S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > Galerie Michel-Ange > Le duc de Richelieu, maréchal de France, en habit de l'Ordre du Saint-Esprit
Guide de visite : Le duc de Richelieu, maréchal de France, en habit de l'Ordre du Saint-Esprit
Le duc de Richelieu, maréchal de France, en habit de l'Ordre du Saint-Esprit




Date : 1748

Matériaux : Marbre
Musée du Louvre
Galerie Michel-Ange
Aile Denon
Rez-de-chaussée - Section 4
Elément 9 sur 13
Sculpture italienne
Sculpture (Statue)

Région en relation
Italie

Description   

Arrière-petit-neveu du Cardinal, filleul de Louis XIV et de la duchesse de Bourgogne, Louis-François-Armand du Plessis de Richelieu portera le titre de duc de Fronsac jusqu'en 1715. Célèbre par ses débauches, ses aventures amoureuses, ses duels, il sera emprisonné à la Bastille dans sa jeunesse pour ses galanteries libertines et en sortira au bout de quatorze mois grâce à la protection de madame de Maintenon. Il retournera à la Bastille pour un duel en 1716, et sera délivré grâce à l'intervention de mademoiselle de Valois. Il sera compromis dans la conspiration de Cellamare trois années plus tard et retrouvera le chemin du cachot. Placé sous la protection de la marquise de Prie, il sera nommé ambassadeur à Vienne et à Dresde. Homme de guerre valeureux, il deviendra maréchal de France, duc et pair. Sachant à peine l'orthographe, il sera élu à l'unanimité à l'Académie française le 25 novembre 1720 en remplacement du marquis de Dangeau et sera reçu le 12 décembre 1720 par l'abbé Gédoyn. Il demandera à Fontenelle, à Campistron et à Destouches de rédiger son discours de réception, puis en composera la synthèse avec un grand nombre de fautes d'orthographe. Ami de Voltaire pour qui il obtiendra la protection de la duchesse de Châteauroux, Richelieu aura une très grande influence au sein de l'Académie et sur Louis XV. Il prétendra que la religion était utile à la police de l'État. Il demandera un jour à Voltaire de le lui écrire un discours au Roi. L'écrivain s'amusera à en distribuer plusieurs copies aux invités. Tandis que Richelieu lisait son discours, d'autres prononçaient avant lui la phrase suivante. Richelieu sera le promoteur de la candidature du comte de Clermont à l'Académie, fera élire le maréchal de Belle-Isle et Roquelaure, soutiendra le président de Brosses malgré l'inimitié de Voltaire, et menacera de démissionner si La Harpe était élu et de demander l'exclusion royale contre d'Alembert s'il était nommé secrétaire perpétuel. Il sera battu au cours de ces trois élections. Gaillard prononcera un discours dirigé contre Richelieu qui refusera de recevoir de Belloy en 1772. Il se vengera de ces échecs en faisant élire Delille et Suard le même jour afin de vicier leur élection. Elle sera annulée par le Roi. Pour influencer ses confrères et les rendre favorables à ses projets, le maréchal de Richelieu les visitait en grand équipage et les recevait fastueusement. Il reçut Du Resnel, fut protecteur de l'Académie de Bordeaux et membre honoraire de l'Académie des Sciences en 1731. Il décédera doyen de l'Académie, le 8 août 1788.

(Sources : site de l'Académie française)


Le duc de Richelieu, maréchal de France, en habit de l'Ordre du Saint-Esprit
Francesco Schiaffino
Louis-François-Armand du Plessis de Richelieu