiffes et les équipements permettent de distinguer les grades : officiers, sous-officiers, fantassins, conducteurs de chars, arbalétriers et archers (à genou en position de tir), cavaliers avec leurs chevaux, conducteurs de chars. On trouve également des représentations de palefreniers, de musiciens et de fonctionnaires civils.

"Les plus fréquents sont les fantassins cuirassés. Chacun tient une lance ou une hallebarde de la main droite, et certains peut-être une épée de la gauche. Les cochers portent des coiffes qui indiquent leur rang d'officier. Ils tendent les bras en avant pour serrer les rênes. Les archers debout, le corps en rotation, ont des uniformes simples et légers qui permettaient de manoeuvrer rapidement et en souplesse. Les archers agenouillés sont couverts jusqu'à la taille d'armures à plates qui simulent le cuir ; leurs bras sont fléchis pour coucher l'arbalète. Tous les détails du vêtement, de l'armure, et les visages, sont modelés avec minutie, jusqu'à la semelle de corde gravée sous la sandale de l'archer", décrit dans le catalogue Lothar Ledderose, professeur d'histoire de l'art de l'Extrême-Orient à l'université de Heidelberg (Allemagne).

Les statues sont un peu plus grandes que nature : elles mesurent entre 1,80 et 1,96 m, socle compris. Elles étaient équipées d'armes réelles largement pillées.

Les statues, fabriquées en série, ont été personnalisées pour incarner un individu différent qui se distingue des autres par des détails : moustache, équipement ... La peinture indiquait avec précision les différentes parties de leur costume. Au moment de leur découverte, les couleurs étaient encore visibles. Exposés à l'air, les pigments ont commencé à disparaître et il n'en reste souvent aujourd'hui que des traces.
Armée enterrée de Xi'an : Histoire   
Découverte par hasard en 1974 par un paysan chinois qui creusait un puits aux abords de la ville de Xian, l'armée en terre cuite est l'un des sites les plus célèbres de Chine. Il renferme environ 8.000 soldats ensevelis depuis plus de deux mille ans, gardant le mausolée du fondateur de la dynastie Qin. Deux mille soldats ont été dégagés à ce jour.

De nouvelles fouilles ont fait apparaître de nouveaux trésors.

L'édification de la nécropole, qui a duré plus de 3 décénnies, a mobilisé environ 700.000 personnes. Il semblerait que les ouvriers ayant préparé le tombeau et assisté à l'enterrement aient été emmurés vivants dans le mausolée à la fin de la cérémonie afin que les secrets de sa construction ne soient pas divulgués. Les sacrifices humains à la mort d'un empereur paraissent avoir été fréquents dans la Chine de cette époque. Certaines fosses contiennent de nombreuses dépouilles.
Armée enterrée de Xi'an : Plus de photos   
Armée enterrée de Xi'an