English
   Etats-Unis > New York City > Metropolitan Museum of Art > Gustave Courbet > Jo, La Belle Irlandaise (Johanna Hiffernan, née en 1842/43)
Guide de visite : Jo, La Belle Irlandaise (Johanna Hiffernan, née en 1842/43)
Jo, La Belle Irlandaise (Johanna Hiffernan, née en 1842/43)





Modèle : La Vanité

Date : 1866

Matériaux : Peinture à l'huile sur toile
Acquisition : Legs de madame H. O. Havemayer (1929)
Metropolitan Museum of Art
Gustave Courbet
Peinture et sculpture européennes du XIXème siècle
Premier étage
Elément 2 sur 10
Peinture française
Peinture (Portrait)

Région en relation
Trouville-sur-Mer (France)
Site en relation :
Courbet


Description   

Cette jeune Irlandaise est Johanna Hiffernan (née en 1842 ou 1843), qui sera la maîtresse de l'artiste James McNeill Whistler (1834-1903), avant d'être celle de Courbet. Whistler, Monet, et Courbet peindront ensemble dans la ville balnéaire de Trouville, où Jo posera pour Courbet. Cette oeuvre, l'une de quatre versions connues, est tout à la fois un portrait et l'interprétation personnelle de l'artiste du thème traditionnel de la Vanité. Courbet peindra l'Origine du Monde la même année. Certains comparent la coloration des cheveux du portrait avec celle de la toison du pubis. Se colorait-elle les cheveux ou est-ce le vernis de recouvrement qui n'a pu conserver l'éclat des poils ?
Plus de photos   
Article(s) en relation   

Lettres de Paris : L'Ecole française de peinture à l'Exposition de 1878
Emile Zola dresse ainsi le bilan de l'école française de peinture au Salon de 1878 qui exposera de nombreux artistes aujourd'hui présents au Musée d'Orsay.
Proudhon et Courbet
Zola publiera, dans Le Salut Public des 26 et 31 août 1865, un article intitulé : Mes Haines, Causeries littéraires et artistiques.
L'oeuvre de Courbet commentée par Emile Zola
Emile Zola écrira ces lignes au sujet de Gustave Courbet, dans ses Lettres de Paris intitulées L'Ecole française de peinture à l'Exposition de 1878.

Jo, La Belle Irlandaise (Johanna Hiffernan, née en 1842/43)
Jean-Désiré-Gustave Courbet
La Vanité