English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > Galerie Daru > Le Gladiateur Borghèse
Guide de visite : Le Gladiateur Borghèse
Le Gladiateur Borghèse





Artiste : Agasias


Date : vers 100 avant J.C.

Matériaux : Marbre
Acquisition : Collection Borghèse (1808)
Musée du Louvre
Galerie Daru
Aile Denon
Rez-de-chaussée
Héros combattant
Elément 1 sur 26
Antiquités étrusques et romaines
Sculpture (Statue)

Région en relation
Antium (Italie)
Site en relation :
Ephèse


Description   

La première mention de cette oeuvre en marbre pentélique date de sa restauration en 1611, probablement peu de temps après da découverte à Anzio, l'antique Antium où se trouvait la villa de Néron. Le bras droit, le sexe et le deuxième orteil du pied droit sont modernes, sans doute restaurés par Nicolas Cordier. L'oeuvre est signée sur le support "Agasias, fils de Donithéos, éphésien a fait".

Le Gladiateur de la Collection Borghèse a reçu ce titre erroné de ses premiers découvreurs. Cette statue grecque d'un homme nu et vigoureux, représenté dans l'attitude du combattant avec le bouclier levé et sans doute l'épée prête à frapper, ne peut en aucun cas évoquer les jeux du cirque que les Grecs ne connaissaient pas.

Identifiée tantôt comme Achille, Ajax ou Léonidas, tantôt comme un simple athlète, la statue recevra le titre de "Héros combattant" en 1830, qui n'engageait pas ses auteurs. Le guerrier représenté lutte à pied contre un adversaire qui le surplombe, vraisemblablement un cavalier. Le modèle sera représenté par de très nombreux artistes.

Certaines caractéristiques de la statue procèdent de Lysippe de Sicyone, bronzier grec du IVème siècle avant Jésus-Christ. Cette parenté semble être confirmée par le rayonnement de la composition dans l'espace. Le sculpteur moderne auteur de la restauration a sans doute faussement placé le bras droit dans la prolongation du torse alors qu'il devait s'en écarter. Il semble toutefois que l'oeuvre soit originale. L'artiste qui l'a signée au début du Ier siècle avant Jésus-Christ semble avoir mélanger l'héroïsme volontaires des bronzes de Lysippe et la passion des monuments de Pergame.

L'oeuvre a été restaurée en 1997, grâce au soutien de monsieur Marc Ladreit de Lacharrière, président de Fimalac.

Plus de photos   
Elément(s) en relation   
Article(s) en relation   

Iphigénie à Aulis
Agamemnon, dont la flotte était retenue à Aulis en raison du mauvais temps, devra sacrifier sa fille Iphigénie pour apaiser Artémis. Il convaincra sa mère d'envoyer sa fille en lui promettant le mariage avec Achille, nullement prévenu de ce stratagème.
Hécube
Une légende rapporte que les Ombres d'Achille et de Patrocle partiront vivre à Leucè (I'île blanche). Ulysse héritera de l'armure d'Achille qui l'offrira à Néoptolème pour le convaincre de venir lutter aux cotés des Grecs.

Le Gladiateur Borghèse
Agasias
Scipion Borghèse
Achille
Ajax
Lysippe de Sicyone