English
   France > Paris Ier > Musée du Louvre > Cour Marly
Guide de visite : Cour Marly
Cour Marly
Section 2 sur 41

Musée du Louvre
Sculpture française

Histoire de France
Second Empire (de 1852 à 1870)

Commanditaire : Napoléon III
Région en relation : France

Ouvert tous les jours sauf mardi

 
Le domaine de Marly, vendu comme bien national en 1799, comprenait un pavillon central entouré de douze autres bâtiments destinés aux invités et symbolisant les douze mois de l'année.

Voir le tabloid
Histoire   
L'architecte Louis Visconti entreprendra les travaux du Nouveau Louvre de Napoléon III par la construction de l'aile de la rue de Rivoli. L'architecte Lefuel prendra le relais à sa mort, en décembre 1853. Il achèvera les bâtiments et créera des cours trapézoïdales pour corriger la différence d'axe entre la cour Napoléon et la rue de Rivoli. Les nouveaux locaux, terminés en 1857, seront destinés au ministère d'Etat. Le ministère des Finances en prendra possession en 1871.

Les architectes Pei et Macary seront désignés, dans le cadre des travaux du Grand Louvre, pour réaménager l'espace après le départ du ministère des Finances qui interviendra en 1989.

La nouvelle cour, inaugurée en 1993, offre un éclairage naturel grâce à une verrière conçue par Peter Rice. Cette dernière, qui repose sur les sommets du bâtiments, autorise un éclairage constant au moyen d'un système de paralumes en aluminium variant en fonction de la luminosité extérieure.

La cour Marly, forme le pendant de la cour Puget, accessible en traversant la crypte Girardon. Elle renferme pour l'essentiel, sur trois niveaux, des oeuvres provenant de l'ancienne résidence royale de Marly.
Description   
Une grande cascade descendait de la colline, à l'arrière du pavillon central, pour mourir sur l'arc du fer à cheval. Le domaine, qui comprenait également les quatre bassins des Carpes, est antérieur au château de Versailles. Il contribuera à l'épanouissement du style rocaille de la première moitié du XVIIIème siècle, avant d'être progressivement délaissé.

Un grand nombre de sculptures extérieures sera déplacé dès la fin des années 1710, notamment aux Tuileries. La dispersion se poursuivra au cours de la Révolution et jusqu'au début de l'Empire, essentiellement au profit du parc de Saint-Cloud et du château de Malmaison. La plupart des oeuvres exposées dans la cour Marly proviennent de ces terres d'accueil. Nombre d'entre elles prélevées aux Tuileries, ainsi que les Chevaux de Marly, ont été remplacées par des moulages après leurs déplacements.
Contenu de la section    Classement par : noms / artistes / nature / époques

Balthazar Keller (1638-1702)
Statue
1687

Jean Hardy (1653-1737)
Cassolette
de 1709 à 1713
Claude Poirier (1656-1729)
Cassolette
de 1709 à 1713
Jean Hardy (1653-1737)
Cassolette
de 1709 à 1713
Claude Poirier (1656-1729)
Cassolette
de 1709 à 1713

Corneille van Clève (1645-1732)
Groupe
de 1703 à 1707

Nicolas Coustou (1658-1733)
Groupe
de 1701 à 1712

Michel Anguier (1613-1686)
Statue
1698
Dominique Lefebvre (décédé en 1720)
Statue
1698

Anonyme
Piédestal
approx. de 1690 à 1720

Anonyme
Vase
approx. de 1690 à 1707
Plus de photos   
Elément(s) en relation   
Musée du Louvre
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau inférieur
Niveau 0
Cour Marly (8)
Niveau 1
Niveau 0
Niveau 1