S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > Figurines en terre cuite grecques > Apollon à la lyre
Guide de visite : Apollon à la lyre
Apollon à la lyre





Artiste : Anonyme

Modèle : Apollon

Date : approx. entre 520 et 500 avant J.C.

Matériaux : Terre cuite
Acquisition : Collection Gréau (1891)
Musée du Louvre
Figurines en terre cuite grecques
Aile Sully
Premier étage - Section 36
Elément 278 sur 322
Antiquités grecques
Sculpture (Statuette)

Vitrine : V18a (Ref. 4)

Régions en relation
Attique (Grèce)

Description   

Cette statuette, provenant de Thespies en Béotie, aurait été fabriquée en Béotie ou en Attique.

Apollon est le fils de Zeus et de Léto, et le frère jumeau d'Artémis. Ce dieu-archer d'origine étrangère, qui compte parmi les plus importants dans le panthéon grec et romain, interviendra dans plusieurs domaines, notamment la prophétie, la divination, les arts, notamment la musique et la médecine. Il protégera les bergers tout en étant l'ami des loups. Il semble être apparu, dans un premier temps, dans le Nord ou à l'Est de la Grèce. Il sera parfois appelé Phoebos, le Brillant (dieu soleil), à partir du Vème siècle avant Jésus-Christ. Cette appellation lui aurait été attribuée lorsque la titanide Phoebé lui fera don de l'Oracle de Delphes.

La titanide Léto, chassée de toute part en raison de la crainte qu'inspirait Héra, devra accoucher des enfants conçus avec Zeus dans l'île flottante de Délos. Apollon, nourri de nectar et d'ambroisie par la déesse Thémis, atteindra la taille adulte en quelques jours. Il partira à travers la Grèce et se rendra à Haliartos ou il rencontrera la nymphe Telphousa qui possédait un oracle. Celle-ci refusera qu'Apollon établisse son sanctuaire à proximité de sa source et l'enverra à Delphes dont le prestige était plus grand selon ses dires. Le collège sacré affirmait que Delphes était le sein (delphys) ou le centre de la terre. La nymphe l'envoyait ainsi au devant du Python, un énorme serpent femelle, qui rendait des oracles au nom de sa mère et maîtresse Gaia, la Terre. Apollon tuera l'animal et donnera son nom à sa propre prêtresse, la Pythie. Ayant compris que la nymphe Telphousa l'avait envoyée à la mort, il retournera sur son île pour enfouir la source sous d'énormes rochers.

Apollon devra se faire purifier de la mort du Python et partira pour un long exil dans la vallée du Tempé. Les habitants de Delphes viendront lui rendre visite en ambassade tous les huit ans. Les jeux Pythiques organisés à Delphes en l'honneur de Python et d'Apollon rassembleront plus tard des épreuves musicales et des épreuves athlétiques. Les prêtres d'Apollon prétendront descendre d'un groupe de Crétois dont le dieu avait détourné le navire, sous la forme d'un dauphin.

Apollon et Artémis tueront le Géant Tityos qui s'en était pris à leur mère Léto avant leur naissance. Ils l'enverront dans le Tartare pour subir le châtiment éternel. Ils vengeront également leur mère de Niobé, qui prétendait être plus féconde, et tueront la plupart de ses enfants. Les frères jumeaux archers présideront aux morts naturelles ou par maladie. Homère rapporte qu'Apollon donnait la mort aux hommes et Artémis aux femmes, en leur envoyant les "douces flèches de la mort". Apollon tuera les Cyclopes, fils de Zeus, artisans de la foudre dans les cavernes du mont Etna. Il se vengeait ainsi de la mort de son fils, Asclépios, foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité Hippolyte. Zeus, qui désirait initialement expédier Apollon dans le Tartare, ne lui imposera qu'une année de servitude auprès d'un mortel. Apollon demandera à Admète de l'accueillir en raison de sa réputation d'équité et d'hospitalité. Il se présentera sous l'apparence d'un étranger et sera reçu de façon très courtoise. Devenu bouvier, l'esclave fera en sorte que chaque vache donne naissance à des jumeaux.

Il aidera ensuite son maître à remplir la condition imposée par Pélias pour donner la main de sa fille, Alceste. Le prétendant devait atteler un lion et un sanglier à un char. Admète, qui oubliera de sacrifier à Artémis lors de son mariage, trouvera son lit grouillant de serpents. Il réparera rapidement son oubli sur les conseils d'Apollon, qui calmera également sa soeur. Le dieu, qui devra mystifier les Destins, obtiendra la faveur pour Admète d'être substitué par un autre mortel au moment de sa mort. Le jeune roi tombera malade. Il ne trouvera personne pour prendre sa place alors qu'il agonisait, pas même ses parents. Alceste prendra cette place et tombera effectivement malade. Héraclès viendra à son secours et la retirera des griffes de la Mort qui voulait l'emmener aux Enfers. "L'Alceste" d'Euripide immortalisera cette légende. Alceste donnera naissance à deux enfants, Eumélos qui prendra part à la guerre de Troie, et Hippasos. Admète et Alceste seront plus tard exilés de Phères.

Apollon travaillera une seconde fois pour un mortel, après s'être vengé de n'avoir pas été payé par Laomédon du prix promis pour la construction de la muraille de Troie en compagnie de Poséidon. Dieu des épidémies et de la guérison, et à ce titre patron des médecins, il avait frappé les habitants de la ville de la peste. Il transmettra plus tard son don de guérison à son fils, Asclépios.

Apollon, dieu de la musique et patron des muses, inventera le luth. Il recevra la Iyre de son demi-frère Hermès en échange de la restitution d'une partie du troupeau qu'il lui avait volé. Il affrontera le satyre Marsyas au cours d'une compétition musicale dont l'enjeu était de faire subir le traitement désiré au vaincu. Apollon, déclaré vainqueur grâce à sa virtuosité à la lyre dont il pouvait jouer des deux mains, écorchera Marsyas vivant. Il défendra par la suite que l'on joue de la flûte, l'instrument de Marsyas, en sa présence, jusqu'à ce qu'un musicien nommé Scadas lui consacre un exemplaire de cet instrument. Le dieu acceptera la présence de la flûte lors de la danse Pythienne à Delphes.

Apollon apportera un soutien sans failles aux Troyens. Deux des enfants de Priam, Hélénos et Cassandre, recevront les dons de divination. Cette dernière refusera de céder au charme du dieu qui lui infligera comme malédiction de n'être jamais crue alors que ses prédictions étaient toujours exactes. Apollon comptera d'autres échecs féminins. Daphné préférera être transformée en laurier plutôt que d'être son amante et la Sibylle de Cumes, à qui il proposera de vivre autant d'années qu'il y avait de grains de sable dans sa main, ne cédera pas davantage. Elle vivra mille années dont la plupart de vieillesse. Marpessa préfèrera épouser le mortel Idas plutôt qu'Apollon, tout deux proposés par Zeus. La nymphe Sinopé n'acceptera ses avances que contre la faveur de mourir vierge. Apollon tuera accidentellement le Spartiate Hyacinthos avec un disque. Il aimera Cyparissos qui ne pourra se consoler d'avoir tué un cerf apprivoisé et sera transformé en cyprès.

Homère nous rapporte qu'Apollon punira les Grecs du vol de Chryséis, la fille de son prêtre Chrysès, en les frappant de la peste. Il guidera par la suite la flèche de Pâris qui blessera mortellement Achille au talon. Apollon ordonnera à Oreste de punir sa mère Clytemnestre et son amant Egisthe, meurtriers de son père, Agamemnon. Il se fera ensuite l'avocat d'Oreste, frappé de folie par les Erinyes, devant le tribunal de l'Aréopage à Athènes.

Apollon se querellera avec Héraclès lorsqu'il viendra à Delphes pour être purifié et guéri de la folie qui l'avait frappée après le meurtre d'Iphitos. La Pythie refusant de lui répondre, Héraclès s'emparera du trépied sacré et engagera la lutte avec Apollon, avant que Zeus ne sépare ses deux fils en lançant sa foudre. Apollon indiquera alors à Héraclès que sa guérison pourrait intervenir à l'issue de trois années d'esclavage. Apollon donnera naissance à Aristée avec la nymphe Cyrène. Il aurait également engendré Orphée et Linos. Les Etrusques et les Romains établiront son oracle dans la grotte de Cumes dont la Sybille sera la compagne d'Enée aux enfers. Auguste, qui l'adoptera comme son protecteur et comme le symbole de sa mission civilisatrice, lui dédiera le temple construit sur le mont Palatin, en 28 après Jésus-Christ.

Plus de photos   
Elément(s) en relation   
British Museum :
Le monde hellénistique
Apollon citharède
Statue
Anonyme
IIème siècle

Musée archéologique de Pergame :
Salle
Apollon Citharède
Apollon Kitharoidos
Statue
Epoque impériale romaine
Anonyme
approx. du IIème au IIIème siècle

Musée du Louvre :
Anciens petits appartements Napoléon III
Apollon jouant de la cithare
Oenochoé
Figures rouges
Anonyme
approx. de 450 à 425 avant J.C.
Figurines en terre cuite grecques
Apollon Citharède
Statuette
Phanitès
Ier siècle avant J.C.
Salle des Bronzes
Apollon citharède
Statuette
Style de Locres
Anonyme
de 450 à 425 avant J.C.

Musées archéologiques d'Istanbul :
Les trois cités de marbre de l'Anatolie romaine : Milet
Apollon jouant de la cithare
Apollon citharède
Statue
Anonyme
IIème siècle
Article(s) en relation   

Alceste
Admète, Argonaute, fils de Phérès et roi de Phères en Thessalie, participera à la chasse au sanglier de Calydon. Son père abdiquera en sa faveur alors qu'il était encore très jeune.
La Bibliothèque d'Apollodore
Ce grammairien et historien d'Athènes auteur des Epitomés et de la Librairie, né aux environs du IIème siècle avant Jésus-Christ, livrera un récit complet de la mythologie véhiculée durant des siècles par la tradition orale.

Apollon à la lyre
Anonyme
Apollon