S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
   France > Paris IVème > Centre Pompidou > Rue > Grande anthropophagie bleue, Hommage à Tennessee Williams (ANT 76)
Guide de visite : Grande anthropophagie bleue, Hommage à Tennessee Williams (ANT 76)
Grande anthropophagie bleue, Hommage à Tennessee Williams (ANT 76)
Artiste : Yves Klein

Date : 1960

Dimensions : 4.07 m x 2.75 m
Matériaux : Pigment pur, Résine, Papier marouflé sur toile
Acquisition : Achat (2000)
Nouveau Réalisme
Elément 15 sur 32
Art contemporain
Peinture (Abstraction)

Région en relation
France
© ADAGP


Description   

Bien qu'ayant connu une carrière artistique de seulement huit ans (de 1954 à 1962), Yves Klein est reconnu comme l'un des plus importants protagonistes de l'après-guerre avant-gardiste Issu d'une famille de peintres, il s'orientera dans un premier temps vers la discipline du judo, qu'il pratiquera à partir de 1947 à Nice avec Arman. L'enseignement de l'ordre ésotérique de la Rose-Croix, dont il deviendra membre, ainsi que la lecture de Bachelard forgeront les bases de la pensée qui nourrira son oeuvre. Auteur de premiers monochromes sur cartons en 1948, Yves Klein signera le ciel de son nom l'année suivante. Il peindra au rouleau des monochromes de couleurs différentes entre 1951 et 1954.

Klein organisera sa première exposition en 1956 et rencontrera le critique d'art Pierre Restany. Ce dernier l'invitera à participer à la fondation du Nouveau réalisme. Yves Klein, qui inaugura sa "Période Bleue" lors d'une exposition spectaculaire à Milan en 1957, n'utilisera plus que cette couleur. "Le bleu n'a pas de dimension, il est hors dimension, tandis que les autres couleurs elles en ont ... Toutes les couleurs amènent des associations d'idées concrètes ... tandis que le bleu rappelle tout au plus la mer et le ciel, ce qu'il y a de plus abstrait dans la nature tangible et visible." Klein déposera le brevet d'une formule de bleu ultramarin, l'International Klein Blue (IKB), en 1960.

L'artiste, qui travaillera pour la première fois en 1957/58 avec des éponges teintes d'un bleu profond dans le cadre d'un contrat avec le théâtre de Gelsenkirchen pour ses peintures murales, créera ensuite des reliefs spongieux et des sculptures d'éponges.

Klein prendra possession de galerie parisienne Iris Clert en 1958, repeindra ses murs en blanc et l'éclairera d'une lumière bleutée dans le cadre de "L'exposition du vide". Les "Anthropométries", empreintes de corps de femmes nus et enduits de couleur bleue sur toiles blanches apparaîtront en 1960. La dématérialisation de l'oeuvre d'art, pour mieux s'approprier l'espace, atteint un sommet avec le fameux Saut dans le vide de 1960. Le peintre de l'espace, en osmose avec l'Univers, se précipitera du deuxième étage d'un immeuble.

Elément(s) en relation   
Centre Pompidou :
Yves Klein et Martial Raysse
Portrait-relief "Arman"
Buste
Nouveau Réalisme
Yves Klein
Dimensions : 175 cm x 95 cm x 26 cm
1962
Monochrome IKB 3
Monochrome
Nouveau Réalisme
Yves Klein
Dimensions : 1.99 m x 1.53 m
1960
L'arbre, grande éponge bleue (SE 71)
Arbre
Nouveau Réalisme
Yves Klein
Dimensions : 150 cm x 90 cm x 42 cm
1962

Metropolitan Museum of Art :
Art contemporain américain
IKB 71 (California)
Abstraction
Yves Klein
1961

Musée d'Art Moderne de New York :
Bontecou - Chamberlain - Fontana - Klein - Manzoni
Bleu monochrome
Abstraction
Yves Klein
1961

Musée d'Art Moderne de San Francisco (SFMoMA ) :
Art contemporain
Sans titre (ANT154)
Untitled (ANT154)
Abstraction
Yves Klein
1961
Art moderne
Eponge (SE180)
Sponge (SE180)
Objet
Yves Klein
1957

Grande anthropophagie bleue, Hommage à Tennessee Williams (ANT 76)
Yves Klein