S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
Cambodge > Phnom Penh > Phnom Penh
Phnom Penh
Phnom Penh


Phnom Penh (Cambodge)

Phnom Penh est la capitale du Cambodge, située dans le sud-ouest du pays, sur la rivière Tonle Sap, un affluent du Mékong. C'est une ville agréable, de taille relativement modeste, qui témoigne d'un passé colonial un peu désuet, et facilement accessible. Longtemps oubliée, en raison de son passé tumultueux et de son régime politique, la capitale du Cambodge est une ville étape obligatoire pour ceux qui consacrent plusieurs semaines à la découverte du sud-est asiatique. Accessible par bateau depuis Anghor (vivement recommandé), Phnom Penh n'est qu'à quelques heures de bus de Saïgon et des plages du sud du pays. Les liaisons aériennes vers les pays voisins sont très fréquentes. Plusieurs compagnies low-cost se disputent le marché à coups de promotions, notamment Air Asia.

Le Cambodge devient progressivement un nouvel eldorado pour les Occidentaux qui désirent s'installer à très bon compte dans un pays accueillant. Le gouvernement a adopté des mesures spectaculaires pour accorder des visas de longue durée aux étrangers de + 50 ans qui justifient d'un certain niveau de vie (ou de dépôt bancaire : environ 12.000 euros). En cela, le Cambodge ne fait qu'imiter son voisin thaïlandais qui a compris depuis longtemps l'impact économique d'une telle manne financière. Les programmes immobiliers surgissent de terre comme des champignons après la pluie. Cela s'accompagne d'une flambée des prix ... qui restent très faibles pour un budget européen.

Nous rappelons que tout ce paie en US$ au Cambodge. C'est la monnaie utilisée par les distributeurs de billets (ATM). Inutile de changer vos euros contre de la monnaie locale à la frontière ou à l'aéroport. Vous aurez un mal fou à vous en débarrasser aux conditions de change normales.

A visiter
Temples
- Pagode d'argent
- Wat Botom
- Wat Phnom
- Wat Ounalom
- Wat Lang Ka
- Wat Koh
Mosquées
- mosquée Nur ul-Ihsaan
- mosquée An-Nur an-Na'im
Évêché
- Diocèse de Phonm Penh
- Cathédrale de Phnom Penh
Musées
- musée national
- musée Tuol Sleng
- Bibliothèque nationale du Cambodge
Marchés
- Psar Thmey (marché central)
- Psar Toul Tom Pong
- Psar O'Russei
- Psar Sorya (centre commercial à côté du Psar Thmey)
   Phnom Penh : Visite virtuelle   8 sections et 24 éléments
Phnom Penh : Edifice(s) (2)


Palais de Phnom Penh (15)
Preah Borane Reach Vang Chatomuk Mongkut
entre 1866 et 1870
Le premier palais royal, construit en 1434 sous le règne du roi Ponhea Yat (1405-1467), était situé à Oudong Le palais de Phnom Penh, construit en 1866 par le roi Norodom au bord du Tonle Chatomouk, s'appelait à l'origine Preah Borane Reach Vang Chatomuk Mongkut.

Wat Phnom Daun Penh
Wat Phnom
1373
Situé dans l'axe du boulevard Norodom, Le Wat Phnom est situé au sommet d'une colline boisée d'une trentaine de mètres. Il a donné son nom à la ville.
Phnom Penh : Guide (1)


Guide et vue aérienne de Phnom Penh (1)

Phnom Penh (qui veut dire les collines de Madame Penh), la capitale du Cambodge, qui nécessite environ trois jours de visite. Attention, tout se paie en US$ au Cambodge. Ne changez pas pas vos devises en monnaie locale !
Phnom Penh : Lieu(x) (4)


Quai Sisowath
"Riverside" - "La Croisette"

Le quai Sisowath est le coeur de la ville. On y trouve de nombreux bars et restaurants, souvent bien tenus.

Choeung Ek (3)
"The killing field"
entre 1975 et 1977
Situé à 17 km de Phnom Penh, le site de Choeung Ek, surnommé "The killing field", en référence au film "La déchirure" de Roland Joffé sur la tragédie, était le lieu d'exécution des prisonniers du centre de détention et de torture S-21.


Phnom Penh : Musée(s) (1)


Musée National de Phnom Penh (2)
entre 1917 et 1920
Le Musée National de Phnom Penh et sa magnifique esplanade, construit par les Français à partir de 1917, occupe un vaste bâtiment de couleur ocre, situé près du Palais Royal de Phnom Penh entre les rue 184 et 178.
Phnom Penh : Description   
Phnom Penh est la capitale du Cambodge, située dans le sud-ouest du pays, sur la rivière Tonle Sap, un affluent du Mékong. C'est une ville agréable, de taille relativement modeste, qui témoigne d'un passé colonial un peu désuet, et facilement accessible. Longtemps oubliée, en raison de son passé tumultueux et de son régime politique, la capitale du Cambodge est une ville étape obligatoire pour ceux qui consacrent plusieurs semaines à la découverte du sud-est asiatique. Accessible par bateau depuis Anghor (vivement recommandé), Phnom Penh n'est qu'à quelques heures de bus de Saïgon et des plages du sud du pays. Les liaisons aériennes vers les pays voisins sont très fréquentes. Plusieurs compagnies low-cost se disputent le marché à coups de promotions, notamment Air Asia.

Le Cambodge devient progressivement un nouvel eldorado pour les Occidentaux qui désirent s'installer à très bon compte dans un pays accueillant. Le gouvernement a adopté des mesures spectaculaires pour accorder des visas de longue durée aux étrangers de + 50 ans qui justifient d'un certain niveau de vie (ou de dépôt bancaire : environ 12.000 euros). En cela, le Cambodge ne fait qu'imiter son voisin thaïlandais qui a compris depuis longtemps l'impact économique d'une telle manne financière. Les programmes immobiliers surgissent de terre comme des champignons après la pluie. Cela s'accompagne d'une flambée des prix ... qui restent très faibles pour un budget européen.


View Larger Map


71 Ko
Visiter
- Vat Phnom : est un grand temple qui siège sur la colline de Phnom Penh, au pied de cette colline il y a souvent des éléphants, et en haut de la colline des singes. Le temple est très ouvert et vous pourrez vous y recueillir comme tout un chacun.
- Royal Palace : Le palais de la famille royale du Cambodge est littéralement merveilleux, il est même plus beau que celui de Bangkok, les gravures khmers sur les murs sont d'un détail magnifique.
- les killing fields : ancien camp de la mort du régime de Polpot, c'est à une dizaine de kilomètres à l'extérieur de la ville, en passant par les rizières. Un motodop pourra vous y emmener, vous pourrez y découvrir l'histoire du régime khmer rouge. Au milieu du camp siège un grand mausolée avec des milliers de crânes humains.
- S-21 le musée du génocide. Vous n'en ressortirez pas indemne. Ce fût le siège de la torture du régime.
- l'école des arts et de la danse : à voir absolument c'est magique comme impression.
- Le soir une ballade sur Sisovath quay est très agréable et c'est un bon endroit pour y rencontrer de sympathiques jeunes khmers qui veulent pratiquer leur anglais. La langue française est en perte de vitesse, encore que vous y verrez des cigarettes Alain Delon ! Bref Phnon Penh, c'est une ville magique. Le Mekong y est majestueux. Beaucoup de médiums pourront vous y dire votre avenir.

Pour le shopping le marché central, et le marché russe sont les plus intéressants; on trouve de nombreux supermarchés a Phnom Penh, mais les prix sont les mêmes qu'en France (les meilleurs : Pencil, Lucky Market, Big A). Par contre vous y trouverez vos marques françaises préférées, du fromage, etc. Il n y a pas de transport en commun de type songthaew ou bus dans la ville.


91 Ko
Se loger
- le Capitole Guest House (et les hôtels attenants) qui est une vraie institution près du marché o'russey 10 minutes à pied du marché central, l'agence de voyage de cette guest house est fiable et offre de nombreuses possibilités.
- L'autre endroit se situe près de Boeung Lake, 93 street : C'est un peu le kao san road de Phnom Penh, avec les odeurs de poubelles en plus, sinon ce n'est pas cher pour l'hébergement et la nourriture, par contre, ce n'est pas super niveau propreté, et c'est assez excentré des centres d'activité, il vous faudra un moyen de locomotion. Attention ! la décision de boucher le lac a été prise pour cette année, donc attendez vous à trouver quelque chose de radicalement différent d'ici à 6 mois
- Plus récemment, la rue 278 se développe, avec de nombreux bars, restaurants et guesthouses. Le début de la rue est plutôt francophone :
- Top banana guesthouse, rue 278, Vraie guesthouse de voyageurs, bonne ambiance, rencontres permanentes, soirées sympas, bon menu, a mon sens, la guesthouse la plus sympa de Phnom Penh.

Manger, Boire un verre
- Equinox, 3E Rue 278, Bar à cocktails, galerie de peintures et photos, salle de jeu avec un billard et le seul vrai babyfoot "Bonzini" du Cambodge !, bonne musique et maintenant un restaurant avec des pizzas, sandwiches, salades et autres spécialités. Dans l'ensemble, un endroit très sympa, plutôt fréquenté par les expats. Fêtes et concours de babyfoot y sont régulièrement organisés.
- Setsara thai restaurant, 3D rue 278. Petit restaurant thaïlandais économique, tenu par un couple franco-thai, donc la cuisine est authentique thaïe, et les plats français ont aussi leur place (essayez leur steak). Joli décor, bonne musique, ambiance relaxante.
- Zombie bar, rue 278. Petit bar de quartier. Ambiance rock, pastis pas cher. Fréquenté principalement par les habitués expatriés français.


94 Ko
Circuler
A Phnom Penh, louez un vélo pour visiter la ville. Les motodop sont chers et la ville est trop grande pour être visitée à pied. De plus avec le vélo la police ne vous cause jamais de problème. Évitez la moto. Mais faites attention aux queues de poisson.

La location d'une petite moped coûte environ $3/jour ou une 250 pour $7-8/jour. Il suffit de rouler 15mn pour sortir de Phnom Penh et se retrouver dans la campagne au milieu des vaches ! Pour visiter l''île de la soie, prenez le pont japonais au nord de la ville, puis suivez la route sur environ 8km jusqu'au ferry sur la droite. C'est une expédition d'une journée.

Les feux rouges ne veulent pas dire grand chose pour l'immense majorité des conducteurs (tout comme le code de la route). En fait, il faut s'habituer à quelques règles de base :
- Le trafic arrive dans les 2 sens, gardez les yeux ouverts !
- Le plus gros a raison ! Cédez le passage à tous les véhicules qui sont plus gros que vous !
- Les gens doublent là ou il y a de la place, en général la droite de la route est réservée aux motos.
- Pour couper un boulevard, conduire en diagonale en sens opposé, environ 20m avant l'intersection, tout en agitant votre bras gauche
- Si vous tournez a droite, le feu rouge ne compte pas.
- Si vous allez tout droit ou à gauche, ne vous arrêtez au feu rouge qu'en journée, la nuit, c'est un peu risqué à cause des vols de moto.
- Si quelqu'un en uniforme agite un bâton en vous pointant du doigt, faite comme si de rien n'était, regardez si vous pouvez tourner à droite ou à gauche avant d'arriver jusqu'à lui, sinon faites froidement demi-tour et repartez en sens inverse, ou essayez de vous cacher à gauche d'une voiture et d'accélérer) Si vraiment rien de tout ça ne marche et que vous êtes arrêtés, gardez votre sourire, dites que vous avez le temps, que vous n'êtes pas pressé, et que vous n'avez qu'1 ou 2 $ sur vous. Après quelques discussions, ils prendront le dollar et détourneront les yeux, montez tranquillement sur la moto et repartez.

Visas pour les pays voisins
Presque toutes les guest-house proposent d'accomplir les formalités de visa pour les pays limitrophes (Vitenam/Laos ...). Les délais sont compris entre quelques heures et 3 jours, selon le prix que vous souhaitez payer. Comparer les conditions entre 2 ou 3 guest-houses pour avoir le prix correct. La Thaïlande n'impose pas de visas aux ressortissants occidentaux.

Source Wikitravel
http://wikitravel.org/fr/Phnom_Penh
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.htm
Phnom Penh : Histoire   
La ville tire son nom du Wat Phnom Daun Penh (connu maintenant seulement comme Wat Phnom, ou "colline du temple"), édifice religieux construit en 1373 pour abriter cinq statues du Bouddha sur un tertre de 27 m de haut.

Elle devint la capitale du Cambodge après que Ponhea Yat, roi de l'empire khmer, s'enfuit d'Angkor Thom quand il fut capturé par le Siam en 1431. Un stûpa situé derrière le Wat Phnom abrite les restes de Ponhea Yat et de la famille royale. On y trouve également des vestiges de statues bouddhistes de l'ère d'Angkor.

Capitale royale
Cependant ce ne fut pas avant 1866 sous le règne de Norodom Ier que Phnom Penh devint le siège permanent du gouvernement, et que le palais royal fut construit. Cela marqua le commencement de la transformation de ce qui était essentiellement un village en une grande ville avec les colonisateurs français agrandissant le système de canaux pour contrôler les terres humides, construisant des routes et un port. Depuis cette époque, la ville présente un impressionnant nombre d'édifices à l'architecture art-déco, dont certains malheureusement en piteux état et de nombreuses villas coloniales.

Dans les années 1920 Phnom Penh était connue comme la perle de l'Asie. Tout au long des quatre décennies suivantes elle continua de s'agrandir avec la construction d'une voie de chemin de fer jusqu'à Sihanoukville (Kompong Som) et la réalisation de l'aéroport international de Pochentong.

Guerre et terreur
Pendant la guerre du Viêt Nam, le Cambodge, y compris Phnom Penh fut utilisé comme base par l'armée Viêt cong, et des milliers de réfugiés de tout le pays envahirent la ville pour fuir les combats entre les troupes gouvernementales, les vietcongs, les troupes du sud Viêt Nam et leurs alliés et les Khmers rouges.

En 1975 la population atteint deux millions. La ville tomba sous la coupe des Khmers rouges du Kampuchea démocratique le 17 avril, le jour de la nouvelle année cambodgienne, et fut évacuée de force ; ces résidents devant travailler sur des fermes rurales comme le nouveau peuple. En une journée, la ville fut vidée de la quasi-totalité de ses 2 millions d'habitants, et laissée à l'abandon. L'école Tuol Svay Prey fut prise par les forces de Pol Pot et transformée en prison et en centre de torture S-21. C'est désormais le musée Tuol Sleng qui avec Choeung Ek, quinze kilomètres plus loin est un mémorial à ceux qui périrent par ce régime.

Reconstruction
Les Khmers rouges furent chassés de Phnom Penh par les vietnamiens en 1979 et les gens commencèrent à retourner dans la ville. Une période de reconstruction commença, aidée par la stabilité du gouvernement, attirant des investissements étrangers et une aide par des pays comme la France, l'Australie et le Japon et des organisations supra-nationales notamment pour le ravitaillement en eau potable, les routes et les autres infrastructures.

Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Phnom_Penh
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html
Phnom Penh : Plus de photos   
Phnom Penh