English
Insecula > Les Incas
Les civilisations précolombiennes : Les Incasapprox. entre 1100 et 1532 (Pérou)
Les civilisations précolombiennes
Les Toltèques
La culture de Recuay
La culture de Chancay
La culture Tumaco - La Tolita
La culture Quimbaya
Les Mixtèques
Les Olmèques
Les Mayas
La culture de Paracas
La culture de Tiwanaku
La culture de Pucará
Les Aztèques
La culture de Darien
Les Incas
La culture de Vicús
Les Mochica
La culture Lambayeque
La culture Nazca
La culture de Chavin
Les Chimú
La culture Capuli
La culture Piartal
La culture de Popayan
La culture Sonso
La culture Ilama
La culture Yotoco
La culture Tolima
Les Zenu
Les Muisca
Les Tairona

Quechua inka, signifiant "Fils du Soleil", est le nom porté par les souverains du peuple quechua qui occupait vallée de Cuzco au Pérou.

Ce qui n'était à l'origine qu'une tribu guerrière provenant de plateaux situés au Sud de la cordillère Central au Pérou, deviendra un empire jusqu'en 1532, date de l'arrivée des Conquistadors espagnols.

La légende raconte que les Indiens "Quechuas", dirigés par Manco Capac et Mama Ocllo (sa soeur-épouse), cherchaient leur terre promise. Celle-ci devait se trouver à l'endroit où le bâton d'or de Manco Capac s'enfoncerait. Ils fonderont ainsi la ville de Cuzco, "le nombril" en langue Quechua, et placeront sous leur tutelle la population environnante. Manco Capac leur enseignera l'agriculture et l'artisanat et Mama Ocllo l'art du tissage.

En réalité, les Incas intégreront dans un premier temps leur nouvelle communauté en tant que subordonnés. Ils adopteront la langue Quechua de leurs suzerains. La confédération d'alors était composée du Hanan, située au Nord, et du Hurin, au Sud, dans laquelle s'installeront les Incas. Le Hanan détenait les pouvoirs politiques et religieux, et le Hurin, les pouvoirs militaires. Les Incas intégreront l'armée dont ils prendront progressivement le contrôle. Sinchi Roca, puis Lloqui Yupanqui, Mayta Capac et Capac Yupanqui, renforceront la position des Incas dans le bassin de Cuzco.

Inca Roca s'emparera du contrôle de la confédération à la mort de Capac Yupanqui, au XIVème siècle. Il imposera la loi des Incas à l'ensemble des tribus. Yahuar Huacac, son successeur, ne manifestera pas un talent particulier. Il disparaîtra lors d'une conspiration.

Viracocha Inca donnera un nouvel élan à l'expansion des Incas. La zone d'influence s'entendra dans un rayon de 40 kilomètres autour de Cuzco. La puissante tribu des Chancas menacera alors le royaume. Viracocha Inca, devant l'avancée des armées adverses, trouvera refuge dans la citadelle de Calca. L'un de ses fils, Pachacutec, mobilisera les tribus alliées et mettra les Chancas en déroute. Il déposera son père et renforcera le pouvoir des Incas sur les hauts plateaux. Il étendra son emprise, entre 1445 et 1450, jusqu'au lac Titicaca, après avoir combattu les tribus de langue Aymara, derniers représentant de l'ancienne Tianhuanaco.

Son frère, Capac Yupanqui, étendra dans le même temps l'empire inca jusqu'à Cajamarca, à plus de mille kilomètres de Cuzco, aux portes du grand empire Chimu. Pachacutec fera assassiner son frère qui devenait encombrant. Il confiera l'armée à son fils Tupac Yupanqui, en 1463, afin d'annexer les immenses territoires séparant Cajamarca de Cuzco. Tupac. Les Incas s'empareront de Chanchan, la capitale des Chimu, avant de conquérir Quito située au Nord de l'actuel Equateur.

Pachacutec laissera son trône à son fils, vers 1470. L'aristocratie Inca complotera contre le nouvel empereur. Tupac Yupanqui sera assassiné en 1493. Huayna Capac, son jeune fils placé sous la tutelle de ses oncles, prendra le pouvoir. Il régnera d'environ 1493 à 1525.

L'Empire inca, à la fin de son règne, couvrira une zone de 3500 km de longueur sur 800 km de largeur. Il comprendra la partie la plus méridionale de la Colombie, l'Équateur et le Pérou, jusqu'à la Bolivie ainsi qu'une partie de l'Argentine et du Chili du Nord. Le pouvoir théocratique, dominé par le tout-puissant Inca vénéré à l'égal d'un dieu vivant et disposant d'un système administratif et politique très développé, était organisé selon un système rigide de castes.

La famille royale et l'aristocratie domineront les administrateurs impériaux et la petite noblesse ainsi que l'essentiel de la population formée d'artisans et de fermiers. Les administrateurs impériaux déplaceront parfois des populations entières pour les implanter dans une nouvelle région, pour des raisons économiques ou politiques. L'Empire sera divisé en quatre régions subdivisées en provinces. Les plus petites cellules administratives, les propriétés familiales étendues connues sous le nom de ayllus, seront strictement contrôlées par l'État.

En l'absence d'écriture, les fonctionnaires utiliseront un système basé sur les noeuds de différentes laines. Ces "quipus" permettront d'enregistrer les marchandises qui transitaient par les entrepôts, dans un système décimal. D'autres"quipus", indéchiffrables de nos jours, serviront à codifier des textes et des formules religieuses.

Le réseau des voies royales Inca atteindra de 25.000 km de longueur. Les routes, conçues pour être utilisées par les piétons et les caravanes de lamas, seront dotées auberges tous les 20 kilomètres environ. Les messagers, qui se relayaient, pourront ainsi parcourir plus de 400km par jour. Les Incas ignoreront l'usage de la roue.

Grands constructeurs, les Incas mettront en oeuvre des techniques et des outils limités. Ils laisseront derrière eux des temples, des palais et des forteresses, notamment plusieurs résidences somptueuses non loin de Cuzco sur les plans du roi Pachacuctec, la cité de Machu Picchu située à 2000 m d'altitude. Les édifices seront construits selon la technique "pirca", consistant à enchâsser les pierres dans un mortier de boue. La main d'oeuvre sera fournie au titre de la "mita", le travail obligatoire dû à l'Etat.

Huayna Cápac décédera de maladie en 1528, sans désigner de successeur. Une guerre de succession éclatera entre ses deux fils, Huáscar et Atahualpa, en 1530.

Les conquistadores espagnols débarqueront à Panama en 1511. Les Indiens, excédés par la cupidité des nouveaux arrivants, leur révéleront, en 1524, l'existence d'un "El Dorado" dans la région de "Birú". Le capitaine Francisco Pizarro, à la tête d'une petite armée de 180 hommes, parviendra à franchir les barrières naturelles. Il débarquera à Tumbes, au Nord de l'actuel Pérou, en avril 1532. Les Incas, mobilisés par le conflit qui opposait les deux frères ennemis, n'accorderont pas d'importance à cette poignée d'êtres étranges montant de drôles d'animaux et à leurs armes qui déclenchaient le tonnerre.

Francisco Pizarro ressemblait étrangement à un personnage d'un vieux mythe indien qui annonçait la venue du Dieu Viracocha, afin de rétablir l'ordre et la paix sur le Tahuantinsuyu.

Atahualpa, qui avait passé son enfance à Quito, sera soutenu par la puissante armée du Nord. Huascar, gouverneur de Cuzco, recevra l'appui des chefferies Incas les plus anciennes, opposées au déplacement du siège impérial dans le Nord. Ce dernier fera exécuter quelques proches de son rival, avant de partir à l'assaut du Nord. Atahualpa répliquera immédiatement et reprendra les villes de Tumipampa et Cajamarca.

Huascar favorisera la progression des Espagnols qui arriveront à Cajamarca le 15 novembre 1532. Francisco Pizarro invitera Atahualpa, qui se déplacera avec toute son armée. Les Espagnols ouvriront alors le feu et lâcheront leurs chiens de combat. Les Incas, pris de panique, s'enfuiront. L'empereur sera fait prisonnier. Les troupes de Huascar entreront alors dans Cuzco.

Les Espagnols encourageront la révolte des tribus soumises aux Incas. Pizarro fera assassiner Atahualpa le 29 août 1533. Il pillera Cuzco, le 15 Novembre 1533, et installera sur le trône le demi-frère de Huascar, Manco Inca. Le nouveau souverain, totalement soumis aux Espagnols, ne pourra empêcher la chute de l'empire du Tahuantinsuyu.

Pizarro fondera la ville de Lima en 1535