English
Japon > Osaka > Osaka
Osaka


Osaka
Osaka (Japon)
大阪市 - Ōsaka-shi
Ōsaka (大阪市 - Ōsaka-shi) est la troisième ville du Japon et le chef-lieu de la préfecture du même nom. Elle est située sur l'île de Honshū (本州 / 本土), l'île principale sur laquelle se trouve également Tōkyō, au bord de l'océan Pacifique, plus précisément dans la baie d'Ōsaka. Elle est traversée par un grand nombre de rivières, dont la plus grande est le Yodo.
   Osaka : Visite virtuelle   9 sections et 52 éléments
Osaka : Commerce(s) (1)


Osaka : Edifice(s) (3)


Ōsaka-jō (5)
大坂城 - 大阪城
Château d'Osaka
entre 1583 et 1598
Ce château est l'un des plus importants du Japon. Situé au nord-est de la ville, il a été construit vers la fin du 16ème siècle par Toyotomi Hideyoshi, empereur de qui a unifié le Japon après plus d'un siècle de guerres.

Hankyu Grand Building
Hankyu Department Store
1979
Hankyu Grand Building 8-47 Kakuda-cho. Kita-ku. Osaka 530-0017

Umeda Sky Building (1)
梅田スカイビル - Umeda Sukai Biru
entre 1988 et 1993
Le Umeda Sky Building est un gratte-ciel mesurant 173 m. Il est constitué de deux tours de 40 étages connectées au centre par un pont atrium, Conçu par l'architecte japonais Hiroshi Hara Hiroshi Hara, il fut achevé en 1993. Il est devenu un édifice phare d'Ōsaka.
Osaka : Guide (1)


Guide pratique, plan et vue aérienne d'Osaka (4)

Ōsaka est une étape incontournable pour ceux qui désirent visiter Kyoto et Nara. La ville est bien desservie et dispose d'un important réseau de bus et de métro qui vous permettra de vous déplacer facilement.
Osaka : Lieu(x) de culte (2)


Shitennō-ji (28)
四天王寺
Arahaka-ji - Nanba-ji - Mitsu-ji

Le temple Shitenno-Ji est le plus ancien monastère bouddhiste du Japon.

Osaka : Rues, avenues ... (1)


Dōtonbori (7)
道頓堀


Dōtonbori est un quartier d'Ōsaka qui se limite essentiellement à une rue parallèle à un canal, entre le Dōtonboribashi Bridge et le Nipponbashi Bridge dans le district (ward) de Namba
Osaka : Transports (1)


Aéroport international d'Osaka
大阪国際空港 - Ōsaka Kokusai Kūkō
Itami Airport (伊丹空港 - Itami Kūkō)

L'aéroport international d'Osaka (code AITA : ITM - code OACI : RJOO) est situé près d'Ōsaka, dans la région du Kansai.
Osaka : Guide de visite   
Ōsaka est une étape incontournable pour ceux qui désirent visiter Kyoto et Nara. La ville est bien desservie et dispose d'un important réseau de bus et de métro qui vous permettra de vous déplacer facilement.

Avion
L'aéroport le plus proche est l'aéroport international du Kansai, construit entièrement sur une île artificielle longue de 4 km. L'aéroport d'Itami situé à 14 kilomètre d'Ōsaka, est essentiellement dédié au vol intérieur.

Trains
De nombreux trains relient les grandes villes japonaise (Tōkyō, Kyotō, Shîn-kôbe, Fukuoka, Okayama, Hiroshima ...) à Ōsaka. Le Shinkansen (train à grande vitesse) assure plusieurs liaisons quotidiennes à partir de la gare d'Ōsaka située au nord de la ville. Pour cela prenez la ligne Tôkaidô. Un trajet Tōkyō/Ōsaka prend environ 2h30.
La Gare d'Ōsaka (大阪駅 - Ōsaka-eki) se trouve dans le quartier d'Umeda. Inaugurée en 1874, elle est située à proximité des gares Hankyū Umeda, Hanshin Umeda, Kitashinchi et de la station de métro Umeda.

La gare Shin-Ōsaka (新大阪駅 - しんおおさかえき - Shin-Ōsaka eki) est située dans le quartier Yodogawa-ku. Elle est desservie par deux lignes de Shinkansen, une ligne de train et une métro.

Lors de la construction de la ligne Shinkansen Tōkaidō en 1961, le quartier de Yodogawa était beaucoup moins développé que le centre-ville où se trouve la gare Ōsaka. Utiliser cette dernière gare aurait rendu les opérations d'acquisition et de remembrement trop complexes. Il fut décidé de construire la nouvelle gare de Shin-Ōsaka à 3 km au nord de la gare Ōsaka.

Métro
Le métro d'Ōsaka - Ōsaka Municipal Subway/大阪市営地下鉄/おおさかしえいちかてつ - est un réseau de transports en commun desservant la municipalité d'Ōsaka au Japon. Ce réseau, qui comprend 9 lignes, est géré depuis son inauguration en 1933 par le département des transports en communs de la municipalité d'Ōsaka.

Le plan du métro d'Ōsaka a été conçu en intégrant les lignes ferroviaires existantes, ce qui expliquela relative faible densité de stations dès que l'on s'éloigne du centre. Ces zones sont desservies par des compagnies ferroviaires privées. Le réseau est complété par la ligne de train privée circulaire autour du centre-ville d'Ōsaka appartenant à la compagnie JR West.

* Midōsuji 御堂筋 : Esaka 江坂 Esaka/ Nakamozu 中百舌鳥 - ouverture : 1933 - 24,5 km - 20 stations
* Tanimachi 谷町 : Dainichi 大日/ Yao-Minami 八尾南 - ouverture : 1967 - 28,1 km - 26 stations
* Yotsubashi 四つ橋 : Nishi-Umeda 西梅田/Suminoe-Kōen 住之江公園 - ouverture : 1942 - 11,8 km - 11 stations
* Chūō 中央 : Cosmosquare コスモスクエア/ Nagata 長田 - ouverture : 1961 - 15,5 km - 14 stations
* Senichimae 千日前 : Noda-Hanshin 野田阪神/Minami-Tatsumi 南巽 - ouverture : 1969 - 12,6 km - 14 stations
* Sakaisuji 堺筋 : Tenjinbashisuji 6 chōme天神橋筋六丁目/Tengachaya 天下茶屋 - ouverture : 1969 - 8,5 km - 10 stations
* Nagahori Tsurumi-Ryokuchi 長堀鶴見緑地 : Taishō 大正/Kadoma-Minami 門真南 - ouverture : 1990 - 15,0 km - 17 stations Imazatosuji 今里筋 : Itakano 井高野/Imazato 今里 - ouverture : 2006 - 11,9 km - 11 stations
* Nankō Port Town 南港ポートタウン Suminoe-Kōen 住之江公園/ Cosmosquare コスモスクエア- ouverture : 1981 - 7,9 km - 10 stations

Certaines lignes sont prolongées par des lignes appartenant à d'autres compagnies de chemins de fer.

- La ligne Midōsuji se termine à Esaka, mais la voie elle-même continue vers le Nord, opérée par Kita-Osaka Railways.
- La ligne Chuō continue à l'est de Nagata sous le nom de ligne Keihana, opérée par la compagnie Kintetsu.
- La ligne Sakaisuji au nord de la station de Tenjinbashisuji 6-chome, continue sur la ligne Senri opérée par Hankyū Railway.
La transition est transparente pour l'utilisateur (dans la mesure ou il n'a pas à changer de rame).

Les horaires de service sont compris entre environ 05h30 et 23h30 (variables suivant les lignes et les stations). Aux horaires de pointe, les rames se succèdent toutes les 2 à 4 minutes, suivant la ligne.

Les paiement des titres de transport peut s'effectuer de différentes manières :
- Coupon à usage unique.
- Carte magnétique pré-payée à usage multiple (cartes Surutto Kansai et la carte métro d'Ōsaka à 3000 Yen valable pour 3300 Yen de trajet).
- Carte à puce sans contact rechargeable (PiTaPa et JR West ICOCA).
- Carte d'abonnement de 1, 3 ou 6 mois (ne couvrant qu'un seul itinéraire).

Bus
"L'Ōsaka City Loop Bus" permet de visiter les grands centres touristiques de la ville selon plusieurs itinéraires. Le circuit des bus bleus couvre le nord de la ville, celui des bus jaunes, le sud.

Cybercafés
Un manga café (漫画喫茶 - manga kissa) est à l'origine un café où on peut lire des mangas en libre-service au Japon. Avec l'arrivée d'internet, ils ont multiplié les services proposés pour devenir des cybercafés. L'accès se fait de façon forfaitaire avec paiement à la durée, tous les services étant inclus et accessibles à volonté. Les services proposés varient selon les "manga cafés" mais l'accès à internet, une bibliothèque de manga, et des boissons à volonté sont les services de base. Le terme japonais fait référence à un "salon de thé" (喫茶店 - Kisaten) et non à un café. Le choix de traduction "manga café" est fait par analogie avec les "cybercafés" ou "café internet".

Les "mangas cafés" seraient d'abord apparus à Nagoya avant de connaître un boom à la fin des années 1970. Le climat concurrentiel a favorisé l'apparition de services très divers et parfois très originaux.

La plupart des "mangas café" possèdent une grande quantité de mangas (1.000/30.000 mangas) et des magazines. Si tous proposent des boissons, certains mettent également à disposition des snacks et des glaces. L'accès aux ordinateurs se fait le plus souvent dans des cabines individuelles pour une ou deux personnes. On peut également souvent y regarder la télévision, des DVD et jouer à des consoles de jeux. Ces services sont très répandus.

Beaucoup de "mangas cafés" sont ouverts 24/24. Leurs tarifs souvent plus bas qu'une chambre d'hôtel en font une solution d'hébergement pour des personnes ayant raté leur dernier train. La présence de douches et de futons dans les cafés ouverts toute la nuit permet des conditions de confort proches de ceux d'un hôtel.

Ce rôle d'hôtel des mangas cafés a permis l'apparition des "réfugiés des netcafés" (ネットカフェ難民). Il s'agit de personnes souvent travailleurs journaliers ou chômeurs qui dorment dans les "mangas cafés" parce qu'ils ne gagnent pas suffisamment d'argent pour louer un appartement. Ces "réfugiés" sont considérés comme symptomatiques des difficultés de la population la plus pauvre du Japon depuis les réformes économiques de Koizumi. Le phénomène attire en tant que tel l'attention des médias japonais et est abondamment étudié en sociologie. Les manga-kissa se trouvent dans la plupart des grandes villes japonaises, plus particulièrement dans les quartiers avec une vie nocturne tels que Shinjuku ou Shibuya à Tōkyō.

Un manga café avec un concept légèrement modifié et simplifié pour s'orienter principalement sur l'offre manga, a ouvert en France en Juillet 2006. C'est le premier manga café européen.

- Tarif par heure (130 - 500 yens, soit 0,90 - 3,50 € par heure)
- La majorité des cybercafés sont ouverts 7j/7, 24h/24
- Dans la plupart de ces cybercafés, il y a des cabines individuelles, qui contiennent chacune un fauteuil, une télévision, un lecteur de DVD, une console de jeux vidéo et un ordinateur connecté à Internet.
- Pour ceux ouvert 24h/24h on pourra y trouver douches et parfois solarium(s). Le réseau du métro comprend 7 lignes. La ligne mido-suji traverse la ville en son milieu, du nord au sud, en desservant les gares les plus importantes (Ōsaka, Shin-Ōsaka, Namba...). La ligne circulaire JR Kanjô dessert le centre de la ville. Il existe des forfaits pour la journée permettant un usage illimité du métro (les lignes JR ne sont pas comprises dans ce forfait).

Se repérer
Contrairement à Tōkyō ou Kyôto, les rue d'Ōsaka sont numérotées et indiquées en lettres latines. Les transports en commun, et le vélo, sont vivement conseillés.

Le nord ou le quartier de Kita-ku
C'est dans ce quartier que vous trouverez la plus grande concentration de centres commerciaux souterrains (Whitney Ōsaka, Umada chaka Underground Center...), d'hôtels et de restaurants. A voir aussi le temple Taiyû-ji,

Pour vous y rendre : descendre aux gares Ōsaka, Fukushima ou Umeda.

Le Umeda Sky Building est un immeuble composé de deux tours de verres réunies à 150 mètres de hauteur par l'observatoire du "jardin flottant" qui offre une vue impressionnante sur la ville. L'accès à l'observatoire (payant) se fait par un ascenseur de verre. Pour vous y rendre: descendre aux gares Ōsaka ou Umeda.

Le Museum of Oriental Ceramics (musée de la céramique orientale) abrite plus d'un millier de pièces provenant de toute l'Asie. Il est situé sur l'île de Nakanoshima, et est accessible par le métro en prenant la ligne Midôsuji et en vous arrêtant à la station Yodoyabashi.

Le nord-est ou le quartier de Chûô-ku
Ōsaka-Jô (château d'Ōsaka) qui fut édifié par Toyotomi Hideyoshi entre 1583 et 1586 avant d'être détruit pour la dernière fois lors de la seconde guerre mondiale. L'entrée est payante. Il abrite une collection modeste d'armures et d'armes de l'époque féodale et un agréable jardin au printemps lors de la floraison des cerisiers. Pour en savoir plus sur l'histoire du château d'Ōsaka, cliquer ici. Pour vous y rendre prendre la ligne de métro JR Kanjô et descendre à la station Morinomiya.

Ōsaka City Museum est le musée de l'histoire de la ville. L'entrée est payante. Pour vous y rendre prendre la ligne de métro Tanimachi descendre à la station Tanimachi-yonchome.

Musée d'art Fujita: ce musée payant réunit des objets d'art asiatique ayant appartenu à Fujita Densaburô.

Panasonic square de Matsushita vous permet, de manière ludique et éducative, d'expérimenter le high-tech sous toutes ces formes.

A voir aussi l'Ōsaka Peace Center, la tour Sony, le musée Idemitsu et plus au sud dans le quartier Minami-ku, la Rice gallery...

Le sud et sud-est ou le quartier de Minami-ku et le quartier de Tennôji-ku
C'est le quartier des théâtres et des cinémas. Est situé ainsi près du canal les théâtres Nazaka, Kadoza, Dôtombori-Toei-Gekijô et le célèbre "National Bunraku Theater" accessible en prenant les lignes de métro Nipponbashi, Sakaishuji ou Sennichi-mae et en vous arrêtant à la station Sakaisuji.

Plus au sud vous trouverez:
- à proximité du parc Tennô-ji, l'un des plus grand spa du monde, le SPA World (métro Midôsuji, station Dôbutsuenmae),
- le temple Shitennô-ji fondé en 593 par Shôtoku-taishi et abritant une pagode de 5 étages (métro Tanimachi, station Shitennô-ji).
- l'aquarium d'Ôsaka au Japon
- le sanctuaire Shintô Sumiyoshi Taisha dédié à l'impératrice Jingû.
- le musée Shiritsu Bijutsukan et le Japan Folk Craft Museum.

L'ouest ou la zone portuaire.
Un quartier moderne en bordure du canal Dôtonbori qui abrite le musée d'art Suntory, le temple Hôzen-ji, le parc d'attraction aquatique Festivalgate (métro Midosuji, station Dobutsuenmae), l'aquarium d'Ōsaka (le Kaiyukan), le musée des droits de l'Homme: le "Liberty Ôsaka Museum" (Ligne JR Loop, station Ashiharabashi).
Osaka : Description   
Le PIB dans cette région (Ōsaka et Kobe) est de 240 milliards €, en faisant une des régions les plus productives du monde. La mégalopole est desservie par le train super-express shinkansen, Gare Ōsaka, Métro, l'aéroport international d'Ōsaka (aéroport d'Itami) pour les vols intérieurs ou moyens courriers, et plus récemment par l'aéroport international du Kansai (KIX).
Osaka : Histoire   
Très tôt tournée vers le commerce et l'industrie, Ōsaka a été, sous son ancien nom de Naniwa (難波 / 浪華 / 浪花), la capitale de l'empire entre le milieu du VIIe et le milieu du VIIIe siècle. Sur le plan culturel, Ōsaka est le berceau du bunraku (théâtre de marionnettes) et du kabuki. Ōsaka a été le siège de l'Exposition universelle de 1970 : Expo '70
Osaka : Plus de photos   
Article(s) en relation   
Histoire de l'Art au Japon
L'art japonais date des premières traces découvertes au Japon, dans les environs du Xème millénaire avant Jésus-Christ, jusqu'à nos jours.
Osaka