English
   France > Paris > Auteuil-Passy-Foch > Square Lamartine > Puits artésien
Guide de visite : Puits artésien
Puits artésien






Date : entre 1855 et 1861

Dimensions : 586.5 m de profondeur
Acquisition : Commande (1961)
Fontaines et bassins
Elément 2 sur 3
Parc(s) et jardin(s)
Mobilier urbain (Fontaine)

Région en relation
Paris XIVème (France)

Description   

La Ville de Paris cherchera les moyens d'alimenter Paris en eau par des sources que l'on ne pourrait contaminer, après l'épidémie de choléra en 1832. Elle demandera à Georges Mulot de forer le puits artésien de Grenelle, d'une profondeur de 548 mètres, du 29 novembre 1833 au 26 février 1841.

Le baron Haussmann, demandera le 23 décembre 1854, à Charles Gosshelf Kind, ingénieur saxon, de forer un nouveau puits à Passy pour alimenter les lacs du Bois de Boulogne. Le forage débutera le 15 septembre 1855. D'un diamètre d'un mètre, il atteindra 324 mètres de profondeur 18 mars 1856. Le trépan se bloquera au fond du puits en juin 1856. Jean-Baptiste Dumas, président de l'Académie des Sciences, tentera pour la première fois d'utiliser un électro-aimant pour remonter le trépan. En vain. L'engin sera brisé à l'issue de 33 jours de travaux. Il se décrochera et déchirera sur 36 mètres le tubage provisoire le 31 mars 1857, à la profondeur de 528 mètres. L'eau jaillira finalement à la cote 586,50 mètres, le 24 septembre 1861, à midi.

Le débit, de 25.000 m3 à l'origine, n'est plus que de 350 m3 aujourd'hui. Analysée chaque mois, l'eau de pluie ni calcaire ni chlorée a des vertus ferrugineuses, grâce au trajet dans la canalisation en fer qu'elle parcourt avant de jaillir de l'un de trois robinets.

Plus de photos   

Puits artésien
Charles Gosshelf Kind
Georges Eugène Haussmann