English
Turquie > Patara > Patara
Patara


Patara
Patara (Turquie)

Patara (en grec : Patara, Πάταρα), francisé en Patare, est un antique port de Lycie, comblé depuis par la vase et réduit aujourd'hui à l'état de marais. C'est une des plus importantes et des plus anciennes cités de Lycie. Elle bénéficiait d'un triple droit de vote dans la confédération Lycienne.
   Patara : Visite virtuelle   10 sections et 2 éléments
Patara : Edifice(s) (7)


Agora

Les archéologues ont dégagé une grande avenue (12.60 mères de large, l'une des plus grande d'Anatolie) menant à l'agora, la place du marché.

Arc de Triomphe de Mettius Modestus
Arc de Triomphe de Modeste
vers 100
C'est un arc à trois baies, avec une baie centrale plus importante que les deux baies latérales, dont les deux faces sont semblables (ce qui écarte pensons-nous l'hypothèse d'une porte dans le rempart, ceci joint au fait que la profondeur de l'arc est de 2,40m).

Bains romains

Les Bains du Port, également appelés "Bains des Dattiers" en raison de la présence de palmiers à proximité, ont été construits au cours de la période romaine, et utilisés jusqu'à la période byzantine.

Bouleutérion

Dans les cités de la Grèce antique, la Boulè (en grec ancien Βουλή aussi transcrit Boulê) est une assemblée restreinte de citoyens chargés des lois de la cité.

Temple construit dans le style corinthien
IIème siècle
Les restes d'un temple de style corinthien du IIe siècle ont été découverts à Pattara, visible de la voie principale.

Théâtre de Patara

approx. entre 20 et 149
Sur la pente d'une petite colline, se trouve le théâtre de Patara, bien conservé qui d'après des inscriptions existait déjà sous Tibère, au début du premier siècle de notre ère. La voie principale de la ville a été restaurée récemment.

Thermes de Vespasien
entre 69 et 79
Les thermes de Vespasien, situés à proximité de la basilique, sont sans doute les bains romains les plus anciens en Lycie. Bien que rattachés à l'empereur Vespasien, il semble plus probables qu'ils datent de la période de Néron.
Patara : Guide (1)


Guide, plan et vue satellite de Patara (2)

Le site archéologique de Patara se trouve à l'extrémité d'une route qui traverse Gelemis (Patara Village - environ 2km), le long d'une plage de sable fin, sans doute l'une des plus belles de Turquie.
Patara : Lieu(x) (1)


Plage de Patara


La plage de 18km est l'une des plus belle de Turquie. Aucun hôtel à proximité, en raison du classement de la zone en site archéologique. Pas d'ombre non plus, en dehors de celle des parasols. Risque important de coups de soleil virulents.
Patara : Sculpture (1)


Sarcophages lyciens

La Nécropole renferme des sarcophages Lyciens et des tombeaux Romains.
En relation avec : Saint Nicolas de Myre
Patara : Guide de visite   
Le site archéologique de Patara se trouve à l'extrémité d'une route qui traverse Gelemis (Patara Village - environ 2km), le long d'une plage de sable fin, sans doute l'une des plus belles de Turquie. Aucun hôtel sur la plage, il faudra dormir à Gelemis si l'on désire résider y passer la nuit (nombreux moustiques). L'entrée du site, et donc de la plage, est payante. Vous aurez le choix entre un billet valable une semaine (7.00 euros) et un billet uniquement pour la journée (1.50 euro).

Patara se trouve à 12km au sud de Xanthos. On peut y accéder en voiture (6km jusqu'à Ovaköy, puis turner à droite), en bus ou en dolmus à partir de Fethiye (1h25), Kalkan (1/2h), Kas (1h00), Dalaman (1h45) et d'Antalya (5h00).
Patara : Description   
Il demeure aujourd'hui de l'antique cité quelques monuments qui ont été sauvés des sables, notamment :
* La Nécropole contenant des sarcophages Lyciens et des tombeaux Romains,
* L'Arc de Triomphe,
* Une porte monumentale qui était l'entrée de la cité et qui fut construit en 100 Ap. J.-C. par le gouverneur Romain Mettius Modestus,
* Le Théâtre qui est construit en 147 Ap. J.-C.,
* L'Ecclesterium qui était le plus grand bâtiment administratif d'Asie Mineure,
* Un temple corinthien entouré par les remparts de la forteresse byzantine etc...

Un grand buste d'Apollon a été découvert sur la colline voisine de la Ville, ce qui indique l'existence d'un Temple d'Apollon à cet endroit, mais qui n'a pas encore pu être localisé précisément.

Personnalités liées à cette ville
* Saint Méthode

Source Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patara
Texte soumis à la licence GNU : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html
Patara : Histoire   
Patara est déjà connue par les Hittites sous le nom de Patar. Selon la légende, la cité aurait été fondée par le fils d'Apollon, Pataros et une Nymphe. Elle serait aussi le lieu de naissance d'Apollon. La ville était célèbre pour son Oracle d'Apollon qui s'y tenait durant les six mois d'hiver (les six autres mois il était à Délos).

Durant la période hellénistique, le port de Patara a été utilisé comme base navale, en -315 par le roi de Macédoine Antigonos Monophtalmos (-384/-301). Puis par les Ptolémées, qui sous leur occupation rebaptisèrent la ville Arsinoé, puis en -190 par le Roi Séleucide Antiochos III (-223/-187). Par la suite, elle devient le siège des gouverneurs romains qui y fixent la flotte qui établissait les transactions avec les provinces de l'Est.

Durant cette période, la cité devient la capitale des provinces romaines de Lycie et de Pamphylie. Le port sert aussi de réserve pour les produits agricoles en attente d'expédition vers Rome. C'est à Patara que saint Paul se serait embarqué pour la Phénicie.

L'histoire raconte que le personnage de Saint Nicolas est inspiré de Nicolas de Myre né à Patara entre 250 et 270 après J-C. Il est mort le 6 décembre, en 345 ou en 352 dans la ville portuaire de Myre en Asie Mineure. C'est l'un des saints les plus populaires en Grêce et dans l'Eglise Latine. Il fût évêque au VIe siècle. Sa vie et ses actes sont entourés de légendes. L'une d'entre elle raconte comment le saint aurait ressuscité trois petits enfants venus demander l'hospitalité à un boucher. Celui-ci les accueillit et profita de leur sommeil pour les découper en morceaux et les mettre au saloir. Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là demande au boucher, lui servi ce petit salé. Terrorisé ce dernier prit la fuite et Saint Nicolas fit revenir les enfants à la vie.
Patara