English
Népal > Katmandou > Temple de Swayambhunath
Temple de Swayambhunath
Temple de Swayambhunath



Inscription au Patrimoine Mondial par l'Unesco : 1979

Katmandou (Népal)

Swayambhunath (Devanagari : स्वयम्भूनाथ स्तुप) est l'un est des plus anciens et le plus vénérés des temples bouddhistes de Katmandou. Visible de loin du fait de son imposant stupa, il est construit sur une colline située à l'ouest de Katmandou.
   Temple de Swayambhunath : Visite virtuelle   22 sections et 6 éléments
Temple de Swayambhunath : Attraction(s) (1)


Singes du temple de Swayambhunath

Le temple de Swayambhunath est surnommé le "temple des singes", car une vaste tribu a élu domicile sur la colline.
Temple de Swayambhunath : Guide (1)


Guide de visite, plan et vue satellite du temple de Swayambhunath (4)

On peut accéder au temple de Swayambhunath à pied, en vélo ou en taxi. Le promenade entre le quartier de Thamel et le sanctuaire est très agréable.
Temple de Swayambhunath : Lieu(x) de culte (17)


Anantapura Sikhara
Anantapur
1646
Les deux temples Sikhara, connus sous les noms de Pratappur et Anantapur, ont été érigés par le roi Pratap Malla afin de favoriser sa victoire contre le Tibet au XVIIème siècle. L'histoire de cette victoire est gravée sur les deux cloches placées en façade.


Chapelles du stupa de Swayambhunath

Chaque coté du stupa de Swayambhunath est doté d'une chapelle dédiée au Panch Bouddhas (cinq Bouddhas)


Entrée du temple de Swayambhunath

Un porte très colorée encadre des statues de Bouddha et ouvre sur l'escalier de 365 marches qui conduisent au temple de Swayambhunath.

Escalier conduisant au stupa de Bodhnath (2)
XVIIème siècle
Une route conduit au sommet du temple. La plupart des visiteurs empruntent l'escalier de 365 marches qui mène jusqu'au stupa, les autres se contentent de redescendre.

Flèche du stupa

La flèche du temple, "la couronne de Bouddha", est généralement faite de cuivre recouvert de feuilles d'or. Elle est divisée en 13 chatraveli (empilement de sept à treize disques sur l'harmica d'un stupa) et surmontée d'un parasol et des deux symboles du soleil et de la lune.

Harmika du stupa de Swayambhunath

Le harmika qui couronne le stupa indien est une partie de l'édifice sur la plan symbolique.

Moulins à prières

Un moulin à prières (mani korlo en tibétain) est un objet cultuel utilisé par les Tibétains pratiquant le bouddhisme.

Place autour du stupa de Swayambhunath

La place qui borde le grand stupa est bordée de bâtiments très colorés, de monastères bouddhistes de style tibétain, de nombreux commerces, cafés et restaurants. La vie y est très active.


Stupa de Shantipura

Le monument de Shantipura (symbole du ciel) est situé à l'extrême nord de la plateforme.

Stupa de Swayambhunath
entre 464 et 640
Le stûpa consiste en un dôme à la base. Au-dessus du dôme, il y a une structure cubique avec les yeux de Bouddha regardant dans les quatre directions.



Temple de Hariti
Temple d'Ajima

Le temple de Hariti (déesse de la variole) Devi est très vénéré des hindous et des bouddhistes.

Vajra géant
XVIIème siècle
Le vajra, mot sanscrit signifiant "diamant" ou "foudre", est un symbole important et un instrument rituel dans l'hindouisme et surtout dans la tradition bouddhique vajrayana ("voie du diamant") auquel il a donné son nom,ainsi que dans le bön.
Temple de Swayambhunath : People (2)


Pélerins au temple de Swayambhunath

Chaque matin avant l'aube, des centaines de pèlerins montent les 365 marches de l'escalier situé sur le flanc est la colline, passant le Vajra doré (Tibétain : Dorje) et deux lions gardant l'entrée.

Sadhu au temple de Swayambhunath

Le sādhu (du sanskrit साधु sādhu, "homme de bien, saint homme") est celui qui a renoncé à la société pour se consacrer au but ultime de toute vie, selon l'hindouisme, qui est la moksha, la libération de l'illusion (māyā), l'arrêt du cycle des renaissances et la dissolution dans le divin, la fusion avec la conscience cosmique.
Temple de Swayambhunath : Sculpture (1)


En relation avec : Bouddha
Temple de Swayambhunath : Horaires   


Tarifs :
NRP 75

Temple de Swayambhunath : Guide de visite   
On peut accéder au temple de Swayambhunath à pied, en vélo ou en taxi. Le promenade entre le quartier de Thamel et le sanctuaire est très agréable. Les taxis empruntent généralement la route du Musée National et déposent leur passager à l'angle ouest du temple. Il est très facile alors de monter jusqu'au sommet de la colline, même si certaines portions sont un peu raides.

Si vous décidez de vous rendre sur place en vélo, il est judicieux de demander à quelqu'un de le surveiller pendant la visite, moyennant quelques rupies.

On peut se rendre à pied au temple par deux routes à partir de Katmandou. A partir de Chhetrapati, à l'ouest de Thamel, vous pouvez descendre en direction de la rivière ou alors passer par le temple Indrani avant de franchir le pont. Vous apercevez alors facilement le stupa au sommet de la colline. Votre route vous conduira entre le temple de Bijeshwari, à gauche, et celui de Shobabaghwati, à droite. La distance entre la rivière et le temple de Swayambhunath est d'environ un kilomètre.
Temple de Swayambhunath : Description   

67 Ko
Le stûpa consiste en un dôme à la base. Au-dessus du dôme, il y a une structure cubique avec les yeux de Bouddha regardant dans les quatre directions. Il y a un Toran pentagonal présent au-dessus de chacun des quatre côtés avec des statues gravées en eux. Derrière et au-dessus du torana, il y a treize rangées. Au-dessus de toutes les rangées, il y a un petit espace au-dessus du lequel le Gajur est présent.

La base du stûpa représente la terre, la coupole l'eau, la tour le feu, et la couronne l'air.

Le stûpa est formé d'un dôme recouvert d'une structure cubique (harmika) dont chaque face, surmontée d'un toran pentagonal, est ornée d'une paire d'yeux qui représentent la Sagesse et la Compassion et d'un troisième oeil, également dit "oeil intérieur" ou "oeil de l'âme". C'est une métaphore mystique et ésotérique qui désigne, au-delà des yeux physiques, un troisième regard. En Inde, le troisième oeil est appelé Jnana chakshu, l'oeil de la Connaissance. Il est localisé au niveau du sixième chakra, dit ajna chakra. Les divinités ou les saints sont représentés avec un point ou une marque sur le front à cet effet.

En Inde, le tilak ou le bindi se portent sur le front comme un troisième oeil. Dans le bouddhisme c'est l'Urna qui symbolise cet oeil. On le trouve sur les statues des bouddhas et des bodhisattvas des IIème et IIIème siècles. Le stupa est recouvert d'un torana de treize rangées.

Chaque coté du stupa est doté d'une chapelle dédiée au Panch Bouddhas (cinq Bouddhas)

L'iconographie tibétaine produira de nombreux mandalas dédiés aux cinq Jinâs "vainqueurs (des illusions)", émanations du Bouddha primordial à localisation cosmique précise, parfois appelés Dhyani-Bouddha par amalgame avec la méditation. Ils forment le Pancha Tathagata du bouddhisme tantrique et correspondent aux cinq ensembles de l'univers, aux cinq éléments.

- Aksobhya à l'Est ("la Lumière Infinie"). Sa couleur est le bleu, son attribut, le vajra (la foudre), et sa monture l'éléphant. Il est l'incarnation de l'aspect de Sagesse Transcendantale.

- Ratnasambhava ("Né du Joyau"), au Sud. Sa couleur est le jaune, son attribut, le joyau et sa monture, le cheval ou le lion.

- Amitâbha ("l'Eclat Infini"), également appelé Lokanatha ("Seigneur du Monde") ou Padmapani ("qui a un Lotus à la main"), à l'Ouest. Il est Amitofo pour les Chinois et Amida au Japon. Sa couleur est le rouge foncé, son attribut, le lotus, et sa monture, le paon. Il tient une coupe d'ambroisie. Bien que peu vénéré en Inde, et pratiquement inconnu dans le bouddhisme primitif, l'Amitbha est l'un des Bouddha les plus importants du Mahayana. Il est l'incarnation de l'aspect d'Amour du Bouddha Idéal, l'aspect d'Amour de l'Eveil.

- Amogasiddhi au Nord ("l'Incorruptible"). Sa couleur est le vert, son attribut, épée ou double vajra, et monture, l'aigle.

- Vairocana au zénith ("Seigneur Omniscient" - "Lumière Universelle"). Sa couleur est le blanc, son attribut, le disque, et sa monture, le dragon. Souvent représenté les deux mains devant la poitrine, assis sur un trône de lions, il est parfois interverti avec Aksobhya.
Temple de Swayambhunath : Histoire   
Selon le Swayambhu Purana, la vallée était autrefois un lac qui donna naissance à un lotus. Elle fut alors appelé Swayambhu, signifiant "auto-créé". Le stupa sera construit à l'emplacement d'une flamme auto-générée éternelle (svyaṃbhu).

Selon la légende, la Bodhisattva Manjusri eut la vision d'un lotus à Swayambhu et s'y rendit pour le vénérer. Afin de permettre aux pèlerins d'accéder au site, Manjusri ouvrit de son épée un passage à Chovar afin de libérer l'eau du lac. Le lotus se transforma en colline et la fleur forma le stupa de Swayambhunath.

Selon l'exploratrice Alexandra David-Neel, légende raconte qu'"au bout de la chaîne neigeuse des Himalayas, Ishwara, le dieu précédant Bouddha, créa une vallée qui fut appelée Naghrad, signifiant lac habité par une divinité serpent, un naga. Dans les temps anciens, un Bouddha nommé Vispashyi vint au Népal et y demeura sur un montagne à l'est du lac. Un jour de pleine lune, il sema une graine de lotus dans ce lac, puis retourna chez lui. Plus tard la graine de lotus germa, produisit une fleur, et dans le coeur de ce lotus, Swayambu (le nom de Bouddha au Népal) apparut sous la forme de lumière".

Swayambhunath compte parmi les plus anciens sites religieux du Népal. Selon le Gopālarājavaṃśāvalī, le sanctuaire a été fondé par l'arrière-grand-père du roi Mānadeva (464-505), le roi Vṛsadeva, au début du cinquième siècle. Ceci semble être confirmé par une inscription trouvée sur le site.

Certains évoquent la construction d'un sanctuaire par l'empereur Ashoka au troisième siècle avant Jésus-Christ, à l'emplacement du stupa actuel. Le temple aurait ensuite été détruit.

Les envahisseurs moghols en provenance du Bengale endommageront le stupa en 1346, afin de faire main basse sur de l'or.

Bien que le site soit considéré comme bouddhiste, le lieu est également révéré par les hindous. De nombreux souverains hindous ont prié dans le temple, notamment Pratap Malla, le roi de Kantipur et fils de Yaksha Malla, dernier souverain de la dynastie Malla ayant régné sur le Népal entier. Pratap Malla fera construire l'escalier de 365 marches sur le flanc est de la colline.

La restauration du stupa, entreprise en juin 2008, a pris fin en mai 2010. C'est la quinzième opération de cette nature depuis sa construction. La précédente datait de 90 ans. Le dôme a été redoré avec 20 kilos de feuilles d'or financés par la Tibetan Nyingma Meditation Center de Californie.
Temple de Swayambhunath : Plus de photos   
Temple de Swayambhunath