English
   France > Paris > Châtelet-Les Halles > Place du Châtelet > Théâtre du Châtelet
Guide de visite : Théâtre du Châtelet
Théâtre du Châtelet





Artiste : Gabriel Davioud

En relation avec : Andrea Palladio

Date : entre 1860 et 1862

Théâtres
Elément sur 7
Rues, avenues ...
Architecture extérieure (Théâtre)

Région en relation
Paris Ier (France)

Description   

Deux théâtres, construits par Davioud entre 1860 et 1862 à la demande du baron Haussmann, se dressent de part et d'autre de la fontaine, le long des quais de la Seine. Leur architecture extérieure répond aux critères de l'époque. Ils possèdent chacun une entrée sous arcade, une loggia correspondant au foyer ainsi que des toits en carène. La décoration s'inspire de la basilique de Palladio.

Le Théâtre du Châtelet occupe l'emplacement de l'ancienne forteresse. La musique a remplacé les cris étouffés des pauvres bougres qui, jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, étaient passés à la question dans les salles de torture. C'est dans ce théâtre que sera créée, en 1874, l'Association des Concerts Colonne dirigée par Edouard Colonne. L'orchestre réunira les virtuoses de l'époque et interprètera les oeuvres des plus grands compositeurs français du siècle : Berlioz, Bizet, Saint-Saëns, Lalo, Massenet. Le public parisien découvrira également les oeuvres de Liszt, Wagner, Schumann, Brahms. Certains grands compositeurs étrangers viennent eux-mêmes diriger leurs oeuvres, tels Tchaïkovski, Mahler et Richard Strauss. Au début du siècle, Gabriel Astruc, impresario et éditeur de musique accueillera les Ballets russes de Diaghilev. Les danseurs étoiles se nomment alors Nijinski et Pavlova ...

De 1928 à 1966, le metteur en scène Maurice Lehmann sera le maître d'oeuvre de la période d'or de l'opérette à grand spectacle. Broadway débarquera au Théâtre du Châtelet avant guerre. Ce théâtre consacrera Luis Mariano, vedette incontestable des midinettes de l'époque qui ne se consoleront jamais de son départ pour un monastère. Francis Lopez composera la musique de nombreuses productions, notamment l'Auberge du Cheval-Blanc, qui permettra à Serge Guétary de poursuivre sa carrière après son succès, au coté de Gene Kelly, dans Un Américain à Paris.

La désaffection du public pour le genre et l'inflation du coût de production auront raison de la comédie musicale. En 1979, la Ville de Paris, propriétaire du théâtre depuis 1966, modernisera la salle et en confiera la direction à Jean-Albert Cartier de ce qui deviendra le Théâtre Musical de Paris. Cartier consacrera l'endroit à la musique classique et à la danse. Il accueillera de nombreux festivals. Il attirera un public plus jeune et plus populaire peu habitué des grandes salles de concerts parisiennes.

Stéphane Lissner succèdera à Jean-Albert Cartier en 1988. Le théâtre reprendra son nom d'origine, le Châtelet, et se lancera dans une prestigieuse programmation où la création lyrique et le répertoire du XXème siècle auront la part belle. Le gratin de la mise en scène contemporaine sollicité, Patrice Chéreau en tête dans le Woccek d'Alban Berg. L'endroit attirera des chefs d'orchestre comme Daniel Barenboïm (qui donne l'intégrale des concertos pour piano de Beethoven), Pierre Boulez et Jeffrey Tate (qui interprète une intégrale mémorable du Ring de Wagner). Le nouveau public parisien se verra proposer de nombreux spectacles de danses contemporaines conçus par Maurice Béjart, Pina Baush et Carolyn Carlson entre autres.

Plus de photos   
Elément(s) en relation   

Théâtre du Châtelet
Gabriel Davioud
Georges Eugène Haussmann
Andrea Palladio