English
Grèce > Lindos > Lindos
Lindos
Lindos


Lindos (Grèce)

Tél : (+30)224 403 12 58
Lindos (en grec ancien Λίνδος / Líndos) est une ville et un site archéologique situé sur la côte Est de Rhodes. L'acropole est située au sommet d'un rocher de 125 mètres.
   Lindos : Visite virtuelle   4 sections et 22 éléments
Lindos : Architecture extérieure (2)


Acropole de Lindos (15)
IIIème siècle
D'après les estimations du Ministère de la Culture grec, l'Acropole de Lindos est le principal attrait de la Grèce, après l'Acropole d'Athènes.

Village de Lindos (6)

Le village de Lindos est sans doute le plus beau de l'île de Rhodes. La circulation automobile y est interdite. Il est situé au sud de la ville de Rhodes. On y accède facilement en bus ou par bateau.
Lindos : Guide (1)


Plan et vue aérienne de Lindos (1)
2008
Lindos se situe appriximativement à 55 km au sud de Rhodes. On y accède facilement en bus ou en bateau. Le village est dominé par son Acropole et est bordé par la mer.
Lindos : Lieu(x) (1)


Plage de Lindos

La plage de Lindos, où a été tourné le film "Les Canons de Navarone", est en contrebas de l'acropole transformée en château par les Chevaliers de Saint Jean. Elle est située à 55 km. de la ville de Rhodes.
Site en relation :
MyconosSantorin

Lindos : Horaires   
Acropole : de 8h à 18h40 du mardi au dimanche de juillet à septembre et jusqu'à 15h d'octobre à juin.,
Lindos : Description   
Le long du chemin qui mène à l'acropole, se trouve la célèbre exèdre de Lindos, une pierre héllenistique gravée qui représente la poupe d'une trirème (navire de guerre) sculptée dans la pierre. Datant de l'époque hellénistique, cette oeuvre de Pythokritès, l'auteur de la Victoire de Samothrace exposée au musée du Louvre à Paris. Le temple dédié à Athéna Lindia dresse ses colonnes datant du IVème siècle avant Jésus-Christ au sommet de l'acropole. C'était l'un des sites les plus sacrés de la Grèce antique. Le portique de Lindos, toujours visible, date d'environ 200 avant Jésus-Christ. Les remparts encerclant cette acropole ont été construits par les chevaliers de Rhodes au XIIIème siècle ainsi que l'église Saint-Jean.
Lindos : Histoire   
Lorsque l'Hellade sort des "Siècles Obscurs" (1050 - 900), des Doriens sont installés à Kameiros, Ialusos et Lindos, qui forment l'hexapole ("les six-cités") doriennes avec l'ile de Kos, ainsi que les cités d'Asie mineure de Cnide et d'Halicarnasse, interface entre le monde grec et l'Orient.

A partir du VIIIème siècle avant Jésus-Christ, le commerce et la production artistique se développent à Rhodes, qui entretient des relations avec, d'une part, le Proche-Orient, de l'autre, l'Attique et la Crète. Rhodes semble être l'une des premières régions de l'Hellade à avoir adopté l'alphabet. Au VIème siècle avant Jésus-Christ, Rhodes développe un style de céramique particulier, dit "de Fikellura" (du nom d'un cimetière situé non loin de Kameiros), visiblement dérivé du Géométrique par ses bandes de motifs répétitits (carrés, points, volutes, écailles, croissants, zigzags, lignes brisées, verticales ou obliques, cordes,...) mais également inspiré par l'art animalier oriental (lions, panthères ou chèvres sauvages dans la position dite du "galop volant", oiseaux). Des illustrations et plus d'informations sur les sites suivants : un, deux, trois et quatre.

Le grand siècle de Lindos se situe au VIème avant Jésus-Christ, époque où est elle dirigée par le tyran Kléoboulos (vers 630 - vers 560 avant Jésus-Christ), l'un des Sept Sages de la Grèce. Un nouveau temple à Athéna Lindia aurait été bâti sous son règne sur le site d'un sanctuaire plus ancien. Les tyrans furent essentiellement des individus qui, ayant pris le pouvoir par des voies parfois par le force, s'allièrent avec les couches moyennes et défavorisées de leurs cités contre l'aristocratie terrienne : l'expansion coloniale et une politique de grands travaux assuraient l'avenir d'une large part de la population.

Lors de la première Guerre Médique (490 avant Jésus-Christ), les Perses, commandés par Datis, amiral de la flotte de Darius Ier, mirent le siège devant Lindos, où s'était réfugiée une bonne partie de la population de Rhodes. Bientôt, l'eau vint à manquer aux assiégés, qui commencèrent à envisager la reddition. A ce moment, Athéna apparut en songe à l'un des magistrats de la cité, l'encourageant à tenir bon, car elle intercèderait auprès de Zeus pour fournir de l'eau aux Lindiens. Il en informa ses concitoyens, qui, ayant évalué leurs réserves d'eau et les ayant estimées à cinq jours, demandèrent une trève aux Perses : si l'aide qu'Athéna avait demandée à son père n'arrivait pas dans ce délai, ils se rendraient à Datis. Celui-ci éclata de rire en entendant la requête. Or, le lendemain, un énorme nuage de pluie se forma au-dessus de l'acropole, déversant des trombes d'eau sur les assiégés, reconstituant leurs réserves, tandis que les troupes perses souffraient de la soif. Impressionné par ce prodige, Datis offrit au sanctuaire d'Athéna Lindia son manteau, son collier, ses bracelets, sa tiare, son sabre et son char de guerre avant de faire la paix avec les Lindiens, soutenant que "ces hommes étaient protégés des dieux".

En 408, Ialusos, Kameiros et Lindos s'entendirent pour fonder une nouvelle cité à la pointe septentrionale de l'ile, qu'elles nommèrent Rhodes, et qui ne tarda pas à les éclipser.

L'époque hellénistique vit la construction des propylées et de la stoa dorique, tant comme voie d'accès au sanctuaire d'Athéna Lindia que comme galerie d'art. Lindos était à cete époque l'un des ports d'attache de la puissante flotte rhodienne : des grottes y servaient de refuge à des escadres se livrant à des attaques surprises sur les flottes ennemies.

Au IIIème siècle, les Romains bâtirent sur l'acropole un temple dédié à un empereur divinisé, probablement Dioclétien.
Lindos : Plus de photos   
Lindos