English
   France > Paris > Nation-Montreuil > Place de la Nation > Pavillons du Trône
Guide de visite : Pavillons du Trône
Pavillons du Trône






Date : entre 1785 et 1789

Dimensions : 14 m x 17 m x 14 m
Elément 3 sur 3
Rues, avenues ...
Architecture extérieure (Pavillon)

Région en relation
Paris XXème (France)

Description   

Les pavillons et les colonnes constituaient des éléments de la barrière du Trône (ou de Vincennes) qui faisait partie de l'enceinte des Fermiers Généraux. Ces derniers encercleront la capitale d'un mur de vingt-quatre kilomètres, dominé par des guichets de surveillance, que l'on pouvait franchir qu'à partir des barrières d'octroi où étaient prélevées les taxes sur les marchandises importées dans la ville. Le Bureau de la Ville acceptera le projet élaboré par Lavoisier, qui sera avalisé par Louis XVI le 23 janvier 1785. Les Fermiers Généraux confieront le chantier à Claude-Nicolas Ledoux, auteur pour leur compte de la saline d'Arc-en-Senans.

Le nouveau mur, édifié en 1785, mécontentera les Parisiens, désormais au nombre de 500 000 : "le mur murant Paris rend Paris murmurant". Incluant de vastes terrains libres, il suivra le tracé actuel de la ligne de métro Nation-Etoile. Ledoux transformera les simples bureaux en Propylées magnifiques en référence à ceux d'Athènes. L'architecte accordera une importance particulière aux barrières du Trône et de l'Etoile qui célébraient les entrées royales. La barrière de l'Etoile, qui reprenait le modèle de la maison du directeur d'Arc-en-Senans, sera détruite sous le Second Empire.

Louis XVI manifestera le souhait que la barrière du Trône perpétue l'idée du projet de Perrault qui avait dressé sur la place de la Nation, en 1669, un arc de triomphe provisoire en plâtre et en bois à la gloire de Louis XIV. Ledoux édifiera deux colonnes de 28 mètres de hauteur, reposant sur une guérite de plan cruciforme. Reliées à l'origine par des grilles aux bureaux, elles devaient présenter un fut lisse et être ornées de trophées et de figures allégoriques représentant la Liberté du commerce et de la Fortune publique. Les bureaux comprendront deux pavillons carrés en pierre de taille hauts de 17 mètres et larges de 14 mètres. Les quatre façades symétriques seront couronnées par une corniche à console saillante, surmontée d'un fronton triangulaire.

Ledoux sera déchargé de sa tâche après enquête par Necker en 1789, pour avoir engager des sommes considérables. Les Parisiens pilleront les barrières dès le 13 juillet 1789 et en incendieront certaines. L'Assemblée nationale supprimera l'octroi le 19 février 1791. Il sera rétabli sept années plus tard. Les barrières resteront actives jusqu'en 1860. Elles seront ensuite repoussées aux fortifications de Thiers par le baron Haussmann.

Elément(s) en relation   
Nation-Montreuil :
Place de la Nation
Colonnes du Trône
Colonne
Claude-Nicolas Ledoux, Pierre Charles Simart et Antoine Desboeufs
Dimensions : 28 m de largeur
de 1875 à 1873

Pavillons du Trône
Claude-Nicolas Ledoux