S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
Vietnam > Hô-Chi-Minh-Ville > Hô-Chi-Minh-Ville
Hô-Chi-Minh-Ville
Hô-Chi-Minh-Ville


Saigon - Thành phố Hồ Chí Minh
Hô-Chi-Minh-Ville (Vietnam)

Hô-Chi-Minh-Ville (Thành phố Hồ Chí Minh), Saigon jusqu'en 1975, est la première ville du Việt Nam, devant la capitale Hanoï. Située à proximité du delta du Mékong, sur les rives du fleuve Dong Nai, cette ville est la métropole du sud du pays. Pendant la colonisation, elle était la capitale de l'Indochine française (Cochinchine). Après la partition du pays issue de la fin de la guerre d'Indochine, Saigon devint la capitale de la République du Việt Nam (1954).
   Hô-Chi-Minh-Ville : Visite virtuelle   22 sections et 64 éléments
Hô-Chi-Minh-Ville : Edifice(s) (6)


Diamond Plaza
entre 1997 et 1999
Le Diamond Plaza est un centre commercial de luxe construit derrière la cathédrale de Saigon.

Hôtel de ville de Hô-Chi-Minh-Ville (1)
entre 1902 et 1908
L'Hôtel de ville de Hô-Chi-Minh-Ville, construit par les Français de 1902 à 1908, est situé au centre de Hô-Chi-Minh-Ville, dans le Ier arrondissement. C'est un très bel exemple de l'architecture coloniale française.

"Maison tunnels"

Les "maisons tunnels" ont une façade étroite derrière laquelle se dissimulent de longues pièces. Leurs propriétaires réduisent ainsi les taxes foncières calculées sur la largeur de la façade.

Opéra de Saigon
Nhà hát lớn Thành phố Hồ Chí Minh
entre 1897 et 1900
L'opéra de Saigon, situé dans le Ier arrondissement de Chi-Minh-Ville, est un bâtiment d'architecture française construit en 1900. La façade de l'opéra est une réplique du Petit Palais à Paris.

Palais de la Réunification (23)
Dinh Thông Nhât
entre 1962 et 1966
Le Palais de la Réunification (Dinh Thông Nhât) autrefois connu sous le nom de Palais de l'Indépendance (Dinh Dôc Lâp) ou Palais de Norodom, fut conçu par l'architecte Ngô Viêt Thu, le premier lauréat du Prix de Rome en 1955.

Poste centrale de Hô-Chi-Minh-Ville
approx. entre 1900 et 1910
La poste Centrale de Saigon est située au centre de Hô-Chi-Minh-Ville. Elle date de la période coloniale, à l'époque de l'Indochine française, au début du XXème siècle.
Hô-Chi-Minh-Ville : Eglise(s) (2)


Cathédrale Notre-Dame de Saigon
Vương Cung Thánh Đường Sài Gòn - Nhà thờ Đức Bà Sài Gòn
entre 1877 et 1880
La cathédrale Notre-Dame de Saigon, située au a été construite par les Français en 1863.

Église Cho Quan
133 D Tran Binh Trong

Construite par les Français il y a une centaine d'années, cette église se dresse entre DL Tran Hung Dao et D Nguyen Trai.
Hô-Chi-Minh-Ville : Guide (1)


Guide pratique et plan de Hô-Chi-Minh-Ville (16)

Les relations avec les Vietnamiens ne sont pas évidentes, dès lors que vous leur acheter quelque chose. Les arnaques sont fréquentes et impunies, corruption oblige.
Hô-Chi-Minh-Ville : Lieu(x) de culte (6)


Jour de l'An 2006 (Binh Tuât - année du chien) dans une pagode de Cholon
2006
Le lễ tết nguyên đán, plus généralement connu sous le nom abrégé de Tết (ou tết cả ), peut être traduit par la fête de la saison première de l'année.

Mosquée centrale de Cholon
1935
Cette mosquée, l'une des douze que compte la ville, est la plus ancienne. Elle a été édifiée pour les habitants du sud de l'Inde qui vivaient alors à Saigon. La communauté de fidèles s'est étendue, aux Indonésiens et aux Pakistanais notamment.

Pagode Giac Lam (10)
1744
Construite en 1744, sous le règne de Lord Nguyen Phuc Khoat, la pagode n'a pas été rénovée depuis 1900, contrairement à la plupart des autres édifices religieux. Son architecture et sa décoration typiquement vietnamiennes demeurent donc presque intactes.

Pagode Nghia An Hoi Quan
678 D Nguyen Trai

Érigée par la congrégation chinoise de Chaozhou, cette pagode est réputée pour ses bas-reliefs de bois doré.

Pagode Thien Hau
1825
La pagode, nommée en l'honneur de la déesse chinoise de la mer, se distingue par les figurines en céramique qui ornent sa cour intérieure.

Temple Mariamman (11)
approx. entre 1880 et 1900
Le temple de Saïgon dédié à la déesse hindoue Mariamman a été construit à la fin du XIXème siècle par des commerçants du Tamil Nadu
Hô-Chi-Minh-Ville : Marché(s) (3)


Marché Ben Thanh (1)
1912
Le marché a été crée en 1859 par l'administration coloniale française, après le prise de la citadelle de Gia Dinh en 1859. Entièrement détruit par un incendie en 1870, il a été reconstruit pour devenir le plus grand marché de Saigon.


Hô-Chi-Minh-Ville : Musée(s) (1)


Musée de Ho Chi Minh-Ville (2)
Viện bảo tàng Thành phố Hồ Chí Minh
1886
Le bâtiment néoclassique gris construit en 1886 (Quartier de Dong Khoi - Bao Thanh Pho Ho Chi Minh - 08h00/16h00) est l'ancien palais Gia Long.
Hô-Chi-Minh-Ville : Propagande (1)


Propagande communiste

Le Parti communiste vietnamien (en vietnamien : Đảng Cộng Sản Việt Nam) est le parti au pouvoir au Viêt Nam. Il suit le modèle marxiste-léniniste.
Hô-Chi-Minh-Ville : Rues, avenues ... (2)


Cholon

Cho-Lon ("grand marché") était une ville séparée de Saïgon, avant de devenir le Vème arrondissement de la ville. Cho-Lon représente le centre commerçant, avec une population d'un demi-million de Vietnamiens d'origine chinoise, les Hoa.

Rue Pham Ngu Lao

La rue Pham Ngu Lao est le point de convergence de la plupart des touristes qui disposent d'un budget réduit.
Hô-Chi-Minh-Ville : Guide de visite   
Visa
Si vous arrivez de l'étranger, vous aurez besion d'un visa touristique. Vous pouvez passer par votre agence de tourisme locale ou directement par l'Ambassade du Vietnam de votre pays. Une autre solution plus simple et moins coûteuse est de se faire délivrer un visa sur place. Pour cela, il suffit de contacter une agence de tourisme au Vietnam qui vous enverra par email une lettre d'invitation scannée vous autorisant à prendre votre visa à l'arrivée. Plusieurs agences peuvent vous le faire (compter entre 2 et 5 jours ouvrés).

Argent
La plupart des taxis de l'aéroport vous demanderont des US$20 pour vous déposer en ville. Le prix officiel est de $10. Il y a un bureau de change à l'aéroport, qui pratique le cours officiel. La meilleure solution consiste à retirer de l'argent avec sa carte de crédit. Le montant des retraits est limité par opération. On peut enchaîner les retraits plusieurs fois par jour. Les distributeurs de l'aéroport acceptent des transactions plus importantes que ceux du centre ville. Vous serez surpris la première fois de recevoir une grosse liasse de billets neufs en plastique.

Tous les distributeurs n'acceptent pas les cartes étrangères (environ 1 sur 2), en fonction du réseau bancaire auquel ils appartiennent. Attention, la reconnaissance des cartes se fait à partir des pistes magnétiques peintes à l'arrière des cartes. Si elles sont endommagées, les cartes sont inutilisables. Rangez soigneusement vos cartes dans leur étui après usage.


Poste principale de Saigon

Elle se trouve à droite de la cathédrale Notre-Dame. Erigée entre 1886 et 1891, c'est la plus grande poste du Vietnam. Sa marquise de verre et sa charpente en fer témoigne de la période coloniale française. Le guichet de la poste restante se trouve à droite de l'entrée. Stylos, enveloppes, cartes postales et timbres de collection sont vendus sur place. Ouvert de 6h00 à 22h00.

E-mail et Internet
L'accès à Internet est largement répandu à HCMV. Le quartier de Pham Ngu Lao concentre le plus grand nombre de cybercafés.

Agences de voyages
La Saigon Tourist est l'agence de voyages officielle et gouvernementale de HCMV. Elle possède, directement ou partiellement, plus de 70 hôtels, plusieurs restaurants, une société de location de voitures, des clubs de golf. Les agences "privées" en ville proposent des prix souvent très inférieurs à l'agence officielle. Méfiez vous des agences qui ressemblent à des bureaux de compagnies aériennes, notamment de la Vietnam Airlines. On se rend compte du malaise en y pénétrant. Les agences qui vendent des tours organisés ne sont pas des bureaux officiels et ne peuvent émettre des billets directement.

A delà des billets de train et d'avion, les agences vendent essentiellement des voyages organisés dans le delta du Mékong. La formule de trois jours est amplement suffisante. Le voyage se fait en mini-bus souvent pleins. La place pour les jambes est assez limitée. L'autre "best seller" des agences est le billet de bus qui permet de relier Hanoi, en s'arrêtant dans les principales villes le long du trajet (Dalat, Hoi An, Hué pour ne citer que les principales). Pour ceux qui disposent de deux semaines pour découvrir le pays, c'est une formule économique et intéressante.


79 Ko
Transports en commun
Très peu de touristes utilisent le bus en ville. Il faut savoir que chaque bus travaille à son propre compte. Le chauffeur et son "co-équipier" qui s'occupe de la montée et de la descente des voyageurs sont rémunérés au nombre de passagers qui transitent chaque jour dans leur bus.

Pour descendre le bouton "stop" n'est jamais utilisé, l'usage veut qu'on demande par avance au "co-équipier" de nous arrêter à un arrêt précis, ou de l'avertir un arrêt en avance.

Les tickets s'achètent au coup par coup. Vous avez la possibilité d'acheter des carnets de 30 tickets (coût unitaire moins cher) à la gare routière en face de la porte Sud du marché Ben Thanh.

Les autres moyens de locomotion sont plus commodes. Se déplacer en taxi est simple et économique. Pour les petits trajets, il est préférable d'utiliser les cyclo-pousse ou les taxi-moto. Ils ne sont pas chers et se faufilent dans le trafic. Négocier toujours le prix avant le départ. Comme la plupart des Vietnamiens ne parlent pas l'anglais, montrez leur sur une carte la destination. Les hôtels offrent presque tous des cartes gratuitement. Ayez toujours des petites coupures sur vous. Les taxis n'ont jamais de monnaie.

Pour les trajets de longue distance, le bus est une alternative au train. Plusieurs compagnies assurent la liaison Hô-Chi-Minh-Ville/Hanoi sur la base d'un forfait qui permet de s'arrêter dans toutes les villes importantes sur le trajet.


101 Ko
Santé
L'International Medical Center (Quartier de Dong Khoi - 1 D Han Tuyen) est le centre de santé occidental le moins cher ($US40 pour une consultation - 24/24h)

La prostitution est très active à Saigon. Certains moto-taxi écument les quartiers touristiques pour alimenter les hôtels de passe.

Le Vietnam connaît depuis une quinzaine d'années de profondes évolutions sociales provoquées par son ouverture au monde et sa croissance économique spectaculaire. Ces changements rapides sont globalement porteurs de progrès social mais s'accompagnent également de l'émergence de nouveaux problèmes. Le VIH a fait son apparition tardivement au Vietnam (au début des années 1990) et l'infection est restée longtemps confinée au sein d'une population marginalisée par la société, les héroïnomanes par voie veineuse et des personnes vivant de prostitution. Comme partout dans le monde, l'épidémie s'est ensuite étendue à la population générale. Selon les estimations les plus sérieuses, le Vietnam compte en 2006 plus de 260 000 personnes porteuses du virus, responsable de près de 15 000 décès par an et l'on estime à plus de 30 000 le nombre de nouvelles contaminations annuelles. Ces chiffres sont en croissance rapide.

Hôtels
Les hôtels sont nombreux à Saigon (voir la liste sur la version anglaise), notamment à proximité de le quartier de Pham Ngu Ngu Lao (plus d'une centaine). Evitez absolument les adresses conseillées par les taxis.
Hô-Chi-Minh-Ville : Description   
Pendant la guerre du Việt Nam, Saigon était le siège du commandement US. Son activité économique a été dopée par la présence de centaines de milliers de soldats américains. Le port était embouteillé par l'arrivée d'énormes importations de matériel. La prise de Saigon par les communistes, le 30 avril 1975, marqua la fin de la guerre du Việt Nam. La ville fut débaptisée au profit du nom du "leader" des communistes vietnamiens, Hồ Chí Minh. De nombreux Vietnamiens utilisent encore le nom de Saigon.

Hô-Chi-Minh-Ville se divise en 19 arrondissements et 5 districts pour une superficie de 2.090 km2 et 7.400.100 habitants (2005). Les arrondissements intra-muros sont numérotés de 1 à 12. S'y ajoutent ceux de Tân Bình, Bình Thạnh, Phú Nhuận, Thủ Đức, Gò Vấp. Les districts suburbains sont Nhà Bè, Cần Giờ, Hóc Môn, Củ Chi, Bình Chánh.

Climat
La mousson qui commence au mois de mai et s'achève au début du mois de septembre, est marquée par des pluies torrentielles. Il pleut pratiquement tous les jours. La saison sèche débute en novembre et se termine en avril. Le mois de mars est souvent le plus chaud de l'année.

Lieux et monuments

Saigon était à l'origine un petit port cambodgien, un village de pêcheur nommé Prey Kor. Occupé par des Annamites dès le XVIIème siècle, le site est alors baptisé Saigon, puis entouré de murailles au XVIIIème siècle, avant d'être conquis par les Français en 1859. Saigon sera connu pendant des années comme le "Paris de l'Extrême-Orient". La ville abrite de nombreux monuments coloniaux.

Rue Đồng Khởi (ex-rue Catinat)
- La cathédrale Notre-Dame, en brique rouge importée de Marseille, sur le modèle de la cathédrale Notre-Dame de Paris mais de dimensions inférieures.
- Sur le côté la grande poste dont la charpente métallique fut conçue par Gustave Eiffel figurent deux cartes coloniales préservées à l'entrée.
- L'hôtel Continental, construit en 1880 par Pierre Cazeau. L'écrivain André Malraux et sa femme y résidèrent entre 1924 et 1925.
- L'hôtel Majestic, construit en 1925 pour la compagnie Huibon Hoa (crée par des associés originaires de Chine) dans le style colonial français.
- L'opéra ou "théâtre municipal" construit sur le modèle du Petit Palais à Paris, en 1900.

Boulevard Nguyễn Huệ (ex-boulevard Charner)
- Le très bel hôtel-de-ville de Hô-Chi-Minh-Ville

Boulevard Lê Duẩn (ex-boulevard Norodom)
- le palais de la réunification (ex-palais Norodom, ex-palais de l'indépendance)

Autres édifices religieux
- Les nombreuses pagodes que comptent la ville : la pagode de l'empereur de Jade, la pagode de Giac Làm, la pagode Vinh Nghîem...
- le temple hindou de Mariamman rue Trương Định (ex-rue Lareynière)
- la mosquée indienne rue Đông Du (ex-rue de l'Amiral-Dupré)
- l'église Cha Tàm dans le quartier chinatown de Cholon dont l'intérieur est un mélange de néogothique et de chinois. Le Christ est salué par des gongs.

Marchés
- Marchés de Ben Thanh (le plus grand marché de la ville)
- Marché de Binh Tay dans le quartier chinatown de "Cholon" (qui veut dire "grand marché" en vietnamien).

Musées
- Le musée de la Révolution, qui abrite des avions, hélicoptères et autres véhicules dans les jardins.
- Le musée d'Hô Chi Minh, situé dans les anciens locaux de la Compagnie des Messageries Maritimes, bâtiment en brique et plus ancien vestige français. Saïgon a été la tête de ligne asiatique du transport maritime de passagers et de fret, entre Marseille et l'Extrême-Orient pendant la période coloniale.

Coutumes de la ville
Hô-Chi-Minh-Ville n'est pas une ville que l'on apprécie forcément pour la beauté de ses monuments, mais plutôt pour son ambiance.
- Les habitants, les vrais "Saigonnais" appellent toujours leur ville "Saigon".
- Il y a de nombreux vendeurs à la sauvette partout dans la ville.
- La métropole est envahie de mobylettes.
- Les habitants sortent le soir dans la rue pour manger, parler sur les places publiques... afin de profiter de la fraîcheur du soir.
- Il y a à Hô-Chi-Minh-Ville une importante minorité francophone, la langue parlée et comprise surtout par les personnes des générations anciennes. Les jeunes préfèrent l'anglais même si le français est enseigné.

Saigon dans la littérature
- Les civilisés, Claude Farrère
- L'Amant et L'Amant de la Chine du Nord, Marguerite Duras
- Soleil au ventre, Mort en fraude, Les asiates Jean Hougron
- L'adieu à Saigon, Jean Lartéguy
- Jade, Michel Tauriac
- La Ligne de force, Pierre Herbart
- Le Roi lépreux, Pierre Benoit
- Les neuf dragons, Pierre Desrochers
- L'amiral Henri Rieunier ministre de la marine la vie extraordinaire d'un grand marin 1833-1918, Hervé Bernard historien écrivain
- Flânerie dans Saïgon, naissance d'une ville, 1997, Henry Thano Zaphiratos
- The Quiet American (trad. Un Américain bien tranquille), Graham Greene
- Les Rambles de Saigon, Joan-Daniel Bezsonoff
- La guerra de la Cotxinxina, Joan Perucho
- Sud Lointain, d'Erwan Bergot

Au cinéma
- Le film Indochine a été partiellement tourné à Hô-Chi-Minh-Ville.
- Le film Cyclo a été tourné à Hô-Chi-Minh-Ville.
- Une tour du Carver Media Group Network est située à Ho-Chi-Minh-Ville dans un des films de James Bond (Demain ne meurt jamais).

Personnages célèbres
- Yvan Audouard
- Erwan Bergot
- Lucien Bodard
- Jacques Chancel
- Marguerite Duras
- Sylvester Stallone
- Graham Greene
- Jean Lartéguy
- Charles Sobhraj

Jumelages
- Taipei (Taïwan) depuis 1968.
- Shanghai (Chine) depuis 1990.
- San Francisco (États-Unis) depuis 1975.
- Pusan (Corée du Sud) depuis 1995.
- Lyon (France) depuis 1997 (projet de protocole).
- Toronto (Canada).
Hô-Chi-Minh-Ville : Histoire   
Les Khmers, premiers habitants des lieux, désignaient cette ville sous le nom de Prey Nokor (la ville de la forêt). Ce nom est toujours d'usage pour les Cambodgiens ainsi que pour la minorité khmer Krom vivant dans le delta du Mékong.

A l'arrivée de Vietnamiens, dans leur longue marche du delta du Fleuve Rouge au delta du Mékong durant des siècles pour bâtir le Việt Nam, la ville prit le nom de Sài Gòn, tandis que le nom officiel, en usage jusqu'à la colonisation française, était Gia Định (嘉定 dans l'écriture vernaculaire vietnamienne). Les Français pérennisent le nom Sài Gòn, avec une orthographe francisée (Saigon). Le 2 juillet 1976, les vainqueurs communistes imposent le nom d'Hô-Chi-Minh-Ville (Thành phố Hồ Chí Minh), adopté par le premier gouvernement en 1945 de la République démocratique du Việt Nam, en hommage à Hồ Chí Minh.

Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4-Chi-Minh-Ville
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html
Hô-Chi-Minh-Ville : Plus de photos   
Hô-Chi-Minh-Ville