English
   Etats-Unis > Las Vegas > Las Vegas > Paris Las Vegas > Réplique de la Fontaine des Mers
Guide de visite : Réplique de la Fontaine des Mers
Réplique de la Fontaine des Mers






Elément 13 sur 12
Casino(s)
Sculpture (Fontaine)

Région en relation
Las Vegas (Etats-Unis)
Site en relation :
La Fontaine des Fleuves, La Fontaine des Mers


Description   

La place de la Concorde et la promenade dite des Champs-Elysées deviendront propriété de la Ville de Paris le 20 août 1828. La municipalité demandera quatre ans plus tard à l'architecte Jacques-Ignace Hittorff d'établir un plan d'embellissement de la place. Le projet sera accepté en avril 1835. Les deux fontaines seront inaugurées le 1er mai 1840 par le Préfet Rambuteau. La fontaine du Nord prend le nom de Fontaine des Fleuves et celle du Sud celui de Fontaine des Mers. Les bassins, réalisés en pierre de Saint-Nom reçoivent un poli leur donnant l'aspect du marbre. Le fond des bassins est enduit par un ciment romain. Les vasques, les figures et les ornements sont réalisés en fonte de fer et peints avec un nouveau procédé de peinture couleur de bronze. Les chairs des statues sont de couleur bronze florentin (brun foncé), les vêtements bronze vénitien (vert), les accessoires et les ornements sont dorés. Les éléments en fonte de fer, comme tout le mobilier de la place seront coulés dans les usines de Monsieur Muel, à Fusey dans la Meuse.

De nombreux artistes seront mobilisés pour la réalisation des modèles des figures.

La Fontaine des Fleuves fera appel à Gechter (Le Rhône et le Rhin), Husson (La Moisson des vendanges), Lanno (La Récolte des fleurs et la Récolte des fruits) et Brion (L'Agriculture, l'Industrie, la Navigation fluviale). Moine, Elshoecht et Merlieux sculpteront les trois Tritons et les trois Néréides tandis que Hoegler prendra en charge la sculpture ornementale.

La Fontaine des Mers fera appel à Debay (L'Océan et la Méditerranée), Desboeufs (La Pêche des perles, la Pêche des coquillages, la Pêche des poissons, La Pêche des coraux) Feuchères (L'Astronomie, le Commerce et la Navigation maritime). Moine, Elshoecht et Merlieux sculpteront également les trois Tritons et les trois Néréides tandis que Hoegler prendra en charge la sculpture ornementale.

La place de la Concorde, fontaines comprises, sera classée monument historique le 23 août 1937.

Les fontaines subiront des nombreux travaux d'entretien et de réfection. Les peintures des fontaines, déjà altérées en 1844, seront refaites. Les dorures des vasques ne seront pas conservées. La corrosion des fontes obligera la Ville de Paris à démonter les fontaines pour les protéger par un dépôt électrochimique de cuivre en 1861. Un vernis spécial déposé sur le cuivre redonnera un aspect bronze florentin, rehaussé de quelques tons de vert antique, aux fontes cuivrées.

Les fontaines seront très endommagées eu cours de la Commune. Celle des Mers, presque entièrement détruite, sera déposée. Certaines pièces seront coulées en 1871 et 1872, pour remplacer celles qui ont été brisées. Les deux fontaines bénéficieront d'une nouvelle protection à base de dépôts électrolytiques de cuivre.

En raison de l'insuffisance des crédits et l'absence de main d'oeuvre qualifiée, l'entretien annuel de fontaines sera abandonné en 1914. La dégradation des figures sera alors régulièrement camouflée par de la peinture. Les tritons et néréides en fonte des deux fontaines seront remplacés par des statues en bronze en 1932. Les vasques des fontaines seront restaurées entre 1951 et 1955. Il faudra attendre 1998 pour que la ville de Paris approuve le projet présenté par Etienne Poncelet, Architecte en chef des Monuments Historique, et entreprenne la restauration complète des fontaines et vote un crédit de plus de vingt-deux millions de francs, financés pour un tiers par l'Etat. Le chantier de restauration de la Fontaine des Fleuves, commencé au cours de l'été 2000, a pris fin douze mois plus tard.

Plus de photos   
Elément(s) en relation   

Réplique de la Fontaine des Mers
Jean-Baptiste Joseph De Bay
Jacques Hittorff
Antoine Desboeufs
Achille-Joseph-Etienne Valois
Isidore-Hippolyte Brion
Jean-Jacques Elshoecht (Carle Elshoecht)