English
   France > Paris VIIème > Musée d'Orsay > Sculpture 1840-1875 > Anacréon
Guide de visite : Anacréon
Anacréon





Modèle : Anacréon
En relation avec : Sapho

Date : entre 1849 et 1851

Dimensions : 80 cm x 185 cm x 122 cm
Matériaux : Marbre
Elément 9 sur 16
Sculpture française
Sculpture (Statue)

Région en relation
Rome (Italie)

Description   

Le modèle en plâtre a été exécuté à la Villa Médicis en 1849, et un exemplaire en terre cuite sera exposé à l'Exposition Universelle de 1900 sous le numéro 1675.

Ce sage de Téos sera l'un des premiers poètes lyriques grecs de cour chantant le vin, l'amour, les hommes et les femmes. Il vivra dans l'entourage du tyran de Samos, Polycrate, puis dans celui des riches Athéniens de Téos en Lydie.

Le poète restituera une forte somme d'argent offerte par Polycrate, car elle l'empêchait de dormir. Les Odes d'Anacréon, corrigées par des anonymes grecs plus tardifs, seront publiées en 1554 par Henri Etienne. Ils participèront à la mode de la poésie anacréontique du XVIème siècle.

Athénée de Naucratis, auteur grec du IIème siècle de notre ère, rapportera, dans Le Banquet des Savants (13-598 b), les vers suivants d'Hermésianiax et d'Anacréon :

"Dans combien de festins Alcée de Lesbos, sur sa lyre,
a célébré le désir qu'il éprouvait pour Sappho,
tu le sais. Le chantre aimait l'oiseau qui enchante,
et ses hymnes gracieux firent souffrir le Téien,
Anacréon, son rival en amour, le poète suave ...

Hermésianax commet l'erreur de croire que Sappho et Alcée sont contemporains d'Anacréon. Ce dernier vivait à l'époque de Cyrus et de Polycratès, Sapho à l'époque d'Alyattès, père de Crésus.

Chaméléon, dans son traité sur Sapho prétend que, selon certains, c'est à elle que s'adressent ces vers d'Anacréon :

"Quand Eros à la tête d'or
me relance un ballon pourpré
que je lance vers tel garçon
aux sandales brillantes,

elle, car elle est née là-bas,
à Lesbos, fuit ma tête, hélas,
blanchissante et s'en va baver
pour... une autre dirai-je.

Et il dit que Sapho lui a répondu ainsi :
Muse au trône d'or, tu soufflas un hymne
que de son pays aux splendides femmes
le Téien chantait avec grâce dans sa
fière vieillesse."

Plus de photos   
Elément(s) en relation   
Musée du Louvre :
Caffieri
Anacréon arrachant une plume des ailes de l'amour
Groupe
Augustin Pajou
approx. de 1749 à 1750
Galerie de la Melpomène
Portrait du poète Anacréon
Buste
Crésilas et Phidias
approx. du IIème au IIIème siècle

Anacréon
Jean-Baptiste Claude Eugène Guillaume
Anacréon
Sapho