English
Insecula > Epoque Thinite
Egypte antique : Epoque Thiniteapprox. entre 3185 et 2790 avant J.C. (Egypte)
Epoque(s)
Ière dynastie
IIème dynastie

Egypte antique
L'Egypte au temps de la préhistoire
Epoque prédynastique
L'époque préthinite
Epoque Thinite
Ancien Empire
Première Période Intermédiaire
Moyen Empire thébain
Deuxième période intermédiaire
Nouvel Empire
Troisième période intermédiaire
Basse Epoque
Epoque greco-romaine

This est la capitale du pays (supposée proche d'Abydos ou de El-Kab), d'où le nom de thinite qui sera donné au deux premières dynasties.

La première dynastie instaure le pouvoir absolu en Egypte. Les rois des deux premières dynasties mettent en place les institutions pharaoniques et imposent Horus à la tête des divinités officielles égyptiennes. Cette époque est marquée par l'apparition du couronnement rituel et la fête Sed, célébrée 30 ans après le couronnement, dont les rites seront pratiqués jusqu'à la fin de l'Égypte pharaonique. Narmer fondera la ville de Memphis qu'il entourera d'un immense mur blanc, digue pour la protéger des crues du Nil. Cette entreprise sera poursuivie par ses successeurs. On attribue à Narmer le partage du royaume du Delta du Nil en 16 Provinces, qu'il ajouta à ses 22 nomes ou Provinces de Haute-Egypte. Chaque nome étant administré par un gouverneur qui relevait de l'autorité directe de pharaon.

Aha, puis Djer, mènent des campagnes militaires contre la Nubie. La frontière entre les deux Etats se situe au niveau de la première cataracte. Une inscription trouvée à Wadi Halfa (au Sud de la première cataracte), atteste de la victoire de Djer sur la Nubie et de l'existence de cette nouvelle frontière.

Les pharaons consacreront beaucoup d'énergie pour défendre leurs frontières. A l'Est, Den devra notamment s'employer à plusieurs reprises pour protéger les ressources en minerai du Sinaï. Les campagnes à l'Ouest du pays permettront de repousser l'ennemi libyen.

Les pharaons consacreront beaucoup d'énergie pour défendre leurs frontières. A l'Est, Den devra notamment s'employer à plusieurs reprises pour protéger les ressources en minerai du Sinaï. Les campagnes à l'Ouest du pays permettront de repousser l'ennemi libyen.

La deuxième dynastie renforce les structures du pouvoir absolu pharaonique. Perisben transfère la capitale d'Abydos à Memphis. L'administration se met en place, aidée en cela par le développement rapide de l'écriture. Seth remplace Horus à la tête du panthéon égyptien alors que, dans le même temps, la divinisation du pharaon devient absolue. De ce fait, la religion occupe une place essentielle. Le civil et le sacré fusionnent et donnent naissance à des cérémonies uniques.

Ière dynastie
Période allant d'environ de 3185 à 2925 avant Jésus-Christ

Nom d'Horus : Narmer
Nom grec : Ménès
Période de règne approximative : 3185 à 3125 avant Jésus-Christ

De la première dynastie égyptienne, on retiendra essentiellement le règne de Narmer (vers 3150 avant Jésus-Christ), roi de la Haute-Egypte qui entrera en conflit avec celui de la Basse-Egypte, annexera son royaume et s'emparera de sa couronne rouge. This est la capitale du pays (supposée proche d'Abydos ou de El-Kab), d'où le nom de thinite qui sera donné au deux premières dynasties. Narmer fondera la ville de Memphis qu'il entourera d'un immense mur blanc, digue pour la protéger des crues du Nil. Cette entreprise sera poursuivie par ses successeurs. On attribue à Narmer le partage du royaume du Delta du Nil en 16 Provinces, qu'il ajouta à ses 22 nomes ou Provinces de Haute-Egypte. Chaque nome étant administré par un gouverneur qui relevait de l'autorité directe de pharaon.

Nom d'Horus : Aha
Nom grec : Athotis
Période de règne approximative : 3125 à 3100 avant Jésus-Christ

Nom d'Horus : Horus Djer
Nom grec : Athotis II
Période de règne approximative : 3100 à 3045 avant Jésus-Christ

Nom d'Horus : Ouadji-Djer
Nom grec : Kenkénès
Période de règne approximative : 3045 à 3035 avant Jésus-Christ

Nom d'Horus : Horus Den (Oudimou)
Nom grec : Ousaphaïs
Période de règne approximative : 3035 à 2980 avant Jésus-Christ

Horus Den-Ousaphaïs (l'Homme du désert) succède au long règne de son père Ouadji-Djer (le roi-serpent). Le sceau du roi Horus-Den fait apparaître le premier signe Ka représenté par deux bras levés vers le ciel en signe de prières. Il est le premier à ajouter à sa titulature le nom de "roi de Haute et de Basse-Egypte" (nysout-bity). Le pharaon entreprendra la construction d'un réseau de canaux d'irrigation et de réservoirs pour pallier à l'insuffisance de certaines crues annuelles du Nil responsables de sévères famines au temps de son père.

Le chantier sera poursuivi par ses successeurs. La paix en Haute-Egypte et en Basse-Egypte n'étant pas menacée, le roi mène plusieurs campagnes à l'extérieur des frontières pour soumettre au tribut les Asiatiques et les nomades du Sinaï. Les premiers, peuplades sémitiques occupaient les territoires du Liban Ouest, du Naharina, de la Syrie et des Cités-Etats du Nord de l'Euphrate dans le Croissant fertile. Les seconds menaçaient l'accès aux mines du Sinaï. L'Horus-Den organisera, en l'honneur de ses 30 années de règne, les grandes réjouissances du Sed.

Cette fête sera reprise par ses successeurs pour leurs 20 et 25 années de règne. Le peuple hébreu adoptera cette coutume en fêtant tous les cinquante ans une année dite du Jubilé au cours de laquelle les juifs redistribuaient une partie de leurs terres, abandonnaient certaines créances et libéraient des esclaves.

Nom d'Horus : Anedjib (Adjib)
Nom grec : Miébis
Période de règne approximative : 2980 à 2970 avant Jésus-Christ

Nom d'Horus : Horus Semerkhet
Nom grec : Semenpsès
Période de règne approximative : 2970 à 2960 avant Jésus-Christ

Nom d'Horus : Horus Ka (Qaâ)
Nom grec : Oubienthis
Période de règne approximative : 2960 à 2925 avant Jésus-Christ

Horus Ka confiera le pouvoir, pour des raisons inconnues, aux mains d'une nouvelle dynastie d'origine thinite originaire de la cité d'Abydos. Son règne marque, ainsi, la fin de la première dynastie. Le nom d'Horus Ka confirme l'existence d'une conception spirituelle de la fonction royale. Les deux hiéroglyphes du Ka et de l'Ankh ont été retrouvé sur une coupe de schiste de l'époque thinite de la première dynastie.

IIème dynastie
Période allant d'environ de 2925 à 2790 avant Jésus-Christ

La deuxième dynastie marque un renforcement d'un pouvoir absolu qui repose sur une organisation des pouvoirs centralisés et l'utilisation plus intensive de l'écriture. Memphis devient capitale du royaume sous Perisben. Les luttes contre les Nubiens ne connaissent pas de répit et le Nord est enfin pacifié.

La religion occupe une place essentielle. Seth est substitué à Horus comme divinité principale et le pharaon est dieu sur terre. Les cérémonies associent intimement le profane et le sacré, le politique et le religieux.

Nom d'Horus/Seth :Hotep - Sekhemouy
Nom Nesout-Bity : Hotep
Nom des Listes royales selon Gardiner : Bedjaou (Baou-Nefer)
Nom donné par la Liste de Manéthon : Boethos

L'Horus Hotep-Sekhemouy, originaire d'Abydos est le premier roi de la deuxième dynastie qui en comptera neuf. La traduction de ce nom signifierait "les Deux Puissants sont en paix". Le chroniqueur Manéthon lui donne le nom de Boethos et fait état d'un tremblement de terre violent qui aurait touché la région de Bubastis durant son règne, faisant de nombreuses victimes.

Le roi meurt après 38 ans de règne. Il sera enterré à Saqqarah dans une tombe de 120 mètres de longueur et 50 mètres de largeur, creusée dans le roc. Cet hypogée nous a livré des fragments de vases en pierre qui portent son serekh royal. Quelques exemplaires de ce serekh sont apparus, au XXème siècle, dans les souterrains de la pyramide à degrés du roi Djeser au Nord de Sakkarah.

Nom d'Horus/Seth : Nebrê (Raneb)
Nom Nesout-Bity : Noubnefer
Nom des Listes royales selon Gardiner : Kakaou
Nom donné par la Liste de Manéthon : Kaiechos

Nebrê - "Rê est (mon) maître" - est également enterré à Saqqarah.

Nom d'Horus/Seth : Nineter
Nom Nesout-Bity : Nineter
Nom des Listes royales selon Gardiner : Baneteren
Nom donné par la Liste de Manéthon : Binothris

Nineter - "celui qui appartient aux dieux" -, est également enterrés à Saqqarah.

Nom Nesout-Bity : Ouneg
Nom des Listes royales selon Gardiner : Ouadjenes
Nom donné par la Liste de Manéthon : Tlas

Ouneg et Senedj ne sont guère connus que par les listes royales et des inscriptions sur vases provenant de la tombe de Djeser. Il se pourrait que leur pouvoir se soit limité à la région memphite.

Nom d'Horus/Seth : Senedj
Nom Nesout-Bity : Senedj
Nom des Listes royales selon Gardiner : Senedj
Nom donné par la Liste de Manéthon : Senethes

Ouneg et Senedj ne sont guère connus que par les listes royales et des inscriptions sur vases provenant de la tombe de Djeser. Il se pourrait que leur pouvoir se soit limité à la région memphite.

Nom d'Horus/Seth : Horus Sekhemib
Nom Nesout-Bity : Perenmaât
Nom des Listes royales selon Gardiner : Aka (Nebka)
Nom donné par la Liste de Manéthon : Chairos

Nom d'Horus/Seth : Seth Peribsen
Nom des Listes royales selon Gardiner : Neferkaré
Nom donné par la Liste de Manéthon : Neferkarès

Nom d'Horus/Seth : Horus Khasekhem
Nom des Listes royales selon Gardiner : Neferkaré-Sokar
Nom donné par la Liste de Manéthon : Sesochis

Ce dernier a été contemporain du roi Peribsen dont on connaît la sépulture à Abydos aménagée par son successeur local Sekhemib - "l'homme au coeur puissant". On peut supposer, à la lumière des ces éléments, que les relations entre les deux royaumes se sont détériorées vers la fin du règne de Nineter.

Nom d'Horus/Seth : Khasekhemouy
Nom Nesout-Bity : Nebouy Hotep-Imef
Nom des Listes royales selon Gardiner : Houdjefa 10 ans (Beby)
Nom donné par la Liste de Manéthon : Cheneres

Le pharaon Khasekhemouy - "les Deux Puissants sont couronnés" -, neuvième et dernier roi de la IIème dynastie, porte un nom composé de Khâ, également porté par le dernier pharaon de la première dynastie et de Sekhmouy, premier roi de la seconde dynastie. Il pourrait s'agir d'une allusion à la rencontre des deux puissances "Horus et Seth". Il semble que son règne ait connu une guerre civile entre les capitales des deux royaumes divisés sous les règnes précédents et que le pharaon soit à l'origine d'une nouvelle unification.

L'égyptologue Amélineau découvrira sa tombe, la plus grande d'Abydos, à la fin du XIXème siècle. De forme trapézoïdale et d'une longueur de 70 mètres, elle est creusée à une profondeur de 2 mètres. La chambre funéraire située au centre était entourée d'une cinquantaine de petites chambres et d'un grand appartement de huit pièces. Le nom de son épouse Ny-Hépet-Maât (le gouvernail appartient à Maât) mentionne l'existence de la grande déesse Maât, symbole de l'ordre cosmique universel. Membre du tribunal d'Osiris, elle fournit la plume posée sur la balance chargée de faire contrepoids à l'âme du défunt. Maât, en tant que déesse de la vérité, dirige le coeur du pharaon et de ses sujets. Son existence avant les réformes du Grand Imhotep prouve que l'Egypte avait élaboré certaines théories sur la vie dans l'Au-delà et la relation entre la conscience humaine et le droit d'accéder au paradis.
En relation    

Salle (1) | Oeuvres (35)

Musée du Louvre


L'Empire thinite
Les deux premières dynasties
Salle 21
approx. entre 3185 et 2790 avant J.C.
This est la capitale du pays (supposée proche d'Abydos ou de El-Kab), d'où le nom de thinite qui sera donné au deux premières dynasties.