English
Insecula > Quais
Catégories : Quais
Catégories
Rues, avenues et places
Passages et galeries
Espaces verts
Stations de métro
Musées
Monuments et édifices
Lieux de culte
Fontaines et bassins
Mobilier urbain et de jardin
Demeures du passé
Tours et immeubles
Sculptures dans la ville
Murs peints
Tags
Ponts
Quais
Ports
Lieux culturels
Théâtres
Cinémas
Salles de spectacles
Discothèque
Hôtels
Restaurants
Cafés, bars, brasseries
Grands magasins
Boutiques
Parking
Services publics
Gares
Sépultures d'hommes célèbres
People
Acteurs, mimes et musiciens
Visiteurs
Panneau 4 x 3
Foires et marchés
Canaux
En relation    

Salles (40)

Canaux-La Villette


Promenade Signoret-Montand


Quai de Jemmapes
1822
Ce quai, qui porte depuis 1830 le nom de la victoire remportée par l'armée française de Dumouriez sur les Autrichiens, le 6 novembre 1792, date de 1822, année de la construction du canal Saint-Martin. Allant jusqu'à la place de la Bastille avant la couverture du canal entre la place de la Bastille et la rue Rampon, le quai s'appellera Charles X entre 1824 et 1830.



Quai de l'Oise


Quai de Valmy


La Seine


Quai Anatole France
entre 1708 et 1815
La partie orientale du quai d'Orsay, délimitée par le pont Royal et le pont de la Concorde, prendra le nom de l'écrivain Anatole France en 1947. Ce dernier résidera au 15 du quai Malaquais, entre 1944 et 1953, et son père tiendra une librairie au 9 du quai Voltaire.



Quai André Citroën
1777
A l'origine chemin des berges, le quai André Citroën relie le pont de Grenelle au pont du Garigliano, sur la rive droite de la Seine. Longeant l'ancien bourg de Javel, dont le moulin à vent donnera un temps son nom au quai, la rive sera occupée à partir de 1777 par des manufactures produisant de l'hypochlorite de potasse, plus connue sous le nom d'eau de Javel.



Quai aux Fleurs
approx. entre 1780 et 1804
Le quai aux Fleurs, sur l'île de la Cité, prend naissance au niveau du pont Saint-Louis pour aboutir au pont d'Arcole. Occupé à l'origine par le port Saint-Landry, le plus vieux de Paris, le quai aux Fleurs sera construit à la fin du XVIIIème siècle, puis surélevé en 1804.


Quai Branly


Quai d'Anjou
entre 1630 et 1647
Le quai d'Anjou, qui relie la pointe amont de l'île Saint-Louis à la rue des Deux-Ponts, ne sera loti qu'entre 1630 et 1647. D'une unité architecturale de grande qualité, il abrite quelques hôtels particuliers remarquables édifiés pour des Parlementaires ou familles nouvellement enrichies, notamment les hôtels Lambert, construit par Le Vau, et de Lauzun, construit par Charmois.


Quai d'Austerlitz
Appelé quai de l'Hôpital lors de sa construction au début du XVIIIème siècle, en raison de sa proximité avec les jardins de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière édifié par les architectes Le Vau, Le Muet, Libéral Bruant à la demande de Louis XIV, ce quai prend naissance pont de Bercy pour prendre fin au pont d'Austerlitz.



Quai de Bercy


Quai de Béthune
entre 1614 et 1646
Situé entre les ponts Sully et de la Tournelle, sur l'Ile Saint-Louis, le quai de Béthune ne dispose pas de berges basses. Familièrement baptisé le quai aux balcons en raison d'une proposition de Louis Le Vau qui demander d'imposer des balcons à tous les hôtels des quais de l'île, sera baptisé en 1806 du nom du ministre d'Henri IV, Maximilien de Béthune, duc de Sully.


Quai de Boulogne-studio


Quai de Bourbon
entre 1614 et 1646
Rebaptisée quai de l'Egalité entre 1793 et 1806, cette voie située entre les rues des Deux-Ponts et Jean du Bellay sur l'île Saint-Louis, porte le souvenir du nom de Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII.



Quai de Conti
Initialement nommé quai de Nesle ou quai de Nevers, puis quai Guénégaud et quai de Conti, en raison de l'existence de l'hôtel de ce nom qui y avait sa principale entrée, cette voie située entre les quais des Grands-Augustins et Malaquais sera baptisée quai de la Monnaie, en 1791, puis quai de l'Unité, en 1792.



Quai de Gesvres
entre 1642 et 1675
Le quai Le Pelletier, créé en 1675 entre la place de l'Hôtel De Ville et la rue Saint-Martin à la suite d'un arrêt du Conseil du 15 juillet 1673, portera le nom de quai Neuf, quai de la Tannerie ou Pelletier.



Quai de Grenelle


Quai de la Corse
Le marché aux Fleurs de l'Ile de la Cité, qui déborde sur le quai, est le dernier encore en activité à Paris.



Quai de la Mégisserie
1369
Bordé par le pont au Change et la place du Châtelet d'un coté, le pont Neuf et la rue du même nom de l'autre, ce quai englobe les anciens quais successivement baptisés de la vallée de Misère, de la Poulaillerie, de la vallée de Pie, situé du coté du pont au Change, et de la Méguiscerie ou la Mégisserie, situé à l'angle du pont Neuf.


Quai de la Tournelle
Situé entre les quais Saint-Bernard et de Montebello, en amont de la rue de Pontoise, ce tronçon de la rive gauche de la Seine portait également le nom de Saint-Bernard en 1380. Le quai sera construit à la suite d'une ordonnance du Bureau de la Ville du 23 juin 1554. Elargi en 1738, il sera baptisé quai de la Tournelle vers 1750.



Quai de l'Archevéché
Ilot séparé au XIIIème siècle, appelé la Motte aux Papelards, cette partie de l'île de la Cité prendra le nom de l'ancien palais des archevêques de Paris, construit en 1697 et détruit lors des émeutes anti-légitimistes de 1831.



Quai de l'Horloge

Quai de l'Hôtel de Ville
Situé le long de l'Hôtel de Ville qui lui a donné son nom, ce quai était désigné sous le quai des Ormes au XIVème siècle, entre les rues des Nonnains d'Hyères et Geoffroy l'Asnier, avoir été baptisé quai Mofils ou de Mon Fils ou de l'Arche Beaufils.



Quai des Célestins
Formé par l'ancienne rue de Sully, créée à la fin du XIIIème siècle sous les nom Neuve de Sully, l'ancien quai des Ormes, auparavant baptisé quai Mofils ou de Monfils ou de l'Arche Beaufils, le quai porte le nom du couvent des Célestins fondé en 1352.



Quai des Grands-Augustins
Ce quai, qui porte le nom d'un important couvent créé au XIVème siècle entre le numéro 53 et la rue Dauphine, est le plus ancien de Paris. Les moines Augustins, essentiellement d'origine italienne, seront qualifiés de grands pour les distinguer des petits Augustins, installés à l'emplacement de l'Ecole des Beaux-Arts.



Quai des Orfèvres
1807
Construit dans le prolongement du quai du Marché Neuf, sur l'Ile de la Cité, entre le pont Saint-Michel et le Pont Neuf, ce quai sera habité par des orfèvres et des joailliers à partir du XVIIème siècle. Il débouche sur le square du Vert-Galant.



Quai des Tuileries


Quai d'Orléans


Quai d'Orsay
L'ancien quai de la Grenouillère, comprenant les quais Anatole France, d'Orsay et Branly, était le plus long de la capitale. Le quai actuel, qui prend naissance au pont de la Concorde et fin à celui de l'Alma, sera entièrement modifié sous le Premier Empire lorsque l'Ile des Cygnes sera rattaché à la rive gauche.



Quai du Louvre


Page suivante | 1 | 2