English
   Allemagne > Berlin > Musée de Pergame > Combat des Dieux contre les Titans > Combat des Dieux contre les Titans : Frise C
Guide de visite : Combat des Dieux contre les Titans : Frise C
Combat des Dieux contre les Titans : Frise C





Artiste : Anonyme

En relation avec : Eumène II

Date : entre 180 et 159 avant J.C.

Matériaux : Marbre
Gigantomachie
Elément 3 sur 4
Antiquités grecques
Sculpture (Bas-relief)

Région en relation
Pergame (Turquie)

Description   

La frise Sud représente des divinités de la lumière : Phoebé ("la brillante") et Astéria ("étoilée"), Séléné, Hélios et Éos.

Les divinités représentées sont : Rhéa - Adrastée ? - Eos - Hélios - Théia ? - Séléné - Aether ? - Ouranos ? - Thémis - Phoebé - Astéria

Les dieux sont groupés par association d'idée, généralement suivant leurs liens familiaux : ainsi, Phoebé et Astéria, soeurs de Léto, jouxtent celle-ci au coin entre les frises Est et Sud. Le reste de la frise est difficile à lire, que ce soit en raison de morceaux manquants, d'inscriptions manquantes ou d'une moindre familiarité de notre part avec les thèmes iconographiques. Parmi les interprétations proposées figurent les Érinyes, les Grées ou les Moires.

Conformément à la tradition classique de la frise, les figures occupent toute la hauteur des panneaux et l'ensemble de la frise représente un unique épisode, et non un récit. En revanche, le traitement des figures n'a rien de classique. Ainsi, les sculpteurs ont recouru à la technique du haut-relief, habituel pour les métopes mais non pour les frises. Ils font également preuve d'un souci du détail rarement rencontré dans la sculpture architecturale : ils représentent soigneusement les plumes ou les écailles ou la peau de chacun des monstrueux Géants, de même que les vêtements et les chaussures des dieux. Les figures s'enchevêtrent en une composition dense et complexe, tandis que les corps des Géants se convulsent et leurs visages se tordent de douleur devant l'assaut des Olympiens.

Le style pergaménien, qu'on a pu qualifier de "baroque hellénistique", atteint ici son apogée : la frise est en effet la plus grande et l'une des dernières créations de la sculpture monumentale grecque. La lutte victorieuse des olympiens contre les forces chtoniennes cherche sans doute à symboliser la suprématie des princes attalides sur les Barbares galates. Mais au-delà de toute lecture politique, on a prêté à la composition une portée cosmique.

Plus de photos   
Elément(s) en relation   
Article(s) en relation   

La Bibliothèque d'Apollodore
Ce grammairien et historien d'Athènes auteur des Epitomés et de la Librairie, né aux environs du IIème siècle avant Jésus-Christ, livrera un récit complet de la mythologie véhiculée durant des siècles par la tradition orale.
Métamorphoses d'Ovide : Les Géants (I, 151-162)
Le ciel ne fut pas plus que la terre à l'abri des noirs attentats des mortels : on raconte que les Géants osèrent déclarer la guerre aux dieux. Ils élevèrent jusqu'aux astres les montagnes entassées.

Combat des Dieux contre les Titans : Frise C
Anonyme
Rhéa
Eos
Hélios
Théia
Séléné
Ouranos
Thémis
Phoebé
Astéria
Les Titans
Les Géants
Eumène II