English
   Etats-Unis > Chicago > Art Institute of Chicago > Peinture européenne du XVème siècle > Noli me tangere
Guide de visite : Noli me tangere
Noli me tangere





Evénement : Noli me tangere

Date : entre 1500 et 1505

Matériaux : Tempera sur bois
Acquisition : Mr. and Mrs. Martin A. Ryerson Collection (1933)
Scènes de la vie du Christ
Elément 25 sur 29
Peinture européenne
Peinture (Thème religieux)

Région en relation
Florence (Italie)

Description   

"Noli me tangere" (Ne me touche pas) sont des paroles du Christ à Marie-Madeleine.

Evangile selon saint Jean (XX)

1 - Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre.
2 - Elle courut vers Simon Pierre et vers l'autre disciple que Jésus aimait, et leur dit : Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l'ont mis.
3 - Pierre et l'autre disciple sortirent, et allèrent au sépulcre.
4 - Ils couraient tous deux ensemble. Mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre, et arriva le premier au sépulcre;
5 - s'étant baissé, il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n'entra pas.
6 - Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre; il vit les bandes qui étaient à terre,
7 - et le linge qu'on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part.
8 - Alors l'autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi; et il vit, et il crut.
9 - Car ils ne comprenaient pas encore que, selon l'Ecriture, Jésus devait ressusciter des morts.
10 - Et les disciples s'en retournèrent chez eux.
11 - Cependant Marie se tenait dehors près du sépulcre, et pleurait. Comme elle pleurait, elle se baissa pour regarder dans le sépulcre;
12 - et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis à la place où avait été couché le corps de Jésus, l'un à la tête, l'autre aux pieds.
13 - Ils lui dirent : Femme, pourquoi pleures-tu ? Elle leur répondit : Parce qu'ils ont enlevé mon Seigneur, et je ne sais où ils l'ont mis.
14 - En disant cela, elle se retourna, et elle vit Jésus debout; mais elle ne savait pas que c'était Jésus.
15 - Jésus lui dit : Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Elle, pensant que c'était le jardinier, lui dit : Seigneur, si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et je le prendrai.
16 - Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit en hébreu : Rabbouni ! c'est-à-dire, Maître !
17 - Jésus lui dit : Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.
18 - Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu'elle avait vu le Seigneur, et qu'il lui avait dit ces choses.
19 - Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu'ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d'eux, et leur dit : La paix soit avec vous !
20 - Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur.
21 - Jésus leur dit de nouveau : La paix soit avec vous ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.
22 - Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint-Esprit.
23 - Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.
24 - Thomas, appelé Didyme, l'un des douze, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint.
25 - Les autres disciples lui dirent donc : Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit : Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point.
26 - Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d'eux, et dit : La paix soit avec vous !
27 - Puis il dit à Thomas : Avance ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois pas incrédule, mais crois.
28 - Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu ! Jésus lui dit :
29 - Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru !
30 - Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d'autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre.
31 - Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom.

Évangile selon saint Marc (XVI)

1 - Lorsque le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates, afin d'aller embaumer Jésus.
2 - Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre, de grand matin, comme le soleil venait de se lever.
3 - Elles disaient entre elles : Qui nous roulera la pierre loin de l'entrée du sépulcre ?
4 - Et, levant les yeux, elles aperçurent que la pierre, qui était très grande, avait été roulée.
5 - Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d'une robe blanche, et elles furent épouvantées.
6 - Il leur dit : Ne vous épouvantez pas; vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié; il est ressuscité, il n'est point ici; voici le lieu où on l'avait mis.
7 - Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu'il vous précède en Galilée : c'est là que vous le verrez, comme il vous l'a dit.
8 - Elles sortirent du sépulcre et s'enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi.
9 - Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons.
10 - Elle alla en porter la nouvelle à ceux qui avaient été avec lui, et qui s'affligeaient et pleuraient.
11 - Quand ils entendirent qu'il vivait, et qu'elle l'avait vu, ils ne le crurent point.
12 - Après cela, il apparut, sous une autre forme, à deux d'entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
13 - Ils revinrent l'annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.
14 - Enfin, il apparut aux onze, pendant qu'ils étaient à table; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité.
15 - Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
16 - Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.
17 - Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues;
18 - ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.
19 - Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu.
20 - Et ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient.

A titre anecdotique, Noli me tangere désigne également des plantes munies d'épines ou urticantes.

Plus de photos   
Elément(s) en relation   
Art Institute of Chicago :
Peinture européenne du XVème siècle
Baptême du Christ
Scènes de la vie du Christ
Thème religieux
Pietro di Cristoforo Vannucci (Le Pérugin)
de 1500 à 1505
L'Adoration de l'Enfant Jésus
Scènes de la vie du Christ
Thème religieux
Pietro di Cristoforo Vannucci (Le Pérugin)
de 1500 à 1505
Le Christ et la Samaritaine
Scènes de la vie du Christ
Thème religieux
Pietro di Cristoforo Vannucci (Le Pérugin)
de 1500 à 1505
Article(s) en relation   

Le Second Concile de Nicée (787)
Le chanoine Adolphe-Charles Peltier, dans son Dictionnaire universel et complet des conciles publié dans l'Encyclopédie théologique en 1847, rapporte les travaux du second concile oecuménique de Nicée (787) qui rétablira l'usage des images religieuses.
Évangile selon saint Matthieu
Disciple de Jésus également appelé Lévi, Matthieu était publicain à Capharnaüm. Son Evangile semble avoir été écrit en Syrie vers l'an 85, peut-être en araméen, plus vraisemblablement en grec, langue dans laquelle il sera transmis.
Évangile selon saint Luc
Auteur du troisième Évangile et des Actes des Apôtres, saint Luc sera uniquement mentionné dans les Épîtres de saint Paul, qui le qualifiera de médecin. Ami de Jacques, le frère de Jésus, saint Luc rapportera de nombreux textes et témoignages.
Évangile selon saint Jean
Jean, fils de Zébédée, pêcheur de Galilée et de Salomé, était le frère de Jacques le Majeur. Originaire de Galilée, il naîtra à Bethsaïde et sera peut-être disciple de Jean-Baptiste avant d'être celui de Jésus. Son Evangile est le plus récent (vers 95).
Évangile selon saint Marc
Jean, surnommé Marc dans les Actes des Apôtres, semble avoir connu Jésus sans avoir été l'un de ses disciples. Il accompagnera Paul et son cousin Barnabé lors de leur premier voyage missionnaire, puis prêchera l'Évangile à Chypre avec ce dernier.
Les textes sacrés apocryphes
La Bible juive se limitait, au début du Ier siècle, aux cinq rouleaux de la Loi ou Torah, aux rouleaux des grands et petits prophètes, et à celui des psaumes.
Voltaire et les textes sacrés apocryphes
Voltaire consacrera un chapitre de son Dictionnaire Philosophique aux textes sacrés apocryphes. Nous reproduisons le texte intégral de son étude.

Noli me tangere
Pietro di Cristoforo Vannucci (Le Pérugin)
Sainte Madeleine
Jésus-Christ
Noli me tangere