English
   France > Paris IIIème > Hôtel de Soubise > Salon ovale > La Fable et la Vérité
Guide de visite : La Fable et la Vérité
La Fable et la Vérité






Date : vers 1738

Matériaux : Plâtre
Hôtel de Soubise
Salon ovale
Appartement du Prince
Rez-de-chaussée
Elément 5 sur 8
Architecture intérieure
Sculpture (Relief)

Région en relation
Paris IIIème (France)

Description   

Cette pièce conçue comme un salon frais destiné à la musique, aménagée au rez-de-chaussée du pavillon construit par Boffrand en 1735, était peinte de blanc mêlé de gris de lin adouci et verni. Les cadres de glaces, en forme de branches de palmiers, étaient rehaussés de dorures. Les écoinçons des arcades sont ornés de huit hauts-reliefs en plâtre.
Les quatre premiers, exécutés par Lambert-Sigisbert Adam, représentent :
- La Poésie et les Arts plastiques
- La Musique
- La Justice
- L'Histoire, le Temps et la Renommée
Les quatre suivants, sculptés par Jean-Baptiste II Lemoyne, représentent :
- La Fable et la Vérité
- L'Arithmétique
- L'Astronomie
- L'Epopée et la Tragédie.

Transformée en salle de cours de la nouvelle école des Chartres entre 1847 et 1862, cette salle sera transformée en infirmerie sous la Commune. La restauration sera entreprise à partir des années 1960, à partir des dessins tracés par Boffrand retrouvés sous les lambris.

Elément(s) en relation   
Hôtel de Soubise :
Salon ovale
La Justice
Relief
Lambert-Sigisbert Adam
vers 1738
La Musique
Relief
Lambert-Sigisbert Adam
vers 1738
La Poésie et les Arts plastiques
Relief
Lambert-Sigisbert Adam
vers 1738
L'Arithmétique
Relief
Jean-Baptiste II Lemoyne
vers 1738
L'Astronomie
Relief
Jean-Baptiste II Lemoyne
vers 1738
L'Epopée et la Tragédie
Relief
Jean-Baptiste II Lemoyne
vers 1738
L'Histoire, le Temps et la Renommée
Relief
Lambert-Sigisbert Adam
vers 1738
Article(s) en relation   

Portraits sculptés au XVIIIème siècle
Le portrait sculpté, considéré jusqu'alors comme un genre mineur, atteint son apogée au XVIIIème siècle. L'art du portrait, devenu un genre à part entière sous Louis XIV, était auparavant réservé aux ornements funéraires.

La Fable et la Vérité
Jean-Baptiste II Lemoyne
La Vérité
La Fable