S'enregistrer
Devenir membre

Envoyer la page
Accéder aux forums
 
English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > Donation Hélène et Victor Lyon > L'entrée du Grand-Canal et l'église de la Salute
Guide de visite : L'entrée du Grand-Canal et l'église de la Salute
L'entrée du Grand-Canal et l'église de la Salute






Date : approx. entre 1735 et 1740

Dimensions : 1.53 m x 1.19 m
Matériaux : Peinture à l'huile sur toile
Acquisition : Donation sous réserve d'usufruit d'Hélène et Victor Lyon (1961)
Musée du Louvre
Donation Hélène et Victor Lyon
Aile Sully
Deuxième étage - Section C
Elément 2 sur 4
Donations
Peinture (Paysage)

Région en relation
Venise (Italie)
Site en relation :
La peinture à Venise au XVIème siècle, Ponts de Venise


Description   

Construite par Baldassare Longhena à l'entrée du Grand Canal à partir de 1631, l'église de la Salute commémore la fin de la peste. L'édifice au plan centré, qui doit beaucoup aux traditions byzantines, correspond également aux des idéaux des architectes de la Renaissance comme Bramante, Michel-Ange ou Palladio. Construit sur un sol instable, l'édifice est un monument un phare de la Venise baroque. La clarté qui pénètre sous la coupole répond aux décisions du concile de Trente qui mettra l'Ecriture en lumière sous le contrôle d'un clergé mieux formé.

Giovanni Antonio Canal, dit Canaletto, sera initié à la peinture et à la perspective par son père de Bernardo, peintre de décor de théâtre dans la tradition baroque. Ce dernier associera ses deux fils à la scénographie de plusieurs spectacles au théâtre Sant'Angelo, notamment pour les décors de deux oeuvres lyriques de Vivaldi, puis au théâtre San Cassiano et enfin à Rome pour les décors de deux oeuvres d'Alessandro Scarlatti.

Canaletto subira dans un premier temps les influences de Ricci et du grand peintre de vues vénitien Luca Carlevaris (1663-1730). Son séjour à Rome, en 1919, l'initiera à l'oeuvre de Pannini et l'orientera définitivement vers une carrière de védutiste. L'artiste peindra ses premières vues vénitiennes, dont il deviendra le maître, dans les années 1720. Précurseur dans sa façon d'échelonner les différents plans de ses compositions, qu'il agrémentait de détail afin de mieux situer les distances, il utilisera la chambre optique dans le cadrage de ses tableaux.

Canaletto intéressera rapidement des amateurs, parmi lesquels des aristocrates anglais qui rameront des paysages de leur voyage en Italie. Owen McSwiney, un imprésario de théâtre irlandais contraint à l'exil par une faillite, recommandera le peintre au duc de Richmond. Ce dernier lui commandera deux tableaux destinés à une série de Tombeaux allégoriques de grandes figures anglaises du XVIIème siècle. Joseph Smith, collectionneur, marchand de tableaux et consul d'Angleterre, deviendra ensuite le promoteur de l'oeuvre de Canaletto. Ce dernier peindra, dans les années 1630, vingt-six vues pour le duc de Bedford, une quinzaine pour le comte de Carlysle, six pour le duc de Buccleuch ainsi que de nombreuses autres pour le compte de son mécène.

Peut-être en raison de la baisse de la fréquentation touristique à Venise durant la guerre de la Succession d'Autriche, Canaletto débarquera en Angleterre en mai 1746. Il y restera jusqu'à la fin de l'année 1755 et peindra notamment pour le futur duc de Northumberland, le prince de Bohême Lobkowicz et le duc de Richmond. Il retournera ensuite à Venise. Le roi George III achètera la collection du consul Smith en 1763, dont cinquante-trois peintures et une centaine de dessins de Canaletto qui figurent encore pour la plupart dans les collections de la Couronne britannique. Canaletto sera admis la même année à l'Académie de Peinture et de Sculpture de Venise.

Elément(s) en relation   
Article(s) en relation   

Les vedute
Le XVIIIème vénitien donnera naissance aux vedutisti, premiers des artistes qui délaisseront les paysages composés pour les paysages sur le motif.

L'entrée du Grand-Canal et l'église de la Salute
Antonio Canal (Canaletto)