English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > Louis XII > La Pietà entre saint Jean et sainte Marie-Madeleine
Guide de visite : La Pietà entre saint Jean et sainte Marie-Madeleine
La Pietà entre saint Jean et sainte Marie-Madeleine






Date : approx. entre 1480 et 1500

Matériaux : Email peint sur plaque de cuivre
Acquisition : Acquisition avec le legs Charles Séguin (1909)
Musée du Louvre
Louis XII
Aile Richelieu
Premier étage - Section 11
Elément 22 sur 33
Objet(s) d'Art
Objet de culte (Plaque)

Vitrine : 1

Région en relation
Limoges (France)

Description   

Limoges, qui a été le centre de la production d'objets en émail champlevé, adopte progressivement la technique de l'émail peint sur plaques de cuivre qui consiste à étaler à la spatule des couches d'émail coloré par des oxydes.

Essentiellement consacrées à des sujets religieux, les oeuvres produites peuvent former des ensembles. L'histoire retiendra l'artiste connu sous le nom de Pseudo-Monvearni, le premier qui ait été identifié, même si cette découverte repose sur la lecture erronée d'une inscription sur un volet de triptyque conservé au Taft Museum à Cincinnati. La vitrine de cette salle expose une série de plaques représentant des épisodes de la Passion du Christ et de la Légende de saint Christophe.

Elément(s) en relation   
Musée du Louvre :
Louis XII
La Résurrection de Lazare
Plaque
Pseudo-Monvearni
approx. de 1480 à 1500
La Flagellation
Plaque
Pseudo-Monvearni
approx. de 1480 à 1500
La Crucifixion
Plaque
Pseudo-Monvearni
approx. de 1480 à 1500
L'Entrée du Christ à Jérusalem
Plaque
Pseudo-Monvearni
approx. de 1480 à 1500
Le Christ devant Pilate
Plaque
Pseudo-Monvearni
approx. de 1480 à 1500
La Cène
Plaque
Pseudo-Monvearni
approx. de 1480 à 1500
Le Portement de croix dans un grand paysage
Plaque
Pseudo-Monvearni
approx. de 1480 à 1500
La Résurrection
Plaque
Pseudo-Monvearni
approx. de 1480 à 1500
Le grand Portement de croix
Plaque
Pseudo-Monvearni
approx. de 1480 à 1500
Article(s) en relation   

Le Second Concile de Nicée (787)
Le chanoine Adolphe-Charles Peltier, dans son Dictionnaire universel et complet des conciles publié dans l'Encyclopédie théologique en 1847, rapporte les travaux du second concile oecuménique de Nicée (787) qui rétablira l'usage des images religieuses.
Évangile selon saint Matthieu
Disciple de Jésus également appelé Lévi, Matthieu était publicain à Capharnaüm. Son Evangile semble avoir été écrit en Syrie vers l'an 85, peut-être en araméen, plus vraisemblablement en grec, langue dans laquelle il sera transmis.
Évangile selon saint Luc
Auteur du troisième Évangile et des Actes des Apôtres, saint Luc sera uniquement mentionné dans les Épîtres de saint Paul, qui le qualifiera de médecin. Ami de Jacques, le frère de Jésus, saint Luc rapportera de nombreux textes et témoignages.
Évangile selon saint Jean
Jean, fils de Zébédée, pêcheur de Galilée et de Salomé, était le frère de Jacques le Majeur. Originaire de Galilée, il naîtra à Bethsaïde et sera peut-être disciple de Jean-Baptiste avant d'être celui de Jésus. Son Evangile est le plus récent (vers 95).
Les Actes des Apôtres
Les Actes des Apôtres, qui raconte les débuts de l'Eglise chrétienne, est la suite l'Evangile de saint Luc. La deuxième partie du livre retrace les voyages saint Paul à Chypre, en Macédoine, en Grèce et Asie mineure, jusqu'à son arrestation à Jérusalem.
Évangile selon saint Marc
Jean, surnommé Marc dans les Actes des Apôtres, semble avoir connu Jésus sans avoir été l'un de ses disciples. Il accompagnera Paul et son cousin Barnabé lors de leur premier voyage missionnaire, puis prêchera l'Évangile à Chypre avec ce dernier.
Les textes sacrés apocryphes
La Bible juive se limitait, au début du Ier siècle, aux cinq rouleaux de la Loi ou Torah, aux rouleaux des grands et petits prophètes, et à celui des psaumes.
Voltaire et les textes sacrés apocryphes
Voltaire consacrera un chapitre de son Dictionnaire Philosophique aux textes sacrés apocryphes. Nous reproduisons le texte intégral de son étude.
Les représentations de la Vierge dans l'art byzantin
Les représentations de la Vierge dans l'art byzantin sont souvent associées à des qualificatifs qui font référence à son attitude.

La Pietà entre saint Jean et sainte Marie-Madeleine
Pseudo-Monvearni
Sainte Vierge
Jésus-Christ
Saint Jean l'Evangéliste
Sainte Madeleine
Ange
Descente de la Croix
Descente de la Croix